Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Dim 5 Aoû 2012 - 2:13

Servitude…

Large planète pénitencière de l’empire Covenant. De nombreux vaisseaux de guerre de la flotte de l’hégémonie patrouillaient de façon régulière et particulièrement soutenue depuis que les forces loyalistes avaient intercepté un message indiquant l’arrivée prochaine des hérétiques, il y a plusieurs jours de ça. Et au sol, les gardes étaient bien plus nerveux qu’à l’accoutumée, surtout depuis que des soldats avaient gonflé les rangs de geôliers en masse. Dans l'air on pouvait percevoir la tension des loyalistes, l'attente se faisait dans un silence pesant. Les prisonniers savaient que quelque chose se préparait même si on ne les avait évidemment pas informés de ce qui se tramait. Les Guerriers étaient nerveux à trop patienter et à devoir rester en alerte constamment. De temps à autres des cris éclataient le silence, lorsque des disputes naissaient à cause de l'impatience et de la fatigue.

De nombreux techniciens étaient affairés dans un regroupement de cellulles, dans une aile du pénitencier qu'on leur avait réservée. Chaque jours, à chaque minute, il y avait toujours au minimum trois d'entre eux qui guettaient les signaux annonçant l'arrivée des Hérétiques. Ils se relayaient heures après heures. Sans échanger un mot, ils restaient les yeux rivés à des écrans, connectés à des générateurs auxiliaires qui assuraient une permanence sans crainte de subir une baisse de régime. Non loin d'eux, des Ultras et Zealot murmuraient, un pli soucieux sur le front. Ils ne savaient pas quand ni où l'ennemi allait frapper. Ils lançaient des regards en coin vers les techniciens, espérant et appréhendant le moment où l'un d'eux relèverait la tête pour annoncer le moment M.

Et il suffit d'un simplement frémissement, un infime changement dans les données affichées pour que les 5 technicien de la mâtinée se raidissent en coeur et envoient au même moment l'information via des transpondeurs à l'intégralité des Guerriers et Gardes sur la planète, ainsi qu'à la flotte en orbite. Une rumeur d'excitation envahi l'air. Une brèche dans le sous-espace venait d'être détectée.

Il ne fallut que quelques petites minutes avant que les vaisseaux de l'Hégémonie ne puissent assister à l'arrivée de nombreux vaisseaux séparatistes. Ceux ci n'attendirent pas que toute la flotte du Scar of Firmament soit arrivée pour commencer à larguer des modules et que certains des vaisseaux n'entament le combat pour ouvrir une brêche. Les Loyalistes les attendaient, mais réagirent tout de même trop lentement. L'attente les avaient rendus fébriles, et la fébrilité les ralentissaient. La lutte s'annonçait terrible. Nombre de vaisseaux hérétiques profitaient de la confusion et de l’effet de surprise pour se faufiler sur la planète dans les failles de défense qui s'offraient à eux. Les Loyalistes purent constater, presque impuissants, que plusieurs groupes se formaient.

L’un se dirigea immédiatement vers le grand centre de détention, accueilli par des tirs automatiques des troupes au sol qui avaient eu le temps de mieux se préparer que leurs camarades en orbite.

L’autre se dirigea vers la grande tour des anciens… Plusieurs Banshees Loyalistes décolèrent, ils attendaient depuis assez longtemps dans le Désert ce moment.

Que les combats débutent !

Citation :
Vous entrez en piste !

Hérétiques :
1. Chacun se lance à l'assaut prenant soit la direction de la tour des Anciens soit la direction du Pénitencier (à vous de choisir !).
2. Vous recevrez ensuite vos ordres, une fois les combats bien entamés.
3. Vous n'atteindrez vos destinations (Tour ou Pénitencier) qu'une fois vos ordres individuels reçus.

Loyalistes :
Défendez Servitude !
Postez-vous à la Tour, dans le Désert ou au Pénitencier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Dim 5 Aoû 2012 - 18:03

Alik était arrivé en plein milieu du désert de Servitude avec son vaisseau, et avait posé l'appareil afin de "déposer" Dorm.

Il avait donc ouvert la trappe arrière et après avoir remis une cape au Sangheili hérétique, Alik l'avait tout simplement poussé en dehors du vaisseau et était repartit, laissant Dorm là, en plein milieu du désert. Tyhr avait trouvé cela légèrement déplacé mais n'avait pas pesté, après tout Alik tentait de lui sauver la vie...

Ils arrivèrent ensuite au niveau du pénitencier et se firent accueillir par tout un bastion de garde qui les encerclèrent. Alik s'avança vers eux, se dressant fièrement.

<< Qu'est-ce donc ? Vous n'accueillez pas vos guerriers normalement ? Est-ce donc ainsi que l'hégémonie traite ses alliés ?
- Procédure standard, inquisiteur. Nous n'avons pas de doute à votre égard, mais on nous a signalé que le Sangheili qui vous accompagne était un nouvel hérétique.
- Tyhr 'Galaree n'est pas plus hérétique que vous, garde. Si vous remettez en cause le fait qu'il ai put quitté la prison sans attirer votre attention, je vous rappellerais qu'il s'agit là d'un faute grave de votre part, et l'hérétique devait m'être amené, en toute discrétion... Je suis ici afin de vous prêter main forte contre la future attaque ennemi. Et ce Sangheili également. >>

Les gardes acquiescèrent et se remirent formation, à part le major domo responsable de la zone. il les mena devant la place centrale de la prison où se trouvait la plupart des combattants. Alik remarqua les deux Sangheilis qui avaient fouillés le laboratoire de son ami, il faut dire que des armures furtives ne passaient pas inaperçus en plein milieu d'une légion de guerriers. Alik se demandait quand il allait intervenir, devait-il agir en plein milieu du combat ou les interpeller maintenant ?

La suite en décidera. Alors qu'Alik discutait avec un Ultra chargé de la sécurité d'une zone de la prison, un violent bruit se fit entendre au loin. Le combat avait débuté, les hérétiques étaient là...
Les vaisseaux ouvraient le feu, déchirant l'espace de volutes de flammes bleutées tandis que des vaisseaux de largage se dirigeaient vers la prison et la tour Forerunner. Alik activa sa lance à énergie et son pavot, tandis que tout les guerriers se ruaient à l’extérieur de la prison, ou tenaient la place centrale.

Les premiers vaisseaux se posèrent alors que certains disparaissaient dans les flammes, et les premiers guerriers hérétiques firent leur apparition... Le front se forma presque instantanément et les premiers tirs arrivèrent presque aussi tôt. Alik engageait alors le combat contre un groupe de grognards hérétiques menés par un Sangheili de petite taille, tandis que Tyrh s'était déjà replié au niveau des systèmes de défense pour protéger les barrières. Alik empala deux grognards et se jeta sur le troisième, lui brisant le crâne avec son pied. Il se dirigea ensuite vers le Sangheili qui hurla et lui tira dessus. Alik utilisa son pavot pour absorber la plupart des tirs alors que son bouclier à énergie absorbait le reste. Il arriva vite à distance d'allonge et lança un coup d'estoc, perçant la cuisse du guerrier hérétique. Celui-ci sombra au sol et ne put qu'observer la lame de l'inquisiteur se plonger dans son torse, le propulsant dans le grand-voyage...

Une violente explosion se fit alors ressentir, un des phantom ennemi venait de se crasher dans la cour, tuant ses occupants et quelques guerriers, dont les deux combattants qui avaient fouillé le laboratoire de Tyrh...

" Cela m'évitera une traque future... "

Alik releva alors la tête vers un groupe de Sangheilis qui chargeaient vers lui, ouvrant le feu. Alik se protégea et se mit à l'abri, avant de lancer deux grenades qui neutralisèrent deux des cinq élites qui l'attaquaient. Le combat allait être long, très long...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Sam 11 Aoû 2012 - 23:41

.


Dernière édition par Vhell 'Sulnom le Lun 26 Oct 2015 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Zatura Mulame'
Sangheili, hérétique, Officier
avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Localisation Secrete
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : [ Indisponible ]
Autre Compte : Eagle Voltir
Arme n°2 : [ Indisponible ]

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Lun 13 Aoû 2012 - 21:29

Sombre et froid, telle furent les impressions qui vinrent à l'esprit de Zatura, il flottait dans un espace vide et sombrait, lentement mais sûrement, chacun de ses mouvement était amplifié par dix et le faisait tomber encore plus rapidement. Au bout de quelques instants il tomba sur le sol, il se releva regarda autour de lui : Il voyait tout autour des Sangheilis s’entraîner au combat à l'épée à énergie.

Le ciel rougeoyant et la gravité spécifique lui fit comprendre qu'il se trouvait sur son berceau natale, la planète Sanghelios. Il eut une brève pensée pour sa famille qui se trouvait sûrement sur la planète, mais il réprima inconsciemment cette idée et continua son chemin comme dans un rêve, son esprit lui dictait d'avancer jusqu'au bout du terrain. Il avança péniblement le long du champ d’entraînement tout en observant l'environnement, les bâtiments au formes particulières, les cris de guerre des Sangheilis flottaient dans l'air et il devina où exactement il se trouvait, sur l'école de guerre, là où il s’entraînait pour devenir un Spec Ops et faire la fierté de sa famille et de son nom.
Il marchait seul quand il vit une grande ombre se dessiner sur le sol, il regarda au dessus de lui : Un gigantesque Sangheili en armure d'instructeur se tenait face à lui, le guerrier se pencha vers lui et le regarda d'un regard perçant, puis il lui tendit son épée et s'écarta pour laisser passer un autre élite lui aussi armé, puis il dit à Zatura : «Tu dois te battre maintenant fier guerrier, pour toi, ta famille et la gloire des prophètes » Zatura leva son arme et l'activa, il fonça sur l'autre Sangheili ….


Et il se réveilla soudainement, un Sangheili lui secouait l'épaule et il voyait ses mandibules s'agiter mais il n'entendait qu'un sifflement strident, il regarda autour de lui, il voyait des traits de plasma bleus traverser l'air dans le silence absolu, des guerriers loyalistes et hérétiques s'effondrer et mourir sans un son, des banshees et des phantoms passer en trombe dans l'air au-dessous sans bruit. Il regarda à nouveau le guerrier penché sur lui et son esprit mit un nom dessus : Vorta. Son lieutenant depuis maintenant quelques cycles. Soudain ses pensées se remirent en place et le sifflement fit place aux bruits des tirs, des râles des blessés, des cris de douleurs et de haines et des explosions. Il s'appuya sur le mur contre lui et tenta de se relever et entendit ce que lui disait Vorta :

-… -ions vite rejoindre le groupe chargé d'ouvrir les portes du pénitencier pour entrer !

-Bien j'ai compris, allez-y je vous suis. Maintenant !

Le guerrier hérétique lui jeta un regard intrigué et partit en courant vers les portes, un réflexe poussa Zatura à lever son nedleer et à le pointer dans sa direction mais il le réprima rapidement et il s’effaça de son esprit. Il tentait de se rappeler comment il était arrivé là. Il se souvint d'avoir rapporté à la flotte Hérétique les informations qu'il avait volés au Sangheili sur le vaisseau qui tentait de récupérer leur sonde. Puis il avait participé au branle-bas de combat pour l'attaque imminente de Servitude, son groupe avait l'ordre d'infiltrer le Pénitencier en suivant une autre escouade chargé de faire le plus d'ouverture possible dans le périmètre défensif de la zone. Il avait embarqué dans le phantom avec ses armes et armures suivi par ses hommes et Vorta. Son phantom avait débarqué dès le premier largage à l'arrivée sur la planète. Le phantom avait passé à travers le barrage défensif des loyalistes sous un mur de flammes et des marées de plasma tirés par les vaisseaux chargés de défendre la planète. Ils avaient foncés en direction du désert à la lisière du Pénitencier qui contenait les prisonniers des covenants.

A proximité de leur zone de largage le vaisseau avait subi un tir nourri des installations de défense du périmètre et il avait été touchés à plusieurs reprises et le pilote avait tenté de faire atterrir en urgence le vaisseau, puis il s'étaient crashés et.... Il eut l'image d'une lumière rouge qui illuminait son visage... Et ensuite il s'était évanoui et avait rêvé de ce qui lui semblait comme le passé d'un inconnu.

Puis il s'était réveillé il y avait quelques instants et avait repris ses esprits au milieu d'un champ de bataille à grande échelle. Il se leva et saisit son arme qui gisait par terre, ils avaient besoin de lui au front, il se mit en route pour le Pénitencier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Ven 17 Aoû 2012 - 10:10

Suite à la rencontre plutôt imprévue avec Alik, les trois élites étaient tombé d'accord sur un point enfin, l'un imposa son choix aux deux autres n'ayant aucune option : retourner à Servitude et y larguer Dorm, mais cette fois ci dans le désert ...
L'hérétique n'était pas très chaud à l'idée de devoir sortir d'un désert, en fait il ne savait même pas si il s'en sortirait. Du sable, des cailloux et rien d'autre, comment survivre ? Deplus même si il survivrait comment il s'échapperait, le seul lieux qui doit contenir des navettes est le pénitencier et Dorm ne compte vraiment pas y retourner. Il lui restait une petite solution : la chance ...

Lorsque le vaisseau atteint enfin Servitude, Alik donna une cape à l'hérétique et une fois la trappe ouverte il le poussa tout simplement hors du vaisseau pour repartir aussi vite. Lorsque le non croyant atterrit, de nombreuses insultes lui vinrent aux mandibules en destination du vaisseau qui filait vers le pénitencier. Mais il calma vite sa colère, au moins il était vivant, enfin pour l'instant. Il lui fallait faire ce qu'il savait de mieux : survivre. Ors il n'y avait ni camarades sacrifiables ni ressources utiles pour la survie. Il commença donc à avancer vers une direction inconnue en espérant y trouver quelque chose d'utile ...

Alors qu'il traçait son chemin dans le désert, quelque chose lui fit de l'ombre. Étonné par ceci il releva la tête pour essayer de définir l'origine de la chose et découvrit toute une flotte dont les vaisseau n'étaient pas parés de violet mais de jaune. Dorm reprit espoir, en fin de compte, la chance avait fonctionné ! Il observa les vaisseaux qui arrivaient en profitant de la confusion des loyalistes, de nombreux modules étaient éjecté en direction de la planète et des transports prenez deux directions différentes, Dorm en déduit que l'une d'elles devait être le pénitencier, mais l'autre ... Il n'y avait rien sur Servitude si ce n'est des ruines forreruner à moins que ce soit la tour ?

L'ex prisonnier décida de partir vers le pénitencier, avec une force nouvelle il courut aussi vite qu'il le put en éspérant arriver pendant le combat, il avait une revanche à prendre sur certains geôliers et un intervenant malpoli. Si il choisi aussi cette destination, c'est qu'il n'était pas certains de celle de l'autre groupe.

Des modules tombèrent à quelques centaines de mètres de lui, il reprit sa course de plus belle pour les intercepter. Il y arriva enfin pour y découvrir trois Sangheilis en tenue d'hérétique. Ces derniers furent méfiant, Dorm ne portait pas l'armure à ce moment. Un hérétique visiblement le chef des trois le stoppa.

-Halte qui es tu vagabond ? Tu n'a pas l'armures de loyaliste.

-Je me nomme Dorm'Siwidol je suis un de vos frères hérétiques, j'étais détenu dans le pénitencier mais par une histoire trop longue et plutôt folle j'ai put m'évader. Vous vous dirigez vers le pénitencier ?

-En effet c'est notre destination les autres vont vers la tour, il lui tendit un pistolet à plasma, tiens si tu compte nous aidés autant que tu sois armé.

Les quatre hérétiques prirent la direction du pénitencier, Dorm regrettait son armure mais il était heureux de pouvoir s'échapper, enfin si il survit aux combats ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Ven 17 Aoû 2012 - 13:57

Une cohorte de guerriers aux armures noires, striées de reflets d’argent et d’or. Portant des casques fermés, certains attendaient bras croisés contre les piliers en regardant d’un œil attentif un perchoir d’où ils attendaient le commandant de leur unité. Une vingtaine de Sangheilis de tailles plus ou moins différentes, plus ou moins imposant mais tous portant la même livrée et la même armure attendaient. Dans cette salle ronde dont certains murs étaient bardés de modules de largages. La flotte du Scar of Firmament était arrivée et les guerriers attendaient le début du combat. Certains se tapaient l’épaule et d’autres se préparaient en entonnant des cantiques de combat Sangheilis sous leurs casques. Ils étaient tous des vétérans d’innombrables batailles, mais à l’aube de chaque combat, tous pouvaient ressentir leurs estomac se serrer et les tempes vriller. Après un certain temps, une énorme silhouette apparue sur le promontoire et tous se levèrent d’un bloc, se mettant en formation devant le commandant.

Les traits sévères de Khor apparurent, il avait fière allure, sa tête dénudée de son casque dans son imposante armure noire, dénuée de tout marquage d’armure. Son œil d’émeraude passa en revue les rangs et il leva la main, prenant la parole et semant le silence parmi les forces spéciales.


« - Mes frères ! Aujourd’hui, se couche le soleil de la tyrannie sur nos semblables ! La nuit sera sanglante, beaucoup mourront mais le coup que nous allons porter aux prophètes sera si brutal que leurs arrogants trônes en seront renversé a jamais ! Nous allons empoigner les Covenants à la gorge en leurs prouvant leurs erreurs et en libérant nos frères injustement torturés sur cette démoniaque planète ! »

Alors que la voix du commandant s’élevait, il ne pouvait s’empêcher de penser. Où étaient Toha et Vhell ? Ces deux lâches avaient-il décidé de disparaitre à nouveau avant la bataille de leurs temps ? Là où Khor avait le plus besoin d’eux, ils n’étaient pas.

« - Nos frères de batailles ont déjà engagé le combat auprès de la tour des anciens, nous allons détruire cette merveille que les prophètes désacralisent afin d’asseoir la domination sur nos frères Sangheilis, nous allons laver notre honneur aujourd’hui et nous reviendront en héros dans nos clans ! »

Plusieurs poings se levèrent adjoints de cris de guerres et d’acclamations, le moral était bon parmi les troupes d’élites de la flotte. Khor expliqua rapidement a ces guerriers que des groupes de combat avaient déjà engagés les forces dans l’énorme forteresse des anciens alors que d’autres attaquaient le pénitencier.

« - Que nos modules de largages dessinent des cicatrices vengeresse dans le ciel ! Que le sol tremble lors de notre arrivée, que dieux et guerriers tremblent face au juste courroux des Sangheilis ! A vos modules ! »

Sous cette dernière injonction, les guerriers de Khor se dirigèrent en ordre de bataille vers les modules de largage dans la salle. Et en quelques secondes, du sol, le ciel se striait de fumée blanche. Les forces spéciales allaient frapper un grand coup.

_________________

- Khor Ores 'Koram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toha 'Okonom
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : [Données Corrompues]
Humeur : [Données Corrompues]
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : [Données Corrompues]
Autre Compte :
Arme n°2 : [Données Corrompues]

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Ven 17 Aoû 2012 - 21:03

Toha baissa les yeux sur ses avant-bras et se frotta le poignet droit. La lumière blafarde projetée dans la cabine se reflétait en rayons dorés sur sa toute nouvelle armure. Il joua légèrement des épaules, histoire de bien s‘habituer à son port. Il y avait tellement longtemps qu’il n’en avait pas porté. Il avait pris goût à une complète liberté de mouvement, et maintenant qu’on le forçait à rentrer de nouveau dans l’uniforme, il se sentait comme une proie enserrée dans les anneaux d’un énorme serpent. C’était une armure d’hérétique tout ce qu’il y avait de plus banal, mais Toha se promit d’y apporter quelques modifications après cette bataille. Le fait était qu’après toutes ces années, le complément dramatique du « si je survis » avait été balayé dans l’oubli. Le doute semblait désormais moins évident à un vétéran comme Toha qu’à un jeune guerrier qui se demande constamment si son prochain combat n’est pas le dernier. Il n’avait que trop fait ses preuves face à la mort.

L’ancien SpecOps se détourna du casier qui se referma automatiquement et se dirigea vers le corridor. Ses pas étaient étonnamment lourds et résonnaient bruyamment entre les murs métalliques. Il avait clairement pris de la masse durant ces cinq dernières années. Au temps de l’Arsenik, il se souvint avoir été à peine plus grand que le plus petit de l’équipe, Vuko. A présent, il était facilement le deuxième soldat le plus massif du lot après Khor.

Il s’empara de son casque avant de sortir. Un groupe de guerriers passa devant lui, pressés de se rendre sur le terrain et d’en découdre avec l’ennemi. Toha les suivit de loin et prit la direction de l’armurerie. Son allure pataude lui donnait l’air d’un gorille géant, bien qu’heureusement, la distinction entre lui et les Brutes fût encore tout à fait claire. Il aimait se donner cette apparence lourdaude pour tromper la vigilance de ceux qui le jaugeaient. Une mise en scène destinée à surprendre quiconque pourrait s’en prendre à lui, en leur faisant croire que celui auquel ils s’attaquaient était trop lent pour riposter. Malgré cela, Toha n’était pas sûr que cela marche tout à fait. L’allure intimidante que lui procuraient son masque respiratoire et ses nombreuses cicatrices en disaient bien trop sur sa pratique.

En chemin, il enfila son casque. Il s’agissait d’un modèle similaire au casque des commandos, à cela près qu’il avait été modifié pour inclure le masque respiratoire de Toha à la place du protège-mandibules. Cela restait dangereux pour la protection du masque, mais bien moins que de devoir porter le casque par-dessus le masque, ce qui aurait grandement gêné les mouvements du saurien et bloqué l’oxygénation à cause du double-filtre. Il sentit les clips du casque fusionner avec ceux de son masque.

Les portes de l’armurerie s’ouvrirent telle une gueule béante pour laisser passer le Sangheili. Il regarda autour de lui. La pièce était immense et intensément éclairée. De toutes parts, divers armes et accessoires reposaient sur des socles, des piédestaux ou étaient accrochés aux murs. Toha s’avança vers les grenades à plasma et s’en cercla le bassin. Il en prit quatre de plus qu’il accrocha verticalement par paire de deux sur les côtés abdominaux de son plastron. Il poussa un grognement de satisfaction qui se réverbéra à travers son masque et parcourut le reste de l’attirail du regard. Son grade lui agréait de prendre n’importe quelle arme ici présente, mais il ne lui en fallait qu’une qui puisse lui permettre de faire mouche et de supporter les lignes au sol. Il souleva un lance-plasma de son socle et le cala sur son épaule, prit un fusil à plasma dans l’autre main et ressortit de la salle sans prêter attention aux autres soldats allant et venant dans un flux constant d’armures jaunes.

De couloir en couloir, il en vint à se demander où se trouvaient Khor et Vhell à cette heure. Le premier devait être en train de donner ses ordres et la deuxième devait toujours être en train de se remettre de son état. Ou peut-être pas. Quoiqu’il en fût, Toha ne souhaitait pas la croiser maintenant. L’heure n’était pas aux règlements de compte.

L’ambiance de la salle de largage dans laquelle il arriva l’emplit d’une certaine nostalgie. L’agitation qui y régnait lui rappelait les nombreuses missions auxquelles il avait participé en débarquant par ce moyen de transport sur le champ de bataille ou la zone à explorer. L’époque où Vuko était encore vivant.

Il plaça le lance-plasma et le fusil dans l’étroit compartiment réservé aux armes à côté du siège de son module et grimpa à l’intérieur. Il ne lui fallut que quelques secondes pour activer l’engin et refermer la porte. Le module se mit à trembler. Il s’apprêtait à être lancé dans l’espace avec un autre groupe.

Toha sentit son corps devenir très lourd et s’enfoncer dans son siège lorsque l’engin fût lâché. Le noir infini de l’espace apparut alors devant ses yeux, bientôt caché par l’imposante flotte loyaliste qui faisait barrage à la leur. Les combats spatiaux avaient déjà commencé, mais ce n’était pas du ressort de l’artificier.

Peu à peu, le paysage désolé de Servitude s’élevait devant Toha. Le sol se rapprochait à une vitesse hallucinante, et avant même d’avoir pu faire un autre geste, le choc familier – mais toujours aussi déstabilisant – de l’impact le secoua. Il s’autorisa quelques secondes pour remettre de l’ordre dans ses idées et défonça la porte du module pour s’en extirper. Il sauta à terre et sentit le sable chaud remuer doucement sous ses sabots. C’était une sensation très agréable. Il rangea son fusil à plasma à sa hanche et épaula une fois de plus le lance-plasma.

Sa curiosité le poussa à prendre la direction de la Tour. Il s’était toujours demandé, dans un coin de sa tête, ce qu’elle renfermait. La rumeur courait que ceux qui en ressortaient – qui arrivaient à s’en tirer – devenaient fous. Peut-être l’était-il déjà assez pour ne pas avoir à en subir les effets. Autour de lui, d’autres modules de largage déboulaient en masse, s’enfonçant dans le sable aussi facilement qu’une pioche dans la terre meuble. A peine sortis, leurs pilotes chargeaient aussitôt les Loyalistes qui tenaient le front adverse. Et, par conséquent, la Tour.

Toha avança lourdement, sans se presser, le lance-plasma à la main, soufflant avec force bruit à travers son respirateur. Les tirs fusaient en tous sens et si l’un d’eux avait la chance de l’atteindre, ses boucliers encaisseraient sans aucun problème. Il aurait fallu qu’un ennemi le prenne pour cible pour qu’il soit véritablement blessé, mais Toha s’assurait de rester en dernière ligne.

Il leva la tête. Des banshees loyalistes fendaient le ciel, tournoyant au-dessus des soldats, leurs moteurs hurlant une mise en garde aux ennemis. Il fallait dégager la voie et assurer une sécurité aérienne. Tranquillement, il se dirigea vers une haute dune sur sa droite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Ven 17 Aoû 2012 - 21:43

La poussière, les tirs, les cris, les morts...

Le combat était d'une violence inouïe, malgré le fait qu'Alik soit habitué aux combats, voir ainsi les membres de sa race s'entre-déchirer l'exaltait, ici il y avait la traque, et plus de complexité, il n'y avait que la survie, et la mort. Et la mort était son amie la plus proche, et la plus dangereuse.

Alik esquiva un nouveau tir du groupe qui lui fonçait dessus, il attendit qu'ils soient assez prêts et chargea, son pavot levé. Il absorba les quelques tirs et faucha les Sangheilis les plus près grâce à sa lance, avant de se jeter sur l'un de ses frères et de l'éventrer. Le sang giclait sur son armure et bien que celle-ci ne soit noir de jais, des stries de pourpres se trouvaient sur son armure, preuve du nombre de victimes qu'il avait fait aujourd'hui.
Trois guerriers le rejoignirent et continuèrent le combat à ses côtés, maniant leur arme avec une dextérité rassurante. Alik observa l'un de ses nouveaux hommes abattre un hérétique en le plaquant au sol avant de terminer le travail grâce à son pistolet plasma. Ils savaient donc se battre, tant mieux.

<< On se place en formation mes frères ! Je mène la charge ! >>

Ils se placèrent, un Sangheili couvrant réciproquement un flanc pendant que le dernier protégeait leurs arrières. Le groupe avança ainsi dans la bataille, marquant le sable du pénitencier de pourpre macabre. Un tir fusa alors, fauchant le Sangheili situé derrière eux. Alik observa l'auteur du tir et remarqua un Sangheili portant une armure d'officier hérétique, et qui utilisait une paire de fusil à plasma, terrassant les loyalistes qui s'approchaient de lui.

<< Je m'occupe de lui, couvrez mes arrières. >>

Ses guerriers s’exécutèrent, visant ce qui faisait face au dos d'Alik, tandis que celui-ci chargeait sur l’officier hérétique. Les tirs touchèrent son pavot et son bouclier d'armure, gênant la progression de l'assassin loyaliste. Un des tirs fit cependant s'éteindre son bouclier d'armure et lui brûla le flanc droit. Arrivé à porter, Alik lança un coup d'estoc que son adversaire esquiva, en effectuant une roulade. L'officier hérétique laissa ses fusils tomber au sol et sortit son épée à énergie. Alik le fixa d'un air amusé, l'officier venait de rentrer dans son domaine de compétence, et de signer son arrêt de mort.

<< C'est la fin pour toi, aveugle.
- La mort n'est pas présente pour moi aujourd'hui, hérétique. >>

Les guerriers chargèrent, faisant s'entrechoquer leurs armes, une épée d'un côté, et la lance de l'autre. L'officier était agile, mais bien trop lent pour Alik, qui planta sa lance dans le sol et s'en servit comme d'une perche pour bondir et frapper son adversaire au torse d'un violent coup de pied qui projeta l'hérétique au sol, faisant tomber son épée. Alik bondit alors, attrapant sa propre épée et l'activant, avant de finalement l'enfoncer dans la gorge de l'officier qui quitta servitude, en s'étranglant dans son sang...

Alik rengaina Langue-Fourchue et reprît sa lance, avant de rejoindre ses deux guerriers et de continuer le combat, observant de temps à autre les barrières et le balai aérien des vaisseaux qui se tiraient dessus, et sa pensée alla au groupe de loyaliste présent dans la tour...


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyhr 'Galaree
Sangheili, Ultra Domo
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : [Galven IV, Entrée des Ruines Forerunners]
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenante
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Instruments d'ingénieurs

MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   Lun 20 Aoû 2012 - 9:57

Le voyage entre Sanghelios et Servitude avait paru très court. Une fois arrivé au milieu du désert, Alik avait - si on pouvait le dire - "déposer" Dorm dans le désert en repartissant immédiatement après. Le vaisseau arriva enfin au Pénitencier, les moteurs s'arrêtèrent et Tyhr et Alik en sortirent à une vitesse plus ou moins précipitée.

<< Qu'est-ce donc ? Vous n'accueillez pas vos guerriers normalement ? Est-ce donc ainsi que l'hégémonie traite ses alliés ?
- Procédure standard, inquisiteur. Nous n'avons pas de doute à votre égard, mais on nous a signalé que le Sangheili qui vous accompagne était un nouvel hérétique.
- Tyhr 'Galaree n'est pas plus hérétique que vous, garde. Si vous remettez en cause le fait qu'il ai put quitté la prison sans attirer votre attention, je vous rappellerais qu'il s'agit là d'un faute grave de votre part, et l'hérétique devait m'être amené, en toute discrétion... Je suis ici afin de vous prêter main forte contre la future attaque ennemi. Et ce Sangheili également. >>

Suite à ce court dialogue, le garde principal les mena à la place centrale du pénitencier. La place était très large et accueillait actuellement un grand nombre de guerriers, tous autant hétéroclites que les autres, allant du Unggoy maladroit au imposant couple de Mga Legkolos. Si on cogitait un peu à ce sujet, on pourrait facilement dire qu'une grande bataille se préparait. Le scientifique au yeux d'argent reconnut immédiatement l'un des agents qu'il avait rencontrés auparavant et qui avait fouillé son laboratoire pour ensuite y apposer la "fausse" marque de l'Hérésie. Tyhr avait une envie irrépressible de massacrer cet agent, mais après réflexion, il jugea cela inutile et seule la colère lui monta aux veines et aux artères, ce qui fit dilater ses vaisseaux sanguins les rendant plus visibles..

Quelques minutes plus tard, un vacarme impressionnant résonna, le scientifique aux yeux d'argent tendit l'oreille pour savoir ce que c'était, et reconnut aussitôt le bruit des moteurs anti-gravité des vaisseaux. Au bruit, il semblait y avoir une véritable flotte de vaisseaux. "Est-elle Hérétique ou Covenante ?" On va sûrement très vite le savoir. Les vaisseaux projetèrent des rayons de plasma sur les positions et vaisseaux covenants. Ce sont donc des hérétiques.

Tyhr partit apporter son soutien à la salle des systèmes de défense du Pénitencier, car ses compétences seraient plus utiles là-bas qu'au combat. Il pénétra dans le complexe des systèmes qui était très vaste. Les systèmes de défense disposaient malheureusement seulement de terminaux informatiques de contrôles de très basse qualité, car ils sont beaucoup plus faciles à manipuler que les systèmes informatiques "extrêmement" compliqués de Tyhr. Par contre, cette facilité diminue l'efficacité de la gestion des systèmes de défense, alors que si on complexifiait les manipulations, la gestion des systèmes en ressort beaucoup plus efficace.

Tyhr prit place au terminal de gestion des ressources énergétiques. L'ingénieur aux yeux d'argent connecta son ordinateur quantique Nexus au terminal. Il programma les énergies de manière stratégique. La plus grande partie des ressources était placé aux positions qui subiront la plupart des attaques hérétiques, autrement dit, les barrières énergétiques d'accès qui mènent à l'intérieur du Pénitencier. Le reste des ressources est placé sur les barrières internes de la prison. Tyhr effectua de nombreuses manipulations informatiques pour que cette gestion des énergies soit optimale. Après quelques minutes, pratiquement tous les systèmes de défense étaient alimentés en énergie, que ce soit les tourelles automatisées, les barrières, les systèmes de surveillance, etc.

Les réflexes et les capacités mentales de l'ingénieur aux yeux d'argent allaient enfin être mises à l'épreuve...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au Coeur du Désert, le Vent du [RENOUVEAU] Souffle.
» Sequesh, le vent du désert.
» Ne reste pas chez toi, ça n'sert à rien... E&C
» Coeur monoblos
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le Covenant. :: 
Servitude
 :: Désert
-
Sauter vers: