Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conversion : Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Conversion : Partie 1   Ven 26 Oct 2012 - 19:06

C’est sous un ciel nuageux et menaçant que la foule se massait devant le Siège du Gouvernement. Ce bâtiment imposant vestige des siècles précédents au style Romano-Américain ne servait plus qu’aux débats des quelques politiciens se raccrochant encore à l’espoir d’un gouvernement civil. C’est pour cela que Miller avait choisi de faire son discours ici. Il allait montrer aux habitants des colonies que la loi martiale resterait de mise longtemps. Très longtemps.
Le directeur du Service de Renseignement de la Navy relisait son discours dans son bureau, lunettes sur le nez. Sur son bureau, se baladait une réplique minuscule de lui. Récitant le même discours avec des airs de Lincoln ou Kennedy.

-Tu veux bien te taire ? grognait John Miller à son IA.

Facile pour une Intelligence Artificielle d’enregistrer un texte et de le réciter en boucle. Malgré son cœur de pierre, John restait tout de même un humain, fondamentalement.

-Ça suffit.

Miller se leva, et se dirigea vers la grande glace derrière son bureau et réajusta sa cravate, puis se regarda quelques instants. A l’image de l’homme sur-corrompu de l’intérieur se superposa le souvenir de ses rebelles alignés devant le commissariat de Pirth. En particulier celui qui lui avait craché au visage. Et tous ces espèces de clochards ayant massacré des dizaines de soldats parce qu’ils pensent pouvoir changer le monde … Les changer avec des poux et de la crasse ?
Miller jeta son discours à terre et ouvrit les doubles portes de son bureau, se dirigeant vers l’entrée d’un pas décidé. Il hurla au premier Marine qui croisa :

-PRÉPAREZ LA PRISONNIÈRE !


Spoiler:
 


Dernière édition par John Miller le Sam 27 Oct 2012 - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Avenstal
Marines, Colonel
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Transport de troupe lourd.
Humeur : Sérieux
Date d'inscription : 28/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet Magnum Misriah Armory modèle M6D
Autre Compte : Khor Ores Koram'
Arme n°2 : Fusil d’Assaut Misriah Armory Modèle MA37 ICWS

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Ven 26 Oct 2012 - 21:15

« - Escouade Hammer, où en est la position des tourelles automatiques ? »

Le colonel, un cigare en coin des lèvres, l’air grave et sévère, portant une main a son oreillette pour s’assurer de la bonne transmission a courte portée. Il se trouvait a bord d’un pélican des forces de polices. Aux couleurs de la police américaine, il s’accrochait aux traverses, regardant la foule qui s’amassait. Lui et ces deux escouades étaient là dans l’unique but de… Prévention en cas de débordement de la foule. C’était et serait le terme qui serait employé par les bureaucrates.

« - Ici Hackanson, tourelles Alpha, Bêta et Gamma déployées.

- Parfait, escouade Ironfist, vos tireurs d’élites sont en position ?

- Ici Gin-Ho, affirmatif Colonel, mais sauf votre respect, pourquoi on n’déploie pas tout le régiment motorisé ? Ça fait un peu tapette là les postes de tir. »

La ligne fut saturée du rire d’Hackanson et de Gin-Ho, ces deux chefs de sections en avaient vécus des combats face aux insurrectionnistes et le régiment avait eu une sacrée réputation parmi plusieurs cellules rebelles. Cependant, sur terre, le déploiement massif du régiment d’Avenstal aurais plutôt fait mauvaise impression. Pourquoi avait-il été choisi pour cette mission ? Lui et son régiment ne sont pas spécialisés contre le combat Covenant, même si leurs tactiques et stratégie de combat étaient terrifiantes, un déploiement massif de chars Scorpions qui chargent ça fait peur, la véritable spécialité du régiment d’Avenstal étais les insurrections et sur les colonies extérieures, le colonel avait aussi obtenu une réputation terrible, ce n’était pas un homme qui riait beaucoup en public mais cependant, lors des missions il était aussi détendu que ces hommes.

Le périmètre était sous surveillance totale. Les tourelles habilement dissimulées sur les toit et les snipers en poste sur le bâtiment administratifs, rien ne pouvait mal se passer, reportant sa main a son oreillette, il contacta le chef de la sécurité du dit bâtiment et des forces de polices.


« - Escouades Hammer et Ironfist en places, vous n’aurez qu’un mot a dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Ven 26 Oct 2012 - 23:58

L'attente devenait longue...Très longue...Carl s'appuya contre un mur en observant la foule ce masser autour du bâtiment ou le colonel Miller bossait, le siège du gouvernement...Pourquoi ces abrutis étaient-ils si nombreux? Un discours ça faisait tant d'effet que ça? Au lieu de simplement regarder chez soi le discours en direct via une quelconque télé, les gens ce massaient autour d'un bâtiment quelconque pour voir de leurs propres yeux un clampin qui parlait...Réaction stupide, surtout si on prenait en compte le temps de merde...
Enfin, mis a part le fait que les marines présent glandaient en tentant d'éviter de simple débordement de foule et le fait que le discours risquaient d'être sous la pluie, deux journaliste l'avait reconnu comme étant Carl Sorince, le type qui avait participé au procès des deux ODST déchus Hicks et Hordika...Les questions qui avaient suivit cela n'obtinrent bien sûr nulle réponse, si on le surprenait a prendre la pause devant des caméras au lieu de faire son boulot, ça risquait de gueuler.

Maintenant Carl attendait, s'appuyant contre le mur extérieur d'un bâtiment d'administration a gauche du siège du gouvernement, il avait reprit son équipement de marines habituel, son épaulière en métal, son M6D SOCOM et surtout son fusil à pompe M45 TS...Cela faisait du bien de sentir à nouveau le poids de l'arme dans son dos, bien que le sergent ait décidé de mettre l'arme en bandoulière que depuis quelques minutes, une fois sûr qu'aucun civil ne ferait de "débordement" dans la zone...C'était vraiment chiant comme affiliation, aucun homme serait assez con pour tenter d'assassiner John Miller, car John Miller, c'était le SRN...Et les geôles du SRN était bien pire que la mort.

Soupirant en levant la tête avec difficulté, Carl activa sa radio.

"-Collins, t'es en place? Je te vois pas sur le toit en face."

Alors que le sergent terminait sa phrase, la lueur d'une lunette éclaira le toit du bâtiment en face de lui. Le sniper de l'escouade, Jeff Collins, avait été chargé de surveiller la zone depuis les toits, celui-ci c'était donc rendu en haut du bâtiment et attendait tranquillement

"-Okay, j'ai rien dit, attend mon ordre ou celui de Kelrod pour tirer hein, déjà qu'on a un tueur de civil dans l'équipe, pas besoin d'un deuxième..."

En effet, Hordika était dans leur escouade, une bande de commando avec un tueur de civil, on ce demandait qui faisait tâche...La silhouette de Mendoza, un casque sur la tête et un air d'abruti content de son sort sur le visage, lui arracha son sourire...Et dire qu'aucun mal de crâne n'avait encore réussi a lui pourrir sa journée, voilà que l'incarnation de la migraine arrivait vers lui.

"-Sacré début de journée hein chef?

-En effet Caporal...
-Vous pensez que des "complications" sont envisageable.
-Jamais une seules des opérations auquel nous avons participé ne s'est déroulée comme prévue, donc oui...
-Vous exagérez...
-Ah ouai? C'est notre merveilleuse réussite sur sigma Octanus ou celle du commissariat de Pirth qui te fais croire ça?
-Bon, peut-être pas en faite..."

Long silence, Mendoza attrapa une cigarette et la fourra dans sa bouche...Ca y est, c'était officiel, Carl allait avoir mal au crâne.

"-Hordika est avec Kelrod?
-Je crois.
-M'étonnerait qu'il le garde longtemps avec lui.
-Pourquoi?
-Parce que Kelrod...C'est Kelrod...
-Hmmm certes...J'espère que tout va bien ce passer.
-Pas moi.
-Pourquoi?
-Stop, tu as dépassé le taux réglementaire de question inutile en une seule conversation, tais-toi soldat.
-Compris sergent..."

Carl ferma les yeux, savourant la paix que procurait le silence de Mendoza...Puis celui-ci souffla une épaisse nappe de fumée qui vint ce loger, avec l'aide du vent, juste devant son nez.

Oui, le sergent espérait de tout cœur que quelque chose ce passe mal...

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 2:17

Un mission qui consistait a empêcher des civils de trop montrer leur enthousiasme devant le discours d'un requin qui allait globalement leur annoncer qu'il allait les bouffer tout crus ... Tellement ... logique. Les missions des marines étaient vraiment d'un ennuie des fois ... Pas que la mission ne soit pas importante. Quoique tenter d'attenter a la vie de John Miller devait être une idiotie sans nom, mais bon ... John Miller quoi. Un homme qui avait le sang de tant d'autres sur les mains. Un homme arrivé au pouvoir par la force, qui imposait la loi martiale, soit en gros la loi du plus fort, et qui possédait un rapport de force assez déséquilibré avec tout humain qui croisait son chemin ... Un homme qui tenais le pouvoir dans le creux de sa main et qui intentait de le garder, a coup sur, quitte a se rendre dangereux pour ça ... Même pas besoin d'être devin pour le savoir. Juste de regarder des vielles archives sur internet ... Avec un minimum de recherches, Edward avait trouvé toutes les infos qu'il lui fallait a propos du directeur du SRN ... Et rien de ce qu'il avait vu ne lui avait plus. De quelque coté qu'on prenne le bonhomme, ses "faits d'armes" étaient absolument tous dignes du pire des monstres. Un monstre dans un costume sur mesure a 2 millions de dollars, mais un monstre quand même. Un monstre qui avait faillit envoyer Ed manger les pissenlits par la racine ... Le première classe frémit en repensant a ce concentré de haine pure qu'on avait dirigé sur lui durant le procès ... ou alors était-ce a cause du léger bruit qui émanait de la foule. Depuis qu'il avait été en prison, Ed ne percevais plus les masses de la même manière ... Même si ça n'était pas forcément mieux maintenant. Au moins avant il voyait des êtres humains. Maintenant, juste des dangers potentiels.

Le jeune homme aux pupilles rubis se tourna vers son sergent référent pour le moment ... le sergent kelrod. Le première classe regarda un instant le marine, puis baissa a nouveau les yeux sur la foule. Le silence qui s'était installé entre les deux hommes était visiblement partit pour durer ... Pas une tentative de lancer la conversation, pas une tentative de briser la glace ... Même pas un petit commentaire sur la météo ... rien que du vent, des nuages qui n'annonçaient rien de bon, et un peu de foule qui piétine pour agrémenter le tout. Manquait plus qu'un albinos a moitié taré avec des répliques toujours en léger décalage avec la situation requise pour boucler le tableau ... Edward se demanda un instant où Sin avait bien pu être affecté ... il était normalement sortit de prison l'après midi qui avait suivit la libération d'hordika, mais pour ce qu'il deviendrais a la sortie ... Ré-affecté a une escouade probablement ... vu que la sienne était en mission sur une autre planète pour le moment.

Edward ré-ajusta une dernière fois ses mitaines, et vérifia le chargement de son arme pour passer le temps ... le bouton de sécurité était toujours enclenché évidement, histoire d'éviter d'autres histoires avec des civils ... civils qui visiblement commençaient a en avoir marre d'attendre. Edward soupira en regardant la foule ... puis remis son arme dans son dos en attendant que le président du SRN fasse son apparition. Au moins, il ne pleuvait pas. Pas encore.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 5:08

Le sergent fixait la foule, en attente d'un quelconque problème. Il soupira et vérifia son arme tout en continuant d'ignorer la 1ère classe Hordika. Il n'était pas ravie de la situation, tout d'abord il y avait des civils et avec les civils il y a toujours des emmerdes. Inutile de dire qu'une certaine personne non loin de Kelrod était d'accord sur ce point. Et ensuite, Max avait horreur de jouer la baby-sitter. Étant donner qu'il était à présent un marines, il aurait dû rejoindre une escouade lambda. Malheureusement, cette mission de sécurité avait bousculé les choses et l'ancien TCAO faisait temporairement partit de l'équipe. Max balaya la zone du regard, le comportement des personnes semblait pour l'instant ''normal''. De l'agitation certes, mais rien de très suspect à ses yeux. Les journaliste quand à eux n'attendaient qu'une seule chose ou plutôt qu'une seule personne : John Miller.
Max se tourna ensuite vers Edward.

-Reste là, je vais être franc, pour l'instant et je dis bien pour l'instant, je te veux pas dans mes pattes. Alors tu reste à ton poste et tu fais gaffe. Ah et une dernière chose, t'es pas tout seul et t'a une radio, compris ?

La 1ère classe hocha la tête et le sergent traversa la route d'un pas rapide. Il aperçu Collins sur le toit qui faisait face du siège du gouvernement. Les choses se mettaient en place. À présent le sergent Kelrod était à l'exacte opposé de son point de départ. Pendant le trajet, il avait croisé d'autres escouades, la sécurité était très élevé. Quoi de plus normal.

-Rien de votre côté... caporal ?
-Non, sergent.

Max acquiesça, cela faisait quelque temps qu'il n'avait pas vue Gareb. Ce dernier avait prit du grade, rien d'étonnant. Il l'avait aperçu de loin quand ils étaient arrivé.

-Kelrod ?!

Cette voix... il ne pouvait pas l'oublier, il ne pourrait pas l'oublier, jamais.

-Mais c'est bien vous, je le savais. Alors vous aussi vous êtes là ?
-Chapel... est ce que j'ai l'air de ne pas être là ?
-Euh...
-Rappel moi ton grade ?
-Ben 1ère classe, cap... sergent !

Ce mec n'avait pas évolué d'un iota, quoique maintenant il avait une moustache qui lui donnait des allure d'ahuri. Et bien entendu, toujours des questions stupides. Max avait à nouveau des envies de meurtres. Il ferma les yeux et tenta de se calmer sans mettre son poing dans le visage du soldat.

-Bon, j'ai pas que ça à foutre, Gareb si y'a un problème contactez moi par radio.
-Compris, sergent.
-Attendez, vous êtes au courant pour le sergent Wakefield ?

Max s'arrêta net.

-C'est pas le moment, arrête avec toutes tes putains questions !

Il secoua la tête et rejoignit sont poste. Aussitôt sur place et visiblement de mauvais humeur, il activa sa radio.

-Collins, je t'envoie Hordika.

Il se tourna ensuite vers Edward.

-Pas besoin que je te fasse un dessin, je pense que tu sais utilisé tes oreilles, bouge !

Le soldat partit précipitamment, sans trop comprendre le pourquoi du comment. Max, quand à lui, serrait la crosse de son fusil, le regard vide et leva ensuite les yeux.

-Ça sent la pluie...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 10:02

Le capitole de Washington D.C n’avait pas tellement changé, juste des bâtiments en plus a la place des jardins, des lumières, et beaucoup plus de protection. Depuis que l’on avait été officiellement été reconnu en tant que Commando Marines Sorince, Kelrod, Mendoza on avait eu une toute petite perm et on était rentré sur terre.

J’ai juste eu le temps de revoir Laura rapidement à New York. Le blackhole est toujours aussi miteux et la serveuse toujours aussi chiante.

Le colonel Miller doit faire une allocution publique devant le siège du gouvernement, sa aurait rapport avec l’attaque sur le commissariat de Pirth.

M’en fout j’étais en perm et probablement défoncer.

Sorince est en contrebas avec Mendoza. Le sergent a l’air de jubiler du fait d’avoir pu récupérer son matériel. Mendoza quand a lui a encore l’air de faire chier le monde avec des questions toutes plus inutiles les unes que les autres.

"-Collins, t'es en place? Je te vois pas sur le toit en face."

Sorince se retourne dans tout les sens pour essayer de me voir, ce n’est que quand il aperçoit le reflet de ma lunette qu’il me trouve.

"-Okay, j'ai rien dit, attend mon ordre ou celui de Kelrod pour tirer hein, déjà qu'on a un tueur de civil dans l'équipe, pas besoin d'un deuxième..."

A oui, c’est vrai. L’autre abruti est de retour. Manque de chance pour lui, pas de Target Locator, ni de spatioport dans les parages. Par contres des civils, y’en a la masse. Va être dur de tirer sans se louper si sa dégénère. De toute façon j’ai un chargeur de balles paralysantes au cas où. Et évidement mon silencieux.

Je me mets à chercher Kelrod et Hordika du regard quand je les aperçois au beau milieu de la foule, à 300 mètre de ma position et à 150 de celle de Sorince et Mendoza.

M’est avis qu’il va flotter.

Kelrod doit avoir les boules de se coltiner Hordika, je le vois qui se retient de lui voler dans le tat.

-Collins, je t'envoie Hordika.

J’ai pensé trop vite.

Mon poste se situe à 45 mètre du sol. Dans les 5 minutes qui suivent cet ordre, Hordika me rejoint en haut.

J’avais oublié sa gueule de con a celui la, il me regarde d’un air un tantinet hébéter et s’apprête à parler :

« Je… »

« Si je te dit de fermer ta putain de gueule, tu le prend mal ? »

Ça c’est fait. Suivant. Il a l’air plus que décontenancer par mes justes paroles.

« Tu pose ton cul sur la chaise la bas, t’attend que je te dise quoi faire, et surtout, TU LA FERME. Piger ?"

Je vois les autres qui se marrent en bas. Ils ont dus m'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 12:00

D'un air méfiant, les gardes du corps marchaient lentement autour de l'estrade d'où John Miller allait bientôt prononcer son discours; scrutant la foule qui s'amassait derrière les barrières, et gardant un œil sur les individus qui commençaient à occuper les divers balcons des bâtiments de la zone.

En tant garde personnelle du directeurs du SRN, les Contractors de Darrels Powers se devaient d'être le plus présentable possible, c'était en effet les seuls forces de sécurités clairement visibles qui seraient au côté du VIP lors de sa conférence ; et c'est pourquoi chacun d'entre eux étaient vêtus d'un pantalon cérémoniel de couleur beige surmonté d'un costard noir qui masquait le lourd gilet en kevlar que portaient les mercenaires. Leurs chaussure noires à reflet s'associaient parfaitement avec leurs lunettes de soleil sombres à vision améliorée.
Tel des gentlemans en arme, ils patrouillaient équipés de leurs fusils d'assaut d'assaut MA5B à viseur laser, ayant l'air fier d'eux.

Les gardes étaient une vingtaine sur place, mais seulement huit étaient visible par la foule, un effectif relativement faible pour protéger une personnalité comme celle de John Miller, cependant le CSNU ne doutait pas une seconde la force de dissuasion qu'avait l'entreprise de Powers, forte de son effrayante réputation d'hommes prêts à tout pour leur solde.

Les contractors compagnie s'étaient souvent illustrés lors de missions de protections, comme ne faisant aucunes distinctions entre coupables où non-coupables; déversant souvent un véritable déluge de feu en direction d'où provenait la menace.

Ce comportement nerveux au combat avait conduit de nombreux employés de BlackRock à être traduit en justice, et très souvent licenciés; cependant le CSNU ne pouvait se passer des services de la société privé qui à ce jours était certainement la plus importante de toute, et probablement la plus rentable.

Au côté de son camarade James, Erwin faisait partit des hommes qui seraient au plus proche du directeur du SRN, et par conséquent les plus exposés au danger. Les deux soldats de fortunes patrouillaient devant la tribune, derrière la barrière qui les séparait de la foule noire de monde, et dont le brouhaha emplissait l'air ; les hommes bien qu'à courte distance durent utiliser leur radio afin de communiquer entre eux :

- « Pourquoi on est là ? » s'interrogea James.

- " Pour l'oseille mon gars, cinquante-quatre pour cent de chance d'y passer, la belle vie. " Répliqua Erwin.

Les deux hommes avançaient d'un pat lent, évitant de prêter attention à la foule dont certains qui avaient reconnu les employés de la compagnie privée les injuriaient, et préservant leurs nerfs du mieux qu'ils pouvaient. Les individus qui défiaient les gardes se montraient particulièrement courageux ; combien de fois BlackRock n'avait pas été la première à appuyer sur la détente.

- « Je sais pas pour toi mais je le sens pas vraiment.. » Déclara James inquiet ; «  Y'a trop de monde à surveiller, on pourrait jamais tout contrôler si ça éclate. »

- « Relax garçon, d'une ont est loin d'être les seuls à garder cette foutue place ; douze des notre sont planqués plus loin, prêt à intervenir, ainsi qu'une force d'intervention du CSNU qui rode autour de la zone, on en voit quelqu'un mais ils préfèrent éviter de trop se montrer.. Faudrait pas que l'adversaire puisse anticiper notre dispositif. » Le Contractor marqua une pause avant de reprendre, amusé :
« Et de toute façon si ça pète, on fait comme d'habitude. »

- « Comme d'habitude ? » interrogea James le sourire au lèvre.

« Même tarif pour tout le monde, on arrivera bien à en toucher un ! »

Les deux hommes éclatèrent de rire avant d'être rapidement coupés par une transmission venant de l'état-major du dispositif :

- « Fermez là imbéciles ! Concentrez vous sur votre tâche, vous serez les premiers à vous faire hacher si ça tourne mal ! Non pas que ça m'attriste de perdre des connards comme vous, mais voir le directeur gardé par des une bande de branleurs pareil ne me rend absolument pas serein; maintenant fermez vos putains de claque-merdes et ouvrez vos grands vos yeux de mouche !  »

Les deux hommes reprirent leurs esprits et continuèrent leur ronde, défiant du regard l'inquiétante foule qui les observaient d'un air méprisant.


Dernière édition par Erwin' O'Connor le Sam 27 Oct 2012 - 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 27
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 13:11

J’avais reçue comme tout le monde le message du Grand-Duc, qui nous avait informés de la présence de Miller aujourd’hui, au siège du gouvernement. L’homme qui avait fait assassiner mon fiancé … par son propre frère manipulé. La rage qui bouillait en moi à chaque mètre que le taxi faisait en direction de l’homme ne faisait qu’augmenter de manière exponentielle.
Je m’étais habillée chaudement aujourd’hui, ce qui me changeait des tenues légères que je mettais pour envoûter les hommes. Ah, les hommes. Il suffit de mettre un grand décolté ou laisser dépasser un peu mes fesses d’un mini short pour qu’ils soient à ma botte. Un des seuls avantages d’être une femme aujourd’hui.

Après être descendue du taxi, je resserrais ma parka et soufflais dans mes mains pour les réchauffer, tout en fusillant du regard les civils autour de moi qui m’observaient de trop près. Le contact du métal froid de ma mitraillette SMG 7 contre mon ventre me faisait frissonner à chaque mouvement. Je jetais un œil autour de moi et plus particulièrement aux sommets des immeubles qui entouraient le siège du gouvernement. Voilà pourquoi il ne pouvait pas y avoir de snipers rebelles. Le CSNU avait déjà pris possession de tous les toits. Le contraire aurait été tout de même étonnant, voire inquiétant. Je ne savais pas ce que prévoyait de faire le Grand-Duc, il avait volontairement gardé le secret entre les différentes escouades pour qu’un rebelle capturé et sous la torture ne révèle pas les plans du Leader.
Me voilà maintenant derrière la foule, il fallait que je me rapproche à tout prix. Quelle idiote de ne pas avoir pensé à voler un accès presse. Cette masse compacte d’humain se serrant les uns contre les autres de manière instinctive pour se réchauffer allait me ralentir. Il allait encore falloir que je joue ma salope.

-Salut bébé, tu ne me ferais pas une petite place ? Merci t’es un amour. Coucou mon chou, tu me laisserai pas passer ? Je suis frigorifiée. Merci petit cœur.

J’enchaînais les charmes pour progresser dans cette foule. Des fois je devais frotter mon cul contre leur virilité de manière sensuelle pour faire craquer les plus insensibles à ma voix. Ugh …
Me voilà maintenant derrière les premiers rangs de la presse. Je ne pouvais aller plus loin sans être repérée. C’était suffisamment près de toute façon. Maintenant, je n’avais plus qu’à attendre que cette enflure se montre et les ordres du Grand-Duc dans mon oreillette. J’avais malgré tout un pressentiment. Ce ne serait pas une simple exécution en bonne et due forme. Du sang allait couler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 14:00

Et après on dit que les ODST sont tous débiles ...

Et encore un escalier ... Edward détestait les sniper. Des planqués, qui n'ont rien de mieux a faire que de tuer des gens a des dizaines voir centaines de mètres ( enfin ... pour les plus doués bien sur ) et qui se retrouvent quasiment inutiles dans la mêlée ... Un escalier de plus, il avait vraiment voulu se mettre tout en haut ce crétin ... Ne pas montrer son ressentit a kelrod ou a sorince parce qu'ils étaient sergents, passe encore, mais collins ... Lui n'était même pas gradé. Ed arriva enfin au palier où était embusqué le tireur d'élite, et soupira en poussant la porte, avant de regarder jeff a la fenêtre. L'espace d'un instant, Edward se demanda sérieusement si le soldat s'était drogué avant de venir, il avait des cernes sous les yeux et semblait un peu fatigué ... Probablement trop de fêtes enchainnés dans une période trop courte. Et oui, pendant que certains font du sport en prison, d'autres s'amusent et font la fête ... voir un peu trop. Edward ouvrit la bouche et allait lancer un "je vais juste me poser dans le coin pour ne pas déranger" mais n'arriva même pas a articuler le second mot de sa phrase.

« Si je te dit de fermer ta putain de gueule, tu le prend mal ? »

"would you mind if I say ... yes?" était la première réplique qui vint a l'esprit de Ed, qui se frotta un peu le menton en plissant les yeux, détaillant collins pour voir si il y croyait vraiment. Visiblement, oui.

« Tu pose ton cul sur la chaise la bas, t’attend que je te dise quoi faire, et surtout, TU LA FERME. Pigé ?"
Depuis quand les premières classes on le droit de donner des ordres a d'autres premières classes? Surtout qu'on a l'ordre de surveiller la foule, pas de s'éviter pour se faire plaisir, même si j'admet que je me portait bien mieux en prison qu'en ta présence.

Edward s'approcha du bords du toit et s'accroupit simplement, sortant une paire de jumelles de son brelage pour observer la foule.

Rappelle moi de bien te laisser crever sur place la prochaine fois qu'un longsword te tombe sur le coin de la tronche ... Et oui je vais la fermer, pas la peine de me demander normalement.

Gardant le silence, Ed observa les différentes patrouilles a l'aide de ses jumelles. Soldat Nul, Inutile, Planqué Et Râleur ... Le première classe ne savais plus où il avait entendu cet petite blague mais rien ne lui avait semblé plus juste en cet instant. Manquerais plus que l'autre aille en remettre une couche par dessus ... Et avec tout ça il se mettait a crachiner.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 14:11

Un vent froid de d'automne soufflait entre les différents gratte-ciels de Washington. Comme attiré par une aura, il se dirigea vers une tour près du Siège du Gouvernement. Celle ou se trouvait Jeff Collins et Edward Hordika. Celui ci, appuyé contre le rebord du toit pour regarder par ses jumelles manqua de chuter en contrebas lorsque le rebord se décrocha, usé par le temps. Ceci n'était qu'un avant goût de ce qui attendait la personne marqué par la Honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 15:23

Soudain, les oreillettes de tous les combattants présents, CSNU comme Rebelles en passant par la Black Rock Company, grésillèrent et ils reçurent un messages de leurs supérieurs à peu près similaire pour tous :

-Attention, Miller sort du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Akilydes
Service de Renseignement de la Navy, Spectre
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 27/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : XBR55 Battle Rifle
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D-SOCOM

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 16:33

Alexandre avançait doucement parmi les autres policiers présents aux alentours du bâtiment du gouvernement.

Cela faisait un moment qu'il n'était pas revenu ici et les jours passés à Moscou lui avaient permis de préparer la suite des évènements et plus particulièrement les déplacements de sa cible, et de la personne qu'il voulait revoir.

Officiellement, il était présent avec son escouade de policier pour maintenir l'ordre dans la foule avec l'aide des marines du CSNU. En vérité, Alexandre n'attendait qu'une chose, la sortie de la pourriture qu'il traquait... Alexandre s'arrêta un instant, sortant une cigarette et commençant à fumer, tout en levant les yeux au ciel. Il observa ensuite l'immeuble qui se trouvait face au gouvernement et remarqua des débris tomber du toit. Alex se tourna vers les autres policiers présents et déclara :

<< Ok les gars, vous bougez là-haut histoire de voir ce qu'il se passe. Si c'est problème d'immeuble, bouclez le secteur, si c'est à cause des gus qui doivent surveiller le ciel, engueulez les un bon coup en insistant sur le fait que nous, policiers, sommes plus professionnels qu'eux. >>

Ses "collègues" acquiescèrent avant de courir vers l'immeuble le sourire aux lèvres. De son côté, Alexandre continua sa pseudo-ronde, se dirigeant vers le centre de la masse de civils qui venaient observer le spectacle. Alexandre passa les barrages presse et rejoignit un autre policier qui menottait un jeune homme nerveux.

<< Ce gars voulait venir asperger le colonel avec une bombe de peinture rose fluo, il voulait mourir ou quoi ?
- Certain hommes sont parfois prêts à tout pour leurs idéaux, ne l'oublies pas. >>

Les rebelles allaient intervenir, Alexandre en était certain, autrefois, il aurait sûrement participé à l'attaque, mais là... Il se devait d'être discret pour ne pas bousiller sa fausse identité, autant auprès des marines que des potentiels rebelles présents.

Arrivé au dernier barrage, il s'arrêta et salua son supérieur.

<< Dragomir Kalichta au rapport ! Tout est calme pour l'instant, mis à part deux trois débris d'immeuble en ruine et des jeunes militants un peu con. Je retourne au barrage presse. >>

N'attendant pas la réponse du commissaire, il pivota et commença à nouveau à marcher. Ses pas s'arrêtèrent net lorsqu'il entendit dans son talkie-walkie une voix nerveuse déclarer :

<< Attention, Miller sort du bâtiment. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 18:33

"-Si je te dit de fermer ta putain de gueule, tu le prend mal ? "

Mendoza fixa son sergent, l'air surpris...Collins avait oublié d'éteindre sa radio visiblement, c'était fâcheux...C'était à Hordika qu'il parlait comme ça?

" -Tu pose ton cul sur la chaise la bas, t’attend que je te dise quoi faire, et surtout, TU LA FERME. Pigé ?
-Depuis quand les premières classes on le droit de donner des ordres a d'autres premières classes? Surtout qu'on a l'ordre de surveiller la foule, pas de s'éviter pour se faire plaisir, même si j'admet que je me portait bien mieux en prison qu'en ta présence."

Carl éclata de rire, peut-être qu'Hordika pouvait devenir un vrai marines finalement...Il activa sa radio :

"-Hordika, je te donne l'autorisation de frapper Collins la prochaine fois que ce grand navet te parle comme ça...Collins, je te donne l'ordre de "fermer ta gueule" et de ne pas riposter..."

Puis des débris tombèrent du haut du bâtiment ou ce trouvait le jeune couple de première classe...Qu'est ce qu'ils foutaient?

"-Attention, Miller sort du bâtiment."

Le sergent ce décrocha du mur sur lequel il était appuyé et ce dirigea vers la foule en "délire", plusieurs personnes semblait énervées, prompt a faire un merdier monstrueux si on ne les calmait pas...Encore des pacifistes à deux francs qui reprochait au SRN d'agir injustement avec les insurgés. Imbécile, les rebelles étaient surement aussi dangereux que les covenants...Mendoza repoussa un jeune homme qui tentait de monter sur les rambardes installées ici pour éviter les débordements, puis rejoignit rapidement son chef qui gueulait quelques ordres au moins gradés...Il y avait vraiment trop de civil, Miller attirait du monde, des deux camps surement...Imbécile comme fervent partisan de l'unsc...

"-Kelrod, on est devant le bâtiment, tout est calme, plus ou moins en tout cas...Hordika et Collins on l'air de s'éclater de leurs coté."

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 19:02

Les deux hommes continuaient leurs rondes, allant et revenant sans cesse. C'était en effet ce même manège que les gardes effectuaient depuis une demi-heure.

Les contractors n'étaient pas rassurés par la foule qui se multipliaient devant eux, il était de plus en plus difficile d'observer les individus qui disparaissaient et reparaissaient au sein de la masse bruyante qui était contenue derrière les barrières de sécurités. Soudain un appel vint les faire sursauter :
« Attention, Miller sort du bâtiment. »

Aussitôt les hommes redoublèrent de vigilance ; ils ôtèrent la sécurité de leurs armes, stoppèrent net et d'un air menaçant firent fasse à la foule qu'ils avaient évités de trop fixer jusqu'à là. Pendant ce temps, le Colonel du SRN faisait son apparition, encadrés de prêt par deux autres gardes de la compagnie qui semblaient être aussi alerte que James et Erwin.

La situation se montrait particulièrement tendue, il y avait plus de monde que prévu, et les quelques marines qui renforçaient le dispositifs étaient à présent occupés à contenir la foule qui tentait parfois de se rapprocher un peux trop prêt de l'estrade. Derrière les barrières de sécurités, les hommes de BlackRock étaient maintenant en état d'alerte maximale ; à la moindre étincelle ils videraient leurs chargeur sur la menace en question.

Dans une situation aussi complexe les civils représentent généralement un obstacles aux tirs de suppression ; mais pour la compagnie privée c'était une toute autre histoire.. Aucuns d'entre eux n'étaient préoccupés par les dommages collatéraux ; leur unique objectif était de protéger le VIP, c'est ainsi qu'ils seraient payés, et si des innocents devaient être abattu ce serait de la faute des assaillants.

« Contrôle, ici Pretoriax-1, sommes en position et en attente ; quelques individus semblent particulièrement agités, à part ça rien à signaler, terminé. » Déclara Erwin en scrutant la foule qui lui faisait face.

« Bien reçu Pretoriax-1, ouvrez grand vos yeux et restez sur vos gardes, le grand jeu va commencer. »


Dernière édition par Erwin' O'Connor le Sam 27 Oct 2012 - 19:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 19:13

Edward soupira et mis ses jumelles sur ses yeux en posant tout doucement ses coudes sur la corniche ... visiblement, il y avait du monde qui ricannait en bas ... étonné, Edward baissa ses jumelles un instant, et se tourna vers hick, dont le com était activé, avant d'entendre très nettement de même que le sniper un petit grésillement.

"-Hordika, je te donne l'autorisation de frapper Collins la prochaine fois que ce grand navet te parle comme ça...Collins, je te donne l'ordre de "fermer ta gueule" et de ne pas riposter..."

Edward haussa un sourcil, un sourire naissant sur son visage. Finalement, le sergent n'était peut être pas l'ordure qu'il avait imaginé ... ou ... si en fait, surement, mais ça ne faisait pas forcément de lui le pire gars du monde. Enfin bref, tout ça se passait de commentaire somme toute ... quoique non en fait.

Parfait, ça t'apprendra a vérifier ton com avant de l'ouvrir ...

ed reposa ses coudes sur la corniche ... sentit un vent glaçé le parcourire et d'un coup ... entendit un craquement brutal. Son appuie se décala lentement sous ses bras, puis ceda purement et simplement. Edward eut la sensation se basculer dans le vide, et ne du sa survie qu'a son instinct qui lui ordonna de plaquer immédiatement ses mains contre le rebords, plus stable, du toit. Il regarda la corniche tomber avec un "boum" étouffé par le brouhaha de la foule en bas, dans un jardin, et se sentit presque, l'espace d'une seconde, proie au vertige ... Avant de fermer les yeux, d'avaler lentement sa salive et de laisser une goutte de sueur tomber de la pointe de son nez. Tout allait bien ... c'était juste un petit coup de stress ... il était face a un vide de presque 50 mètres, penché et presque a l'horizontale, son appuie venait de se barrer, et la surface plane sur laquelle il était grinçait très légèrement sous son poids ... L'ex ODST recula et repris son souffle lentement, se passant une main sur le visage pour tenter de chasser le frisson morbide qui traversait encore son corps par spasmes ... c'était vraiment juste sur ce coup là.

"-Attention, Miller sort du bâtiment."

Edward secoua la tête, ne prêta pas attention a collins qui avait peut être dit quelque chose ( peut être, ça venais de la foule en bas sinon ) et revint a son perchoire, s'allongeant sur le toit pour recommencer a regarder, ne laissant dépasser que le reflet de ses jumelles. Le directeur du SRN était effectivement a la sortie du bâtiment, et la foule commençait a s'agiter. Edward plissa les yeux en scrutant rapidement divers points de la foule, même si aucun reflet métallique n'apparaissait dans la foule pour le moment ... Il soupira, jura, puis se tourna vers jeff a coté de lui.

Je croie que c'est plus que jamais le moment de faire ce que tu fait de mieux ... Et au cas où tu aurais la moindre envie de te préoccuper de ce qui viens de m'arriver, ne t'en fait pas je vais bien ... si tu ne te fiche pas complètement de mon sort du moins ...

Edward porta une main a son casque, et galéra quelques instants pour retrouver le bouton com, dont l'activation se faisait légèrement différemment chez les marines.

Ici hordika et collins, tout baigne, mis a part le toit qui est vraiment dans un état délabré ... rien a signaler pour l'instant terminé. Et merci sergent sorince ...

Edward eut un petit sourire. Peut être que ça allait être dur ... mais ce retour chez les marines était finalement assez plaisant pour l'instant. Moins pire que ce qu'il avait imaginé en tout cas.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dastan Evret
ODST, Caporal
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusiel Sniper : SRS99D-S2 AM.
Autre Compte :
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 20:13

Dastan venait de revenir du fin fond de l'espace contrôler par les humains pour une mission spéciale. Il venait d'être affiler au groupe de protection rapproche du directeur de renseignement de la navy john miller. Le message était claire

Spoiler:
 

Une mission particulière lui qui avait l'habitude de combattre la vermine covenants. Comme tout bon sniper il était venu en reconnaissance sur le terrain 3 jours avant l'évènement et avait pénétré dans un building qui surplomba la zone ainsi que le siège du gouvernement. Contrairement à la plupart des tireurs d'élite il préféra éviter de s'installer sur le toit du bâtiment. Il demanda une autorisation spéciale au gouvernement et prépara l'un des derniers étages du building afin qu'il puise s'installer. Le jour J , il arriva en avance et prit place dans le bureau nettoyer par les équipes de forces de CSNU. Il récupéra son équipement dans les caisses disposer un peu partout et se posa dans un coin préparant son arme. Inutile d'ouvrir la fenêtre pour en laissant dépasser le canon, il préféra tout laisser fermé. L'avantage de ce building , est que toutes ses vitres étaient teintées empêchant aux individus se trouvant à l'extérieur de l'apercevoir.


- Ici Eagle One en position dit-il simplement dans son intercom


Comme un aigle surplomba le désert à la recherche de sa proie le jeune membre de force ODST cherche sa cible dans la folle qui s'amassait toujours plus nombreuse. Il n'eut pas à attendre longtemps avant qu'on l'informe de l'arriver de l'important personnage de protéger.


- Attention, Miller sort du bâtiment.


Son attention fut décuplé alors que sa lunette lui donne de multiple agrandissement et angle de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Sam 27 Oct 2012 - 20:22

Des officiers du corps des Marines attendaient à l’intérieur, près de la double porte qui menait au dehors. D’un signe de tête, John Miller leur demanda si tout était OK. Ils répondirent affirmativement d’un signe de tête synchronisé.
Miller traversa les portes en ajustant encore sa cravate par-dessus son pare-balle. Des chuchotements s’élevèrent de la foule puis les cris habituels de la presse qui lui posaient des centaines de questions. Comme si il pouvait toutes les entendre en même temps. Pitoyable.

La mine grave, il se dirigea vers son pupitre. Toute la foule était retenue par les gardes civils, armés de boucliers anti-émeute et de matraques électriques. Partout, des patrouilles du CSNU pour le protéger, et sur les toits des snipers. En face du Siège du Gouvernement, un grand building comportant un écran géant publicitaire, affichant le visage de John sur les logos du CSNU et du SRN. Il se sentait en sécurité. La foule était pendue à ses lèvres. Il était le roi. Il rapprocha les micros et se pencha sur son pupitre.

-Il y a précisément 6 jours, les rebelles ont attaqué le commissariat de Pirth sur Arcadia, provoquant la mort de plusieurs soldats et de civils, en plus de voler des informations ultra-confidentielles. Je me suis personnellement occupé de leurs sorts.


Plusieurs sifflets et huées émanèrent de la foule. Des « Assassin !» et des « Salaud ! ». Un mouvement de masse se fit en direction de Miller mais la garde civile joua de la matraque sur leurs boucliers pour les dissuader. Cela fut plutôt efficace pour l’instant.

-Ah oui ? Je suis un assassin ? Vous auriez sans doute préféré que je les relâche dans la nature pour qu’ils attaquent un hôpital plus tard ? Qu’ils assassinent vos pères et mères en fin de vie ?

Il y eu quelques protestations mais moins forte cette fois ci. Quels idiots. Tellement faciles à manipuler. Dans quelques minutes, certains seront à l'applaudir.

-JE SUIS le SRN. JE m’occupe des affaires terroristes, et ces Rebelles SONT des terroristes. Vous jouez les hypocrites parce que vous n’aviez pas de famille qui travaillait dans ce commissariat. Si c’était le cas, votre réaction ne serait pas la même.


Il se retourna, et fit signe d’approcher à des agents du SRN dans leurs habituelles combinaisons noires. Ils portaient des caisses dotées d’un bordereau rouge sur les côté. Ils en distribuèrent aux soldats présents dans la zone. Seuls les soldats du CSNU et de la BRC pouvaient maintenant savoir ce que c’était. Il s’agissait des balles incendiaires, interdites à la fabrication et à l’utilisation dans toutes les colonies. Mais le SRN avait quelques stocks çà et là, toujours aux cas où. Tous les marines eurent ordre de les charger et de se préparer à ses utiliser.
Malgré cette sensation de tout contrôler, Miller ressenti un malaise. Il allait mettre tout le monde en colère. Pas que ça le dérange, il n’en n’avait pas grand-chose à faire. Il espérait simplement que la situation ne se retourne pas.

-Nous ne laisserons pas ce genre de meurtres impunis ! Je prends personnellement l’affaire en charge et ces terroristes finiront six pieds sous terre pour ce qu’ils ont fait !

La réaction de la foule fut plutôt mitigée. Certains applaudissaient, certains l’insultaient. Il n’en avait que faire.
Alors qu’il s’apprêtait à continuer, l’écran géant affichant une photo de lui et les logo du SRN et du CSNU se mit à grésiller, puis à se brouiller …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Soyana
Vigilant, ancien policier
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 30/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : M6C
Autre Compte : Van 'Rashakee
Arme n°2 : Bouclier anti-émeute

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 17:29

La visière relevée et le torse sanglé, Allan Soyana prenait son mal en patience. Le compartiment de transport du Pélican sentait la peur des nouvelles recrues et l'assurance des vétérans. Le transport de la Police, comme trois autres semblables, était en stationnaire au dessus du sombre bâtiment. Pourquoi ne pas être déployé au sol ? Il y avait visiblement trop de Marines et de flics, il ne fallait pas faire croire à la population que le Boss était parano … Même si ça crevait les yeux. Eux, ils étaient là en cas de débordements, spécialement transféraient pour assurer le coup en cas d'émeute et pour ainsi dire ils étaient équipé les képis bleus : Tenue anti-émeutes, boucliers pare-balles et grenades lacrymogènes. Si il y avait débordement, on les lâchaient au sol, si il parvenait à établir un cercle dans l'enceinte du bâtiment, Miller serait prit dans une bulle parfaitement hermétique et il irait prendre le transport de la police sur le toit pour partir. Seul lui et les Marines étaient au courant, personne ne savait que les transports contenaient des troupes de chocs. Enfin, « troupes de chocs » était un grand mot, la moitié était des nouvelles recrues, seul les cours théoriques et quelques exercices leurs avaient était dispensés.

L'arrière du véhicule était plongé dans la pénombre et seul un écran retransmettant le discours éclairé la zone réservée aux policiers. Soyana suait abondement, ce n'était pas dans ses habitudes mais la chaleur et le grand nombre de policier dans un espace si confiné rendait l'air presque irrespirable. Le lourd bouclier posé au sol, il scrutait l'écran pour desceller un possible début de soulèvement. Quelle situation étrange se disait-il, assurer la sécurité d'un être qu'il n'appréciait pas.

Les Pélicans, tournant autour du palais comme des vautours survolant leur proie périssante, braquaient de puissants spots de lumière à la fois sur la foule et sur les alentours du bâtiment histoire d'ouvrir aux snipers une fenêtre de tir correcte et éclairée. Une importante masse de civils se formait devant les lourdes portes, en partie des gens venant pour l’événement, les autres venu manifester contre la loi martiale : Pathétique spectacle que celui ci.

Soudain, à la télé, alors que le discours du Boss devenait explosif, l 'écran géant s'assombrit et se mit à grésiller. Tout les policiers mirent les visière, la Garde civile allait rompre, quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 19:16

Statique, au milieu de la foule, la tête haute et le regard porté vers l'estrade, je ne savais m'expliquer ma raideur. Était ce la présence du fonctionnaire le plus violent et le plus haï de l'UNSC, dont plus d'un avait fait l'expérience de ses talents de bourreau sans remords et de chef inflexible ? Ou plutôt le fait d'être parvenu à quelques mètres de ce dernier en grand uniforme. Celui là même que je portais autrefois, lorsque jeune lieutenant des troupes de choc aéroportées orbitale, j'avais fait sa connaissance, et pris conscience.

Cet uniforme avait plusieurs avantages. Il est craint. Cependant, ceux qui le portent étaient aussi bien à même de me nuire. J'avais eu la chance de ne pas avoir été confronté à des Helljumpers aux postes de sécurité. Ces derniers ne retiennent que peu de chose à l'esprit, de la nécessité de "faire le vide" avant un saut, mais ils savent reconnaître un traître, et l'emblème d'une section disparue. D'autant plus, ma carrure n'était pas telle que le pensaient les biffins de la garde civile: c'était fou le mal que j'avais eu à faire rentrer un gilet par balle léger sous cette tenue surannée.

Il évoqua Pirth. Cela allait galvaniser tout ceux qui prenaient déjà pour exemples ceux tombés lors de cette escarmouche. Et qui étaient présent. Assurément il l'étaient. Le Grand Duc avait choisi d'agir d'une bien étrange manière, infiltrer ainsi les nôtres sans contact apparent entre chacun de nous. Certains étaient reconnaissables, mais aucun de nous ne voulait prendre le risque de tomber sur un agent du SRN par un quelconque signe de connivence. Cela allait être chaotique, voir un échec sanglant. Mais cela allait assurément déstabiliser un homme habitué au rythme minuté des interrogatoires.

La vue de l'image de Miller vacillante sur les écrans m'arracha un sourire: ce n'était que l'annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 20:04

Tout se déroulait à peu près comme prévu ; la foule avait retrouvé son calme et Miller s'engageait à présent dans son harangue. Les employés de BlackRock venaient à l'instant d'accepter les suppléments de balles incendiaires que les agents du SRN distribuaient à la sécurité sous les regards inquiets et sceptiques des spectateurs. Bien qu'ils ne devinaient pas de quoi il s'agissait, le simple fait de voir certains gardes en remplir leurs chargeurs suscitait déjà de nombreuses interrogations.

Se tenant debout devant l'estrade qui les surplombaient, Erwin et James restaient inflexibles, fusillant du regard la foule noire de monde comme par défit ; sur la tribune, deux autres de leurs camarades encadraient de prêt le Colonel du SRN qui poursuivait son discours énergique ; et de part et d'autres de leurs position, les quatre autres contractors formaient le reste de la « ligne de défense par groupe de deux. Immobile derrière les barrières qui les séparaient de la foule retenue par les forces antiémeute, ils formaient une véritable garde prétorienne.

- « Y'en a un de vachement suspect. » Affirma James

« Laisse tomber, les détails c'est pas notre job, on a des types plus axés sur la précision qui se tiennent plus haut » Rétorqua Erwin en pointant du doigt le sommet du building. « Prépare toi juste à lui éclater la gueule s'il s'passe quelque chose ».

Aussitôt il furent surpris par un message radio :

« Contrôle à Pretoriax-1, si vous ouvrez encore une fois votre putain de gueule s'en et définitivement terminé pour vous. »

«  Mais chef !! » S'alarma James « Y'a un truc anormal là ! Des individus .. » Mais il ne put continuer son message qu'à nouveau le cadre opérateur le coupa net :

« Je t'ai dit de la fermer abrutis !! T'es pas payé pour me décrire tous les agissements de ces imbéciles, mais pour allumer le premier qui tenterait de franchir les barrières, connard ! »

L'homme s’exécuta dans l'immédiat et imita bientôt son camarade qui restait muet ; mais alors que le discours du directeur prenait de plus en plus d'ampleur, les contractors passèrent en état d'alerte maximale lorsque l'écran géant qui surplombait le bâtiment se mit soudainement à grésiller, puis à se brouiller.


Dernière édition par Erwin' O'Connor le Dim 28 Oct 2012 - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Duc
Leader Rebelle
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/06/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 20:09

<< Il vient de sortir… >>

Le technicien rebelle tremblait et de la sueur coulait sur son front, ce n’était pas tous les jours qu’on se tenait face à l’homme le plus recherché par le CSNU.
Le Grand-Duc, calme et le regard froid, lui fit un signe de main montrant qu’il était prêt. Les rebelles allaient bientôt frapper un grand coup au sein de la société moderne, et Miller, le plus grand ennemi des combattants libres participerait activement à cet évènement.

La caméra placée devant le Grand-Duc clignota, signe que la liaison était faite avec tous les relais et les écrans sur lesquelles elle devait diffuser. L’écran de télé sur la droite de la caméra affichait la scène où se trouverait le Colonel Miller dans quelques instants, les différentes micro-caméras montraient également les mouvements rebelles et de la foule qui les cachait. Le futur de l’humanité se jouerait peut-être dans quelques instants. Le chemin que prendrait la société sera tracé par la volonté des peuples suite à l’évènement qui approchait. La pression était maintenant à son maximum, et personne n’aurait su dire s’il valait mieux tout annuler ou au contraire continuer et persévérer dans cette opération de grande envergure. Oui, il fallait continuer, le Grand-Duc en était certain. C’est pour cela qu’il classa et analysa une dernière fois les fiches de discours qu’il avait préparé, bien que dans 90% des cas, il n’aurait pas l’occasion de s’en servir… Miller arriva et commença son discours, sous le regard du chef rebelle qui était consterné par les propos de cette ordure. Lorsqu’il aperçut le signe du technicien qui décomptait, Il prît la parole de manière noble et d’une voix grave, fixant la caméra d’un air froid. Seule sa bouche était visible, la lumière ayant été placée pour cacher tout le reste de son visage avec une ombre.

<< Non, je ne crois pas colonel… >>

La foule se retourna et fixa de son regard les différents écrans où le visage de l’homme apparaissait. Les marines jurèrent commençant à chercher un peu partout un moyen de couper la diffusion ou de trouver les responsables.

<< Vous nous promettez la sécurité ? La survie ? Et comment comptez-vous faire ? Tous nous sacrifier, nous simples civils pour assurer votre sécurité à vous ? Sérieusement, pensez-vous que nous vous laisserons faire ? Observez-donc. Jusque-là nous avons pu tenir face à vous ! Cela ne fait que montrer votre incapacité à nous diriger, nous protéger… >>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 21:42

Qu'est-ce qui se passe ici? on a vu des débris tomber ...
Rien, simplement vos toits tombent en morceau ... si ça supporte même plus mon poids ...

Le policier afficha un air septique en regardant Ed, qui, allongé de tout son long sur le rebords, scrutait la foule a l'aide de ses jumelles, Collins occupé a faire de même a coté de lui avec son fusil a lunette.

vous pourriez vous montrer un peu plus sérieux dans vôtre boulots les mecs merde, on est pas là pour
Top. excusez moi de vous interrompre mais miller est sortit et va commencer son discours là ... Restez ici si vous voulez, on a la belle vue sur le plein écran.
- ...en plus de voler des informations ultra-confidentielles. Je me suis personnellement occupé de leurs sorts.

Edward eut un frémissement a l'idée de ce qui pouvais être arrivé aux "prisonniers" ... L'attaque avait eut lieux lors de son séjour en prison, donc il n'avais aucune information a ce propos, mais nul doute que ceux qu'on avait confié aux bons soins de miller n'allaient pas en ressortir en un seul morceau ... a moins de tout cracher directement ( et encore ) ... Si ils en sortaient en fait.

-Ah oui ? Je suis un assassin ? Vous auriez sans doute préféré que je les relâche dans la nature pour qu’ils attaquent un hôpital plus tard ? Qu’ils assassinent vos pères et mères en fin de vie ?

... Ce type était rompu a l'art de la manipulation de masse, ou alors ed avait une hallucination. Les protestations étaient en grande partie morte a la fin de sa phrase. Tant de respect pour un homme tellement hait, c'était ... presque trop en fait. A se demander comment l'homme le plus puissant du monde n'avais pas déjà sauté comme un bouchon de champagne. Mais en tout cas sa capacité a faire taire tout le monde en une phrase était impressionnante, de simplicité comme d'efficacité.

-JE SUIS le SRN. JE m’occupe des affaires terroristes, et ces Rebelles SONT des terroristes. Vous jouez les hypocrites parce que vous n’aviez pas de famille qui travaillait dans ce commissariat. Si c'était le cas, votre réaction ne serait pas la même.

soudain, l'écran géant, situé en face de petit groupe sur le toit grésilla un instant, puis une silhouette apparut, la lumière n'illuminant qu'une bouche. Le grand duc visiblement. LE type a abattre chez les rebelles. Si il tombait dans les mains de miller celui là, une éternité en enfer ressemblerait a une petite balade dans les sous bois avec des poneys ... Ed chassa de sa tête la pensé "les poneys sont maléfiques" et se concentra pour observer la foule de nouveau dans ses jumelles. D'autres pouvaient bien regarder l'écran ... restait justement a déterminer les types louches, soit ceux qui ne le faisaient pas.

<< Non, je ne crois pas colonel…
<< Vous nous promettez la sécurité ? La survie ? Et comment comptez-vous faire ? Tous nous sacrifier, nous simples civils pour assurer votre sécurité à vous ? Sérieusement, pensez-vous que nous vous laisserons faire ? Observez-donc. Jusque-là nous avons pu tenir face à vous ! Cela ne fait que montrer votre incapacité à nous diriger, nous protéger… >>


L'avais pas tords la vielle chouette ... Edward aurait bien pu tenter de tracer le signal ou autre si il avait eut un PC sous la main, mais c'était le job des techniciens et de toute manière il ne pouvais rien faire depuis son perchoir ... C'était la merde ... comment toutes ses missions pouvaient systématiquement foirer a ce point?

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Dim 28 Oct 2012 - 22:07

-Hordika, je te donne l'autorisation de frapper Collins la prochaine fois que ce grand navet te parle comme ça...Collins, je te donne l'ordre de "fermer ta gueule" et de ne pas riposter...

Le seul fait d'avoir vu Chapel, avait énervé le sergent et c'était maintenant le tour de Collins. Max se demandait vraiment si il n'allait pas tuer un de ses alliés. Heureusement que Sorince était là sinon il se serait déplacer lui même.

-Attention, Miller sort du bâtiment.

Le directeur allait enfin se montrer, la foule, bruyante, se calma légèrement. Max se rapprocha, c'est à ce moment là que sa radio grésilla.

-Ici hordika et collins, tout baigne, mis a part le toit qui est vraiment dans un état délabré ... rien a signaler pour l'instant terminé. Et merci sergent sorince ...

Max ricana, Carl devait être ravie de cette déclaration. Miller prit place et commença son discours. L'un des building retransmettait son visage sur un écran géant. Tout le monde pourrait le voir, tout le monde...
Quelques paroles et protestations plus tard, des agents du SRN distribuèrent des caisses au soldats présent. Max ouvrit cette dernière et vit...

-Balles incendiaires.

Gareb avait rejoint Kelrod et tout comme lui, il se posait quelques questions. Max échangea son chargeur de balles semi perforantes contre les incendiaires.

-Inutile de tergiversé, on est là pour le protéger quoi qu'il arrive, un problème avec ça ?
-Aucun problème, sergent.

Max contacta ensuite le sergent Sorince par radio.

-Sergent, gaffe où vous tirez je vous prie.
-Problème en vue

Max leva les yeux et vit que l'écran géant du building commençait à se brouiller. L'instant d'après un homme au visage à demi cacher, ne laissant apparaître que sa bouche prit la parole.

-Non, je ne crois pas colonel… Vous nous promettez la sécurité ? La survie ? Et comment comptez-vous faire ? Tous nous sacrifier, nous simples civils pour assurer votre sécurité à vous ? Sérieusement, pensez-vous que nous vous laisserons faire ? Observez-donc. Jusque-là nous avons pu tenir face à vous ! Cela ne fait que montrer votre incapacité à nous diriger, nous protéger…

Les ennuies venait aussi de se montrer et le colonel Miller ne prenez pas ça avec le sourire. Les choses allait très vite se dégrader. L'ennemie était déjà là, prêt à frapper.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Lun 29 Oct 2012 - 10:47

Miller resta bouché bée quelques instant face à l’intervention du « Grand Duc ». Il tenta de se ressaisir, puis une colère inhabituelle monta au fond de lui. De quel droit cet homme venait l’interrompre et le narguer ?

-COUPEZ CETTE TRANSMISSION !

Au fond, Miller savait bien que ces incompétents du CSNU n’y arriveraient pas. Il connaissait l’homme qui se tenait virtuellement devant lui, et il savait qu’il était très fort. Et il savait que le CSNU n’était qu’une bande d’affreux incompétents.
Le sang du colonel bouillait dans tout son corps. Jamais il n’avait été humilié de la sorte. Il frappa du poing sur son pupitre en fusillant du regard la représentation de l’homme comme jamais il ne l’avait fait.

-Pauvre idiot, jamais vous n’arriverez au bout de vos plans ! Que le peuple présent m’en soit témoin, j’appuierais personnellement sur la gâchette du flingue que j’aurais placé contre votre tempe ! Vous pensez pouvoir rétablir une démocratie en tuant des innocents ?! Dans ce cas ce n’est pas une démocratie que vous voulez mettre en place, mais une dictature ! Rien ne peut être plus bénéfique aujourd’hui que la loi martiale ! Savez-vous nous défendre contre les covenants avec vos clochards et mères au foyer tenant un flingue entre leurs mains ? Je ne crois pas, ignoble pourriture !

Il reprit quelques instants son souffle, continuant d’écorcher vif l’homme de son regard. La foule composée de milliers de personnes était silencieuse. Captivée par cette joute verbale extraordinaire. Le léger crachin qui tombant des cieux se transforma en légère pluie, comme si les Dieux voulait manifester leur agacement. Bientôt, ils manifesteraient leur colère.
Essuyant sa bouche écumante d’un revers de main, le colonel Miller continua.

-Regardez ce que vous faite, pauvre crétin ! Regardez autour de moi. Regardez tous ces hommes que j’ai dû mobiliser pour me protéger ! Autant d’hommes qui pourraient être au front à combattre les Covenants. Non, au lieu de ça ils sont obligés de rester là, car je sais très bien que si j’avais réduit la sécurité j’aurais reçu une balle entre les deux yeux. Vous provoquez le chaos et la discorde dans les colonies, vous nous privez de ressources nécessaires à l’effort de guerre ! Toutes ces armes et ces gens que vous manipulez pour votre intérêt personnel, vous les détournez du front contre les Covenants ! Ils gagnent du terrain, et tout ça à cause de vous ! Vous voulez absolument le pouvoir, mais vous ne seriez pas capable de faire un dixième de ce que je fais chaque jour !

Miller, haletant, regardait autour de lui. Par instinct les soldats tenaient en joue le panneau publicitaire, d’autre visaient le toit des bâtiments alentour. La situation lui échappait complètement. Il regardait au loin ou en était la distribution des munitions interdites, les balles incendiaires, par ses agents. Ceux-ci dans un grand professionnalisme ne s’étaient pas laissé distraire par l’intervention du Grand Duc. Presque toutes les forces armées aux alentours étaient maintenant équipées de ces cartouches. Un avantage qu'il avait sur ces pourritures de rebelles qui n’était en rien au courant de ce qu’il se tramait, ce qui, malgré toute les émotions de Miller lui arracha un sourire pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   Lun 29 Oct 2012 - 14:56

Carl écoutait, le sourire au lèvres, Miller manipulé la foule. Le directeur du SRN avait l'habitude de faire ça, c'était sûr, ou alors était-ce un don naturel? Dans les deux cas, c'était distrayant.

Alors le boss des rebelles avait finit par montré son nez? Enfin...Sa bouche...Les deux leaders s'affrontaient verbalement, Miller parvenant bien moins à ce contenir que son adversaire...Peut-être était-ce mieux, les civils devaient être content de voir que le SRN pouvaient avoir des sentiments humains telles que : la colère, la frustration...Non, ces abrutis s'en foutaient, écoutant simplement le discours des deux chefs en retenant un éventuel filet de bave, bande d'abruti...Enfin, il y avait pire que cette histoire de rébellion, Hordika l'avait remercié...Bordel, ça faisait mal d'entendre "merci sergent sorince" de la part d'un ex-ODST !

Et puis, qu'est ce que c'était que ces foutus balles incendiaire qu'on distribuait a tout le monde? Sa chevrotine était bien plus efficace, moins propre, mais plus efficace...Lui qui croyait que ce genre de munition étaient interdite. Mendoza, sur sa gauche, semblait lui-aussi être dans le doute car celui-ci tenait un chargeur incendiaire et hésitait a le mettre dans son arme, Carl soupira et fit d'un ton fatigué :

"-Charge ton MA37 avec ça, Caporal.
-Pourquoi? C'est pas autoris...
-C'est le SRN qui les distribue!" Carl désigna une bande de soldat appartenant a la black rock company qui prenaient par poignée des chargeurs incendiaires." Ils ont l'air d'en avoir quelques chose a foutre eux? Charge ton arme avec ça et oublie cette histoire d'autorisation..."

Le sergent soupira, levant la tête en direction du bâtiment ou ce situait Collins et Hordika, ils avaient intérêt a surveiller de près la foule, car si celle-ci estimait que les rebelles avaient raison, ça risquait de mal finir...Surtout si le chef des rebelles abordait le thème des impôts, ce genre de thème était toujours très efficaces pour attirer le bas-peuple...Un cris de surprise et de douleurs le tira de ses songes, un marines sur sa droite venait de foutre un coup de crosse à un type qui voulait montrer l'exemple en escaladant les rambardes...Celui-ci avait désormais le nez en sang, deux femmes gueulait sur le marines et un autre gars voulait lui jeter sa barquette de frites a la tronche...Carl approcha, dissimulant un sourire naissant tout en s'adressant au soldat qui semblait bien avoir du mal a contenir ses coups.

"-Soldat, il suffit, nous sommes là pour éviter tout débordement, pas en créer un, rejoignez votre escouade, je m'occupe de ceux-là."

Le concerné ce retourna, détailla de haut en bas le sergent qui venait le libéré de ces abrutis, hocha la tête et parti sans demander son reste...Carl s'approcha du groupe entourant le blessé.

"-Vous êtes censé nous protégé? Vous lui avez cassé le nez!
-Faux, un incompétent viens de faire une faute grave qui va lui couter bien plus qu'un nez, détendez-vous et conduisez ce type a l'hopital."

L'intéressé fit un doigt d'honneur au sergent et tenta de lui cracher dessus...Raté.

"-Va crevez, ordure, j'veux voir la suite, j'veux voir jusqu'ou votre colonel peut aller !"

Carl, toujours très calme, ce fendit d'un large sourire avant de rétorquer, sans aucune animosité dans la voix :
''-Qu'il en soit ainsi, mais je vous surveille, messieurs dames, personne n'interrompra Miller et surement pas vous."

Puis le chevelu ce retourna, n'écoutant pas les diverses insultes qu'on lui destinait...Oh oui, il allait les surveiller, histoire de voir jusqu'ou eux, les civils, pouvaient aller.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conversion : Partie 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conversion : Partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Conversion : Partie 1
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» Schema camouflage petit buisson pour futur conversion
» Kuraq Saurus - Speedy - Conversion et Peinture
» scenario et déroulement des partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Ville de Washington.
-
Sauter vers: