Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Sam 10 Aoû 2013 - 21:57

Djerin fermait les yeux dans l'objectif de soulager une partie de son mal de crane. Objectif mort-né, détruit par le bruit des propulseurs du pélicans dans lequel s'entassait l'escouade a laquelle il venait d'être affecté. Des ODST's pur beurre, braillard et pas toujours très fins, mais des chiens de guerre qui ne connaissaient le mot peur que pour pouvoir le dénigrer et qui faisaient plutôt bien ce pourquoi il étaient payés, se battre. Malgré tout cela, Djerin était agacé de se trouver là, les hommes l'énervaient parfois, raison pour laquelle il avait coupé sa COM. Il était la pour remplacer leur tireur d'élite, blessé à la suite de la mort de son partenaire, évidemment étant le premier de la liste a être  un sniper autonome il avait été désigné. Cependant, les hommes ne cachaient pas leur déception, sans doute habitués à un camarade plus bavard. Les dix homme et femmes se tenaient donc dans le pélican survolant la foret vers une ZA relativement peu connue si ce n'est par les carte topographiques fournies au briefing.

Djerin renonçant a calmer son mal de crane, se mit a vérifier ses chargeurs en posant ses pieds sur une des deux mangoustes à bord, regrettant la peinture au mépris de vrai balles, ou même des balles paralysantes qu'aurait peut-etre leur adversaire. Et quel adversaire ? Pas une autre escouade non, ça ne serait pas drôle, ni même deux. Pire un Spartan, autant tenter d'affronter une armée entière, et encore en espérant qu'il retirerait son bouclier par fair-play pour que la peinture puisse marquer. Djerin jeta un regard vers le pélican qui les suivait, transportant LA machine de guerre.

Le Hog pendu derrière leur transport masqua un instant la vue avant de se stabiliser. Ce mouvement et la sensation de chute légère voulant sûrement signifier qu'il avaient commencés a descendre, les arbres se rapprochant irrémédiablement. Djerin se souvint du rire silencieux qui l'avait agité quand il avait sût qu'ils opéreraient en foret, son terrain de chasse favori, rire vite réprimé quand il avait appris la nature du gibier et lu dans les yeux du Caporal qu'il se sentait plutôt comme la proie que comme le chasseur.

Quand le pélican lâcha le VRL a quelques mètres du sol et que les soldat commencèrent à débarquer en tirant les mangoustes, Djerin se leva, attendant que leur Caporal sorte de la cabine du pélican dans laquelle il avait fait le voyage pour descendre en dernier, vérifiant les attaches de son barda et de ses deux filets de camouflages. Son manteau retourné en mode foret et son casque peint pour la journée lui donnant un avantage visuel sur leur adversaire. Leur mission était simple, capture du drapeau, le Spartan étant en défense sur les dix premières manches et donc en attaque sur les dix suivantes. Le Caporal avait prévenu qu'il y aurait un autre exercice ensuite sans rien révéler même si sa grimace signifiait clairement que cet exercice ne le réjouissait pas trop. Djerin surveillait le second pélican amorcer sa descente tout en regardant du coin de l’œil ses camarades s'entasser a quatre dans un Hog prévu pour trois les deux autres équipes prêtes sur leurs mangoustes.

Un marqueur d’objectif s'alluma sur son ATH ainsi qu'un compte a rebours. Quand ce dernier arriva à zéro, Djerin s’élança dans la foret sur un axe légèrement oblique à l'objectif tandis que le Warthog se dirigeait droit dessus et que les deux autres équipes commençait a opérer une prise en tenaille conformément au plan. Le Caporal avait été surpris quand il avait annoncé qu'il n'avait pas besoin d'être transporté, visiblement, ignorant comme les autres que des véhicules motorisés n'étaient pas aptes a une esquive rapide des arbres et des embûches, Djerin serait sans doute le premier à arriver sur l'objectif et assurément le plus discret....


Dernière édition par Djerin Rashkae le Dim 11 Aoû 2013 - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Dim 11 Aoû 2013 - 21:25

Une journée banale qui commençait en même temps que l’aube pour le Spartan le moins banal de tout l’Univers. Ordo était de mauvaise humeur ce matin, depuis des semaines il n’avait pas eu d’affectation. Il s’entrainait seul encore et encore. Marcus et Claudia étaient toujours en mission à l’autre bout de la galaxie et le Major se sentait seul de plus en plus tous les jours.  Cassandra lui tenait compagnie toute la journée mais même avec elle il s’ennuyait. Le combat lui manquait. Un grésillement retentit dans la chambre du super soldat. La curiosité lui fit tourner la tête.

-« Gipsy Danger, rapport to bay LA. Kaiju category three. »

Ordo se leva et s’approcha d’un holo-écran ou un robot géant marchait dans ce qui semblait être un océan ou peut être une mer. Le Spartan n’aurait su le dire. Il resta quelques secondes à regarder un énorme monstre se faire fracassé par ledit robot.

-« Cassandra ? Depuis quand regarde tu des films ? »

Son IA se matérialisa à la place du film. Elle avait un grand sourire sur tout le visage.


-« Bonjour Major. Et bien depuis peu de temps, mais je trouve ça très instructif. La façon dont les humains imaginent des choses pour combattre des êtres qui le dépasse s’en est presque incroyable. Des robots géants ? Pourquoi pas des supers soldats aussi ?.. »

Cassandra se tue, et plaqua ses deux mains contre sa bouche. Elle venait de faire une connerie à haute voix. Cependant Ordo n’en tint pas rigueur. Il secoua la tête de désespoir et attrapa la puce de Cassandra qu’il intégra dans son casque.

-« J’ai quelque chose pour toi aujourd’hui Major. »

-« Dis moi tout mon amie ? »

-« Un groupe d’ODST à besoin d’un challenge à leur hauteur pour une cession de capture du drapeau. J’ai tout de suite pensé à toi ! »

-« Excellent. Au moins aujourd’hui je ne m’ennuierais pas. L’entrainement commence quand ? »

-« D’ici vingt minutes. »

Vingt minutes. Parfait, le Major avait tout juste le temps de s’équipé avec des armes non létales afin de partir au paintball face à des ODST prêt à dégainer. Ordo passa par l’armurerie et s’équipa d’un MA5B avec des cartouches de peinture. Le Spartan sortit au plein jour, la lumière du soleil berça doucement ses yeux sous son casque sans teint. Il fit quelques pas et attrapa le premier warthog qui passa pour aller sur le lieu de RV. Devant lui se dressait deux appareils. L’un chargé de mangouste et d’un hog et l’autre vide pour laisser place à Ordo.

-« Je suis si gros que ça pour avoir un pélican pour moi tout seul ? »

La réponse de son IA fut seulement un gros gloussement. Ordo soupira et avança jusque dans le pélican. Il jeta un rapide coup d’œil devant lui. Une troupe d’une dizaine d’ODST s’avança vers l’autre pélican pour y embarqué. Les soldats semblèrent dévisager Ordo. Quelle belle relation entre les ODST et les Spartans.  Secoua la tête Ordo posa son énorme pied dans l’engin et s’installa calmement. Il ferma presque immédiatement les yeux pour ronfler un ptit coup. C’était l’une des grandes qualités d’Ordo. Il était capable de s’endormir de n’importe où, n’importe quand. Cassandra diffusa presque immédiatement une douce mélodie dans les écouteurs du Spartan. Un léger sourire se marqua sur le visage du soldat, avant de s’effacé. Une légère secousse indiqua au super soldat que le pélican venait de décollé. Il ne sut pas combien de temps c’était écoulé entre ses yeux fermé et le réveil en douceur que Cassandra lui infligea.

Une violente musique hard-rock secoua les douces oreilles du Spartan. Il trembla presque, et ouvrit les yeux. Le pélican commençait à abordé sa descente. Ordo se leva et empoigna son MA5B avec ses cartouches non létales. Il enclencha un chargeur dans l’arme et quand l’appareil se posa Ordo sauta hors du véhicule. Devant lui trônait un drapeau qu’il était censé défendre. Son dernier capture de drapeau datait de l’époque où tous les Spartans étaient encore sur Reach. C’est-à-dire depuis bien longtemps.

Ordo s’installa prêt du drapeau, et attendit. Il savait très bien comment allait se déroulé le plan d’action des ODST. Une attaque en tenaille très probablement. Mais Ordo entendit au loin le bruit très familier d’un warthog. Les ODST étaient de vraies têtes brulées. Le Spartan se plaqua contre un arbre et attendit sans moufter. Son armure verte se camouflant parfaitement parmi la végétation. A moins de quarante mètres, le VRL s’arrêta et quatre ODST descendirent. Très prudent. Ils avancèrent doucement en direction du drapeau. Ordo les cueilli pile au bon moment. Quatre billes de peinture frappèrent le torse des soldats qui poussèrent des cris de dégouts. Ou de douleur. Quatre en moins, plus que six. Ordo changea presque immédiatement de position, malgré sa masse le super soldat passait presque inaperçu dans la végétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Dim 11 Aoû 2013 - 22:38

Djerin progressait parmi les taillis, lentement mais sûrement, gardant un œil sur le VRL qui avançait péniblement dans les taillis. Arrivé à faible distance de l'objectif, il vit les soldat en descendre bruyamment, puis être abattus rapidement à la peinture. Djerin se figea, n'ayant pas eu le temps d'apercevoir le tireur, et se coucha au sol en déployant un filet de camouflage au dessus de lui pour chercher son adversaire.

Totalement immobile, il observait les ODST touchés remonter a bord du Hog pour se replier sur le checkpoint. Djerin perçut un léger mouvement irisé a une vingtaine de mètre de la position ou avaient étés touchés ses camarades. Rien de très précis, mais l'homme devais se trouver dans cette zone. Il déplaça lentement sa tête, cherchant le super-soldat du regard tout en maintenant la vitesse du dolmen endormi. Les deux équipes de la tenaille n'allaient plus tarder, deux groupes de trois qui allaient potentiellement servir de diversion, l'un se sacrifiant pour que l'autre prenne le drapeau. Djerin devait marquer le Spartan, pour le moment invisible et si possible, lui coller un peu de peinture noire. L'ombre irisée repassa soudain, lâchant une bordée de peinture sur l'équipe de droite et en éliminant deux hommes le troisième étant caché derrière la mangouste. Le Spartan se déplaçait à une vitesse a peine imaginable, mais Djerin eu le temps de voir ou il se cachait, et pointa le guerrier parfaitement exposé de son coté. Il tira deux cartouches dans sa direction pour attirer l'attention avant de se cacher derrière un chêne pour rouler son filet et le fixer sur son paquetage. Il saisit ensuite sa M7 et attendit, entendant les pas du Spartan se rapprochant et croisa les doigts pour réagir assez vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Jeu 15 Aoû 2013 - 15:54

Ordo avait vu juste. Les équipes d’ODST avaient prévu une attaque en tenaille afin de tenter de s’emparer du drapeau. Mais Ordo n’était pas un bleu, il connaissait cette technique depuis des années. Il repéra rapidement une équipe de soldat arrivant de la droite avec un petit véhicule. Il appuya deux fois sur la gâchette et abattit deux hommes. Le troisième se cacha derrière une mangouste. Ordo avait juste la bonne idée pour le lyncher. Il arriva en courant et sauta par-dessus le véhicule et colla deux cartouches dans l’ODST. L’homme grogna. Un point de plus pour le Spartan. Décidément les ODST allaient continuer à haïr les supers soldats pendant encore longtemps.

Deux balles de peinture passèrent non loin du Spartan. Du coin de l’œil Ordo repéra le tireur. Ce dernier c’était isolé dans un coin, la couverture parfaite pour abattre une cible pendant que ses coéquipiers faisaient le sale boulot. Le Spartan s’avança en direction du tireur isolé. Il garda un œil sur son ATH, le second groupe d’ODST étaient encore loin du drapeau. Les pas du Spartan s’entendaient à peine dans la forêt. Il s’approcha d’un chêne et à moins  de trois mètre de l’arbre Ordo prit un peu d’élan et sauta pour atterrie au niveau du chêne. Son arme cracha cinq balles de peinture, dont trois touchèrent le tireur isolé en pleine poitrine. Un de moins. Ordo se réceptionna en faisant une roulade et se releva d’un geste rapide.

Ordo jeta un rapide regard à sa cible. Puis leva la tête en direction du drapeau. Il aperçut un ODST s’enfuir en courant avec le dit drapeau dans les mains. Le Spartan partit en sprint en direction des soldats de l’UNSC. Il leva son MA5B et tira une dizaine de cartouche. Ordo abattit un des hommes sur la mangouste et rata de peu celui qui avait le drapeau. Il s’arrêta et posa un genou au sol. Ordo prit soin de visé et tira une balle de peinture dans le dos de l’homme qui avait le drapeau. Ce dernier tomba du véhicule et lâcha le drapeau. Le Spartan fut sur eux en quelques secondes. Le dernier ODST tira sur Ordo, qui esquiva les balles de peinture aisément. Ordo lâcha une volée de balle sur le dernier homme debout puis il récupéra son drapeau. Le tenant dans une main il retourna à l’endroit où il était posté un peu plus tôt. Son ATH afficha « 1-0 ». Première manche remporté par le Spartan.


-« Bien jouer Major ! Plus que dix neufs manches à jouer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Sam 17 Aoû 2013 - 22:53

Djerin fulminait, la cinquième partie venait de prendre fin sur une nouvelle défaite, et leur Sergent ne voulais toujours pas changer de tactique. Étant donné que le Spartan, avait compris depuis longtemps son fonctionnement, il la déjouait de plus en plus facilement. Le seul élément qui le prenait parfois au dépourvu, était la présence aléatoire de Djerin qui pouvait lui faire perdre quelques secondes, mais le super-soldat était trop rapide pour les billes de peintures qu'il esquivait sans mal. Jamais Djerin n'avait autant haïs les entraînement, non pas à cause du Spartan, mais de son Sergent, persuadé que sa tactique finirais par aboutir...

Il regarda les hommes s'entasser a nouveau sur les véhicules tout-terrains et put constater avec plaisir que la mitrailleuse du VRL avait été chargée à la peinture elle aussi et maudit encore plus son Sergent pour son incapacité a user de ses avantages tactiques. Et décida de remédier à l’absence d'utilisation de ce joujou. Dès que la partie fut lancée, Djerin parti se mettre discrètement à portée de vue du drapeau et d'attendre l'arrivée du warthog. Quand ce dernier, s’arrêta a dix mètres de sa position Djerin constitua un mannequin de feuilles auquel il accrocha son fusil a lunette et qu'il recouvrit d'un filet de camouflage, discret, mais pas trop et tendis un fil de nylon accroché a la crosse du fusil, jusqu'au warthog. Ensuite il attendit que le Spartan dégomme les quatre premiers marines pour, caché derrière le véhicule, tirer deux balles dans sa direction avec sa M7 et de cacher plus vivement en observant avec une sonde. Le super-soldat semblait s'être évaporé mais il fit un mouvement vif quand Djerin tira sur le fil de nylon pour décaler le canon du fusil. Les mangoustes étant encore loin, le Spartan pris le temps de contourner sa cible en ce concentrant dessus pour s'en rapprocher discrètement. Djerin prit lentement place derrière l'arme principale du VRL, préalablement pointée sur son leurre attendant patiemment que sa cible se rapproche. Quand le Spartan arriva à un mètre du leurre Djerin ouvrit violemment le feu, le prenant par surprise et l'arrosant de balles de peinture en hurlant à plein poumons :

''Avec les remerciement des ODST !!!!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Sam 14 Sep 2013 - 13:09

Ordo gagnait. Toujours. La cinquième manche se terminait encore sur une victoire de sa part, mais le petit jeu commençait à devenir lassant. Ordo n’avait aucun challenge, l’homme qui dirigeait les ODST était un bon à rien. Sa tactique échouait en boucle depuis cinq tours et il ne semblait toujours pas décidé à en changer. Le Spartan attendit une fois de plus près de son drapeau et ce qui devait se passer ce passa. Le super soldat dégomma les quatre premiers soldats à arriver. Soudain une bille de peinture l’effleura, et Ordo disparu dans la forêt. Il avait repéré l’origine du tir, bientôt il neutraliserait le soldat qui venait de se faire cramer. Ordo était à cinq mètres de lui, et lorsqu’il fut à moins d’un mètre il se rendit compte que c’était un leurre. L’enfer se déchaina alors sur lui. Grâce à ses reflexe améliorés Ordo parvint à s’en sortir en sautant sur le côté. L’un des ODST était en train de magner la MAL en hurlant comme un malade. Mais un petit imprévu arriva à ce moment précis. Le sergent ODST se retrouva sur la trajectoire d’atterrissage d’Ordo, et aussi improbable que ce soit le Spartan ne pouvait pas l’évité.

Il y eu un craquement sourd et le bruit de quelqu’un qui hurle. Ordo se réceptionna et rapidement il s’approcha de l’ODST. Ce dernier avait la jambe brisée, l’os sortait de la peau et la plaie béante suintait de sang.


-« Blessé ! » La voix autoritaire du Major retentit dans toute la forêt et alentour.

Tous les ODST présent arrivèrent d’un coup pour constater que leur sergent était hors-jeu pour un bon bout de temps avec cette blessure ouverte. Ordo s’en voulait presque, l’ODST avait tenté de le prendre par surprise et lui n’avait pas été assez vigilant. Le super soldat fit venir un transport pour évacuer que militaire blessé et les autres ODST lui jetèrent des regards mauvais. Visiblement ils se sentaient tous d’attaque pour essayer de faire la peau au Major. Le contrôle demanda au spartan si il souhaitait annuler l’entrainement, mais le soldat répondit négativement. Il allait désigner lui-même celui qui remplacerait le sergent pour l’entrainement.


-« Toi ! » Dit Ordo en désignant Djerin du doigt. « Jusqu’à présent tu es le seul qui t’en soit à peu près sortit. Tu prends la tête du groupe jusqu’à la fin de l’entrainement. Des objections ? » Demanda froidement le Spartan aux ODST présent autour de lui. Pas un seul ne dit mot.

-« Alors en route, nous avons un entrainement à finir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Mer 2 Oct 2013 - 13:57

Blessé !!

Quand le cris retentit, Djerin sursauta, craignant que la MAL soit équipé de vrai balles, puis il entendit les cris, et compris que le Spartan avait fait une gaffe... Quand il atteignit le petit groupe qui s'était formé autour du super-soldat et qu'il vit l'état critique du Sergent, Djerin poussa un juron.

Ça, ça veut dire, exercice fini...

Pourtant, quand un pélican arriva, il n'emporta que le blessé. Ses collègues s'étaient rapprochés les uns des autres groupés contre le Spartan.

Si l'exercice continue, il vont devenir vraiment dangereux... Quoiqu'avec ce type, je sait pas trop ce qui est dangereux.


Soudain, le Spartan le pointa du doigt.

Toi ! Jusqu’à présent tu es le seul qui t’en soit à peu près sortit. Tu prends la tête du groupe jusqu’à la fin de l’entraînement. Des objections ?

Djerin en aurait volontiers dit une ou deux, mais se retint après un instant de réflexion... La partie allait changer. Ils avaient peut être une chance.

Les ODSTs se regroupèrent sur leur point de départ, Djerin au centre déploya une carte et sortit un crayon.

Donc, on ne pourra pas l'écraser sous le nombre ou le prendre de vitesse, on est obligés de ruser si on veut l'avoir. Vous trois, équipe alpha, vous partirez les premiers et vous contournez largement par l'Est, arrivés au Drapeau, vous arrosez un peu avant de vous replier dès qu'il arrive. Continuez à arroser, mais surtout restez en vie. S'il vous descend tous la partie et foutue. Ensuite, vous quatre, équipe bêta, vous contournez par l'ouest. Et vous restez à l'orée des bois. Dès qu'il revient, car hélas, il reviendra, vous opérez la même méthode, mais vous courez vers le point de ralliement, et vous protégez le plus rapide d'entre vous. Il sera persuadé que vous avez le drapeau et vous suivra. C'est a ce moment que la troisième équipe intervient la Charlie. Quand il poursuivra la Alpha, toi, tu ira chercher le drapeau le plus rapidement possible. Quand tu sera de retour dans les bois. Ta progression devra être la plus discrète possible, je t'ai choisi parce que t'es le seul qui a une armure camouflé, alors ne lui fait pas défaut compris ? Toi tu aura amené une mangouste moteur éteint à cent mètre de l'objectif. Tu la placera dans le sens du départ et quand ton coéquipier te rejoindra, vous foncez a toute vitesse vers le ralliement. C'est compris tout le monde ?

Oui, mais vous, vous serez où ?

Moi ? J’abattrais le Spartan quand il récupérera le drapeau sur l'équipe Charlie....

C'est pas très conventionnel de sacrifier toute une escouade...

Face à ce genre d'adversaire, il ne faut pas être conventionnel... Il faut survivre par tout les moyens et être prêt a tout pour réussir...En avant Marines, faites honneur a votre régiment !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Ven 4 Oct 2013 - 0:07

Le Spartan repartie d’un pas lent en direction de son drapeau. Il avait été plus que négligent et il venait de blesser un ODST. Voilà qui n’allait clairement pas arranger la situation entres les supers soldats et les meilleurs marins de l’humanité. Le Spartan soupira sous son casque et la voix de Cassandra résonna dans son casque.

-« Ne te prend pas la tête Major. Ce type est un crétin il s’est mis sur ta route délibérément, il espérait quoi ? Te poignarder alors que tu allais tomber au sol ? Imbécile ! »

Le spartan arriva au niveau de son drapeau et il attendit quelques secondes. Il n’avait pas le temps de perdre le temps à s’en vouloir. Il prit fermement son MA5 dans ses mains puis il attendit les ODST patiemment. En ne les voyant pas arrivé Ordo se douta directement que le jeune homme qu’il avait mis en tant que chef d’escouade venait de changer la tactique. Le Spartan d’un battement de cil augmenta au maximum la portée de son détecteur de mouvements. Trois points rouges approchaient, par l’Est. Et les quelques billes de peintures qui passèrent au-dessus du major confirmèrent ses doutes. Le Spartan parti alors à la poursuite des ODST. Même si ces derniers couraient vite, personnes n’égalait Ordo, sauf Kelly peut être.

Les billes des ODST se perdaient inutilement dans la forêt alors qu’Ordo les poursuivaient. Une série de billes de peinture cartoucha les marins dans le dos les faisant tomber au sol. Ordo était trop rapide pour qu’ils aient pu faire quoi que ce soit. Retourna au trop sur ses pas le Major restait toujours à couvert afin de ne pas faire une cible trop facile pour un tireur isolé. Soudain Ordo réalisa que devant lui quatre marins s’enfuyaient en courant. Le Major allait les poursuivre quand il réalisa que c’était surement un piège pour le faire s’éloigné du drapeau. Le Spartan fit alors ce qui lui semblait le plus judicieux. Il couru sur une centaine de mètres à la poursuite des ODST puis disparu parmi la forêt. Les soldats continuèrent de sprinté comme des malades jusqu’à ce que l’un d’entre eux fasse signe aux autres de se stoppé. Les quatre soldats s’arrêtèrent et levèrent leurs armes bien hautes à la recherche d’Ordo.


-« Et si c’était un piège de ce taré de monstre ? » Déclara un ODST à haute voix.

-« Mais c’est un piège soldat.»

La masse d’Ordo fut à peine visible pour les ODST qu’ils prirent une volée de balles de peinture qui les firent gueulés de dégout. Mais Ordo était déjà repartit pour éliminer les derniers ODST présent sur le champ de bataille. Le Major ne mit pas longtemps à repérer un marins avec une armure camouflé qu’il se fit une joie d’éliminé. De même que Djerin lorsque ce dernier rata de peu le super soldat.

Trente minutes plus tard la dixième manche allait se terminer. Il ne restait à Ordo plus que le tireur isolé à abattre. Mais ce dernier retenait la leçon de plus en plus rapidement. Le tireur d’élite rata une nouvelle fois Ordo. Et le major comptait bien lui en mettre pour son grade. S’élançant avec toute la vitesse dont il disposait, c’est-à-dire très rapidement, Ordo fonça en direction du tireur. Il jeta sa MA5 au sol et sortit son couteau de combat, plus pour impressionner que pour réllement tué. Djerin tira une nouvelle fois ratant Ordo. La masse du Spartan bondit sur l’ODST d’un balayage maitrisé des pieds Ordo coucha le soldat, il le rattrapa presque délicatement avant qu’il ne tombe au sol et lui cala le couteau sous la gorge.


-« Dix à zéro soldat. »Déclara la voix désincarné du Major.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Sam 5 Oct 2013 - 23:46

Dix à zéro soldat...

Djerin jura intérieurement contre le Spartan. D'abord, il avait réduit tout ses plans a néant, soit à cause de son entraînement, soit parce que Djerin avait mal jugé les capacités de son escouade. Le Super-soldat avait même poussé le vice jusqu'à le ridiculiser sur son propre terrain de chasse. Et pourtant à voir sa posture, il ne jouait pas souvent du poignard....

Si vous tuez tout vos ennemis comme ça Major, je crains que mon opinion neutre sur les Spartan soit revu à la baisse. On dirait une danseuse de balai....

Djerin heurta le sol sans douceur, fier de sa petite vengeance, avant de se relever et de s'épousseter dignement.

Bon Major, si mon horloge interne ne ment pas, il est l'heure de manger. Vu que la moitié des manches ont étés faites, je propose de prendre le temps de manger ses infâmes rations de combat que l'UNSC ose qualifier de nourriture. Ont pourra en profiter pour vous apprendre à tenir un couteau.

Le Spartan parti d'un franc éclat de rire. Et commença à se diriger vers le drapeau d'un pas lent. Djerin ouvrit sa COM d'escouade.

Bon les gars, rendez vous au drapeau, pensez à ramener les tires, on pourrait en avoir besoin pour la partie qui s'annonce. Et si l'un d'entre vous croise une rivière, je serais pas contre l'idée qu'il m'indique sa position.

Djerin suivis le Spartan jusqu'à la zone qui avait connue le plus d'hostilité pour s’asseoir par terre et commencer à déballer sa nourriture séchée.

J'espère que vous avez pensé à en prendre ? Sinon il va falloir chasser et faire un feu. Vous êtes rapide, je suis obligé de l'admettre bien que je soit persuadé que votre armure n'y est pas pour rien Major, en revanche, il est peu probable que vous soyez un chasseur, et encore moins un chasseur au couteau.

Il retira son casque, laissant tomber sa tresse dans son dos et tourna son regard vers le Spartan qui semblait le fixer. Djerin eu un sourire glacial.

C'est un vieux souvenir de mon enfance. Un cadeau d'adieu de l'homme qui m'a servit de père...

Le Spartan opina du chef en silence avant de retirer son casque à son tour, révélant un visage couturé de fine cicatrices qui ne semblaient pas toutes remonter à très loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Ven 11 Oct 2013 - 23:27

Ordo attendit quelques secondes, avec Djerin au bout de sa lame. L’ODST portait ses couilles il n’y avait rien à dire là-dessus.

Si vous tuez tous vos ennemis comme ça Major, je crains que mon opinion neutre sur les Spartan soit revue à la baisse. On dirait une danseuse de balai… Bon Major, si mon horloge interne ne ment pas, il est l'heure de manger. Vu que la moitié des manches ont étés faites, je propose de prendre le temps de manger ses infâmes rations de combat que l'UNSC ose qualifier de nourriture. On pourra en profiter pour vous apprendre à tenir un couteau.

Et Ordo rit. Oui ça arrive au Spartan de rire, même lui en fut étonné. Même Cassandra d’après le « KUA ? » qu’elle lâcha dans la COM privée du casque. Le Major marcha lentement en direction de son drapeau. Dix manches qu’il le défendait avec acharnement, ou du moins qu’il le défendait. Il s’approcha du petit objet. Beaucoup de souvenirs trottaient dans la tête du super soldat. Mendez leur avait pourrie la vie durant des dizaines d’années avec ses entrainements de captures et de défenses des drapeaux.

Il fut rapidement rejoint par l’ODST qui venait de rameuter son équipe afin qu’ils viennent mangés ensemble. Même si ses derniers devaient plus avoir envie de mangé le Spartan que de prendre un repas avec lui. Le Major tourna la tête vers Djerin qui se laissa tomber au sol, déballant ses rations de survie.


J'espère que vous avez pensé à en prendre ? Sinon il va falloir chasser et faire un feu. Vous êtes rapide, je suis obligé de l'admettre bien que je sois persuadé que votre armure n'y est pas pour rien Major, en revanche, il est peu probable que vous soyez un chasseur, et encore moins un chasseur au couteau.

Ordo observa Djerin silencieusement. Le Major connaissait plus de quarante façon différente de tués un Covenant au couteau, et peut être le double voir le triple pour tuer un être humain. Mais se vanter de ça devant les ODST risquait de sonné comme une menace. Les ODST présent retirèrent leurs casques. Ordo hésita quelques secondes. Très peu de gens avaient vu son visage hormis ses frères et sœurs Spartans.  Il garda son visage fixé sur celui de Djerin.

C'est un vieux souvenir de mon enfance. Un cadeau d'adieu de l'homme qui m'a servi de père...

Ordo se contenta d’hocher la tête.

-« Ordo, tu devrais vraiment retiré ton casque. Socialise toi ça ne te fera pas de mal. »

Le Major aurait volontiers collé une tarte à Cassandra si elle avait été réelle. Mais c’était vrai que l’IA n’avait pas tort. Une fois de plus. Le Spartan poussa un soupir puis retira son casque, dévoilant un visage pâle et couvert de cicatrices obtenue durant ses entrainements et les batailles auquel il avait participé. Il garda son casque plaqué contre sa hanche, observant chaque ODST présent. Ces derniers semblaient même surpris que le Spartan soit humain.

-« J’ai mes rations de survies, mais ce n’est pas mon plat favori. Vous parliez de chasser soldat. Je vais vous montrez de quoi je suis capable avec un couteau, même si vous semblez me trouvez mauvais. » Ordo jeta un rapide coup d’œil vers les ODST. « L’un d’entre vous sait cuisinez le gibier soldat ? »

-« Moi Major. J’ai quelques notions. »

Ordo renfila son casque. L’armure se verrouilla avec un pchhh sonore. Il sourit sous son casque, puis il tourna la tête vers Djerin.

-« Alors, allons à la chasse soldat ! »

Ordo vérifia que son couteau était bien à sa place. Puis il partit au trop en s’assurant que Djerin le suivait bien. Le Spartan était capable de courir à presque soixante kilomètres par heures. Personnes ne pouvait le rattraper, sauf Kelly. Le Major comptait bien prouver au soldat qu’il savait se servir d’un couteau car dans un sens il était plus ou moins vexé dans son amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Dim 13 Oct 2013 - 23:31

J’ai mes rations de survies, mais ce n’est pas mon plat favori. Vous parliez de chasser soldat. Je vais vous montrez de quoi je suis capable avec un couteau, même si vous semblez me trouvez mauvais. L’un d’entre vous sait cuisinez le gibier soldat ?

Moi Major. J’ai quelques notions.

Le Spartan remis son casque dans un chuintement et se tourna vers Djerin

Alors, allons à la chasse soldat !

Je crois que je commence à vraiment apprécier ce type, ya un humain sous le coté machine de guerre, et on dirait même qu'il y as un ego...

Le Spartan s’élança, et Djerin le suivit après avoir dit aux hommes qu'ils avaient la paix jusqu'à leur retour. Le super-soldat avait eu la bonté d'adopter un rythme de course accessible au commun des mortels et Djerin l'en remercia intérieurement.

D'ailleurs, ya quoi comme gibier ici, on est pas sur Terre après tout...

Dites Major, si j'ai bon souvenir, vous les Spartans avez grandi sur Reach, non ? Donc vous devez être au courant de la faune locale. J'ai la malchance d'avoir rarement pris des permissions, et encore moins ici. Donc je sais pas trop qu'est ce qu'on peut bouffer comme viande dans le coin...


Ah, il fallait y penser avant soldat. Mais bon... Dans la région, on peut tomber sur pas mal de choses, mais les trois bestioles dominantes sont les Moas, des genres d'autruches, des petits ongulés dont j'oublie toujours le nom, et des Guetas. Ces derniers, je vous conseille de les éviter à moins d'être équipé d'un lance roquette et d'avoir trois escouades en couverture... Je pense que les ongulés sont à votre niveau....

Djerin sourit quand le Spartan cita les Guetas, se rappelant toujours d'une nuit ou ils en avaient observé depuis un poste d'observation avec Gloria, à l'époque de leur entraînement. Il revoyait sans problème les monstres géants se battre entre eux pour un peu de nourriture.

S'il ne sont pas plus rapide ou plus endurants que des caribous, ça devrait le faire, j'ai jamais eu de mal à l'époque ou je menais la meute. Et je n'avais pas de couteau... Stop !! Point d'eau, sur la droite à cinq cents mètres !

Vu

Les deux chasseurs s'élancèrent vers la rivière, le géant tout d'acier vêtu, et le jeune homme dans son manteau couleur foret. L'ODST avait laissé son casque et ses armes au bons soins des autres marines, aussi prit-il le temps de humer l'air et de tendre l'oreille à la recherche d'une trace animale. Le vent étant dans leur visage, ils n'avaient pas à craindre que les animaux qui aurait pu se trouver occupés a boire puissent en faire de même. Mais hélas, les abords de la rivière étant vierge de toute trace récente de forme animale.

Bon Major, je propose qu'on se sépare... On se retrouve ici dès qu'on a tout les deux chopé quelque chose de mangeable. Celui qui ramènera la plus belle prise sera le meilleur chasseur. Et celui qui l'aura tué avec le plus de respect et de talent sera classifié comme meilleur que l'autre au couteau... Alors Major ?

Ça me va...

Le Spartan semblait sourire sous son casque impénétrable et parti vers l'Est au petit trot. Djerin s’élançât vers l'ouest, déterminé à remporter les deux trophées. Il remonta une sente vers une clairière récemment visité par des herbivores assez nombreux. Suivant lentement les trace du groupe, il finit au bout d'un petit quart d'heure par tomber sur le groupe entier. La harde étant mené par un magnifique mâle, doté de bois de près d'un mètre, l'animal devait avoisiner les deux cents kilos. Trop lourd pour être transporté par un seul homme, même vidé, il y aurait près de cent kilos de viande brut. Djerin jeta un coup d’œil vers ciel. Un groupe d'oiseaux charognard volait à haute altitude. Donc pas de viande perdue.

Désolé mon gros, mais ta tête est à moi...

Djerin se jeta soudain parmi la harde, poussant un cri de défi bestial en plantant son regard dans celui du mâle. Celui-ci, visiblement ombrageux, se dressa, et dans un brame puissant, passa à l'attaque pour protéger les siens. L'animal chargea, ses bois tendus vers l'avant tel deux lances acérées. Djerin lui fonça dessus pour esquiver au dernier moment les pointes d'os d'une torsion des hanches et dans une roulade lui entailler la cuisse, hélas superficiellement. L'animal, plus enragé que blessé par ce coup maladroit repartit de plus belle, la tête baissée vers cet humain belliqueux. Cette fois ci, Djerin attrapa le cou du mâle au moment ou celui-ci passait, lui rasant les tibia de ses bois effilés comme des rasoirs. D'un bref saut, accroché a la toison de l'animal, Djerin se retrouva à cheval sur ce dernier. Serrant les cuisse pour ne pas voler sous l'impulsion des ruades de la bête, il donna trois coup de couteau dans la gorge pour atteindre la jugulaire. De brefs jets de sang jaillirent, et le pseudo-cerf s'effondra dans un ultime brame. Par respect ou par tradition, il ne l'avait jamais su, mais comme sa mère lui avait enseigné il mangea le cœur encore chaud de son adversaire en prononçant les paroles rituelles :

Puisse ce qui te sert de divinité, accueillir ton âme avec respect au vu du courage dont tu as fais montre au cours de ce combat.

Ensuite, Djerin le dépeça rapidement, d'une main experte laissant les tripes sur le cotés avec ce qu'il ne pouvait porter comme chair mangeable. Plaçant le reste dans son paquetage il s’élança, la tête intacte en main comme trophée et en signe de son talent de chasseur. Il lui fallu une vingtaine de minutes pour rejoindre le point de rendez-vous et le Spartan ne l'y attendait pas. Djerin prit une petite pièce de bois et commença à la tailler. Quand le Spartan arriva, il avait presque fini sa petite tête de loup stylisée. Le super-soldat avait sur ses épaules une magnifique femelle au poil encore brillant. Un simple trou de la forme d'une lame de couteau se trouvait sur son flanc gauche, juste au niveau du cœur. À la vue de cette unique plaie, Djerin fit la moue.

Eh bien Major, je suis obligé de reconnaître que vous êtes meilleur que moi au couteau. Il m'a fallu trois coups pour achever le miens, quatre si on compte une petite éraflure que je lui avait fait sur la jambe. Cependant vous ne pourrez nier le fait que je suis meilleur chasseur, et un poil plus chanceux aussi... J'ai été plus rapide, et regardez moi cette bête, enfin, ce qu'il en reste.


Djerin brandit la tête à bout de bras et le Spartan acquiesçât

Très bien, nous voilà donc à égalité, je vous ai prouvé que je savais jouer de la lame, et vous m'avez prouvé que vous êtes un bon chasseur, maintenant il faut... Attendez !

Le Spartan resta silencieux un instant, et Djerin maudit son amour de la chasse qui l'avait poussé à na pas prendre son casque. Le Spartan partit soudain en direction du groupe de soldats qu'ils avaient laissé un peu plus tôt.

Suivez moi, vite !

Djerin s’élançât à sa suite, tentant tant bien que mal de suivre le rythme du Spartan qui, on le sentait bien, se retenait de courir encore plus vite. Quand il arrivèrent la ou ils avaient laissé les ODSTs, Djerin faillit ne pas reconnaître l'endroit. Plusieurs arbres avaient étés brisés sous l'impulsion d'énormes créatures et quatre soldat gisaient au sol, dont deux dans des postures suffisamment significatives sur leur état post-mortem. Les deux autres étaient entouré par les autres ODSTs qui tentaient de les sauver malgré leurs multiples fractures et plaies. Un pélican arriva peu de temps après eux deux médecins en jaillissant comme des balles pour soigner les deux malheureux. Djerin attrapa par le bras celui des hommes debout qui semblait le moins choqué

Major ! Venez !

Le Spartan arriva dans la seconde qui suivit et Djerin interrogea le soldat

Toi, raconte en détail ce qu'il s'est passé ici. On dirait que vous avez été attaqué par un couple de hunters...

C'est encore pire, les gars en moi on avait attaqué une partie de carte depuis un petit moment tandis que d'autres faisaient la sieste et la quatre Guetas nous tombent dessus, il ont eu l'air surpris, mais un des gars, sans doute par réflexe s'est mis a leurs tirer dessus. Ce con avait oublié qu'il tirait à la peinture. Les bestioles se sont enragées et nous ont attaqué, certain ont pu se planquer mais comme vous le voyez, pas tout le monde...


D'accord. Maintenant tu peux rejoindre les autres, dit leurs que vous pouvez partir avec le Pélican. On se charge du reste.

Le Spartan eu un instant d'abscence, hochant silencieusement la tête plusieurs fois avant de se tourner vers Djerin.

Vous aimez la chasse soldat ?

Oui Major, pourquoi ?

Parce qu'on a reçut l'ordre de repartir en chasse, et pas plus tard que tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Mar 15 Oct 2013 - 23:18

Le trop d’Ordo était soutenu mais léger. Largement au niveau de n’importe quels marines. Alors l’ODST n’aurait littéralement aucun mal à suivre le super soldat. Djerin lança alors la conversation.

-Dites Major, si j'ai bon souvenir, vous les Spartans avez grandi sur Reach, non ? Donc vous devez être au courant de la faune locale. J'ai la malchance d'avoir rarement pris des permissions, et encore moins ici. Donc je sais pas trop qu'est-ce qu'on peut bouffer comme viande dans le coin...

Soudain le casque du Major se remplit de données. Tout du moins son HUD, Cassandra dans sa grande bonté et bienveillance d’IA était en train de faire défiler des dizaines de noms de proie potentiels pour la chasse au couteau. Mais Ordo avait d’excellents souvenirs sur les animaux d’ici. Après tout Reach était toute sa vie.

-« Ah, il fallait y penser avant soldat. Mais bon... Dans la région, on peut tomber sur pas mal de choses, mais les trois bestioles dominantes sont les Moas, des genres d'autruches, des petits ongulés dont j'oublie toujours le nom, et des Guetas. Ces derniers, je vous conseille de les éviter à moins d'être équipé d'un lance-roquette et d'avoir trois escouades en couverture... Je pense que les ongulés sont à votre niveau.... »

La Major déclara ça normalement. Sans aucune mauvaise intention. Après tout Djerin avait prouvé qu’il avait de grande qualité puisqu’il presque mit le Spartan en difficulté durant l’entrainement. Ils firent encore un petit bout de chemin avant que Djerin ne l’interpelle.

S’ils ne sont pas plus rapide ou plus endurants que des caribous, ça devrait le faire, j'ai jamais eu de mal à l'époque où je menais la meute. Et je n'avais pas de couteau... Stop !! Point d'eau, sur la droite à cinq cents mètres !

-« Vu.» Déclara calmement Ordo.

Bon Major, je propose qu'on se sépare... On se retrouve ici dès qu'on a tous les deux chopé quelque chose de mangeable. Celui qui ramènera la plus belle prise sera le meilleur chasseur. Et celui qui l'aura tué avec le plus de respect et de talent sera classifié comme meilleur que l'autre au couteau... Alors Major ?

Ordo tourna la tête vers Djerin. Le gosse semblait avoir un sacré sens de l’honneur. Ordo se demanda quelques secondes d’où il pouvait venir pour avoir acquis un sens de l’honneur comme ça. Il ressemblait presque à Ordo. Son père l’avait élevé dans une tradition bien précise. Mando’ad quoi qu’il arrive.

-« Ça me va... »

Ordo se détourna de l’ODST et partit dans la direction opposé. L’avantage à avoir une armure MJLONIR c’était la vitesse, mais surtout l’HUD. En effet le détecteur de mouvement du major lui offrait un avantage non négligeable face à ses potentielles proies. Ordo était déterminé  à prouver qui était le meilleur à la lame, évidemment c’était lui. Jusqu’à présent un seul Spartan l’avait toujours surpassé à ce niveau-là. Frédéric-104. Mais aujourd’hui Fred n’était pas là et la forêt de Reach était le terrain de chasse des Spartans depuis plus de vingt ans. Le matricule 011 n’aurait aucun mal à se distingué aujourd’hui.

Ordo avança prudemment dans la forêt. Il se pencha au niveau du sol et repéra des traces de pas d’ongulés. De potentielles proies étaient passées par ici peu de temps avant. C’était le moment ou jamais de se lancé en chasse. Le Spartan s’élança rapidement sur la piste encore fraiche, rapide et vif. Il semblait se fondre dans la forêt avec son armure MJLONIR verte, aux yeux des animaux il était presque invisible et aucunes odeurs ne pouvaient le trahir. Le Major avança à couvert des arbres, enfin plusieurs formes animales se dessinèrent à une centaine de mètres devant lui. Il zooma par quatre grâce à son casque. Aucune grosse proie, simplement des femelles. L’une d’elles attira l’attention du Spartan. Elle avait le poil luisant, et elle ferait sans aucun doute un magnifique trophée.

Soudain le troupeau s’ébranla. Ordo plissa les yeux, les animaux ne l’avaient pas vu ni sentie. Alors ce n’était pas de lui dont-ils avaient eu peur, mais bien de quelque chose d’autre. Le Spartan tourna la tête à la recherche de la chose en question. Un cadre rouge apparue sur son ATH et verrouilla une partie sombre dans un taillis. Le carré clignota rapidement et violemment jusqu’à ce que le Major active le zoom.  Devant lui à cent mètres environs se tenait une sorte d’énorme loup. Et d’après la posture de l’animal c’était le Major sa proie. « Oh non mon tout beau, les Spartans ne sont jamais les proies. Nous sommes les chasseurs. » pensa le Major alors qu’un sourire s’étirait sur son visage. Le Spartan se leva et partit en courant. Le prédateur s’élança à la poursuite d’Ordo, mais quel animal pouvait atteindre les soixante kilomètres heures en quelques enjambés ? Ordo jeta un coup d’œil sur son détecteur de mouvements. L’animal le collait. Le Spartan regarda autour de lui afin d’établir un plan simple. Un énorme tronc d’arbre. Son couteau de combat. Le plan se finalisa dans l’esprit du Spartan. Ordo fléchi légèrement un genou et partit un peu plus sur la droite.

Le Spartan poussa sur ses jambes et sauta en direction du tronc d’arbre. Avec son élan il fit quelques pas sur l’énorme masse que représentait l’arbre. Ordo dégaina son couteau de chasse, il poussa de toutes ses forces sur le tronc. Le tout se passa en quelques secondes à peine. Une gueule garnie de crocs se présenta devant Ordo alors que le prédateur avait fait un bon dantesque pour tenter de chopé le Spartan. Mais le Major était trop rapide, trop agile, trop Spartan pour finir dévoré. Son couteau de chasse se planta derrière le crane de l’animal. Ordo tomba et ramena de toutes ses forces le corps de la bête au sol. Il tomba suivit par le prédateur une seconde plus tard. Le Major se releva lentement, et sortit son couteau du crane de l’animal. L’on aurait dit un loup, mais en beaucoup plus gros.

Ordo abandonna le corps du prédateur et se remit en chasse. Il lui fallut une dizaine de minutes pour retrouver le troupeau de biche qu’il avait perdu de vue.
Le Spartan trouva la biche avec le poil brillant. Et ironiquement c’était elle la plus proche du Major. Il s’élança vers l’animal, le temps qu’elle le repère il était trop tard. Cinq cent kilos percutèrent l’animal a une vitesse avoisinant les soixante kilomètres heures. La biche poussa un beuglement lorsqu’elle quitta le sol, puis plus rien lorsque la lame d’Ordo s’enfonça dans son cœur la tuant sur le coup. Elle retomba mollement au sol et le reste du  troupeau s’enfuit bruyamment. Un coup de couteau dans le cœur. Kyr’am instantanée. Ordo prit le corps de l’animal sur ses épaules et quitta la forêt au trop. Avec deux cents kilos sur le dos le Spartan ne s’en sortait pas trop mal. Rapidement il rejoint la rivière ou devaient se retrouvé les deux compères. Ordo aperçu l’ODST et se dirigea vers lui.


Eh bien Major, je suis obligé de reconnaître que vous êtes meilleur que moi au couteau. Il m'a fallu trois coups pour achever le miens, quatre si on compte une petite éraflure que je lui avais fait sur la jambe. Cependant vous ne pourrez nier le fait que je suis meilleur chasseur, et un poil plus chanceux aussi... J'ai été plus rapide, et regardez-moi cette bête, enfin, ce qu'il en reste.

L’ODST tendit la tête du cerf vers le Spartan. Ordo hocha lentement la tête. Jolie prise de la part du soldat. Ordo voulu se justifier pour son retard, le loup l’avait retardé mais ce n’était pas la peine.

-« Très bien, nous voilà donc à égalité, je vous ai prouvé que je savais jouer de la lame, et vous m'avez prouvé que vous êtes un bon chasseur, maintenant il faut... »La COM se mit à grésillés. « Attendez ! »

La liaison radio s’emplit de cris. Un des ODST demandait de l’aide. Ordo cru reconnaitre « attaque » et « créature ». Ses hommes étaient dans la merde. Ils devaient se dépêché. Et vite ! Le Spartan laissa tombez la biche au sol. Et se tourna vers Djerin.

-« Suivez-moi, vite ! »

Le Spartan sprinta en direction de l’endroit où ils avaient laissés les ODST. Un marqueur de position apparu sur son ATH. Ordo devait ralentir le pas afin que Djerin puisse le suivre. Il fallut plusieurs minutes au duo pour arriver vers leur zone d’entrainement qui ne ressemblait plus à rien. Tout avait été brisé. Plusieurs ODST étaient blessés et d’autres morts. Ordo regrettait ces morts inutiles. Le Spartan jeta un rapide coup d’œil autour de lui.

-« Major, les traces de pas… Ce sont d’énormes créatures qui les ont faites. Ce qui a attaqué les ODST est probablement encore dans le coin. »

Djerin interpella alors Ordo. Le Spartan se dirigea vers le soldat. L’un des ODST leurs expliqua alors ce qui c’était passé. Des Guettas les avaient attaqués, et les ODST c’était fait poutré la gueule.


-« D'accord. Maintenant tu peux rejoindre les autres, dit leurs que vous pouvez partir avec le Pélican. On se charge du reste. »

La COM d’Ordo grésilla à nouveau, et une voix masculine retentit dans le casque du Major.


-« Major ? Ici le colonel Evans, j’ai des ordres pour vous. Cette attaque de Guettas n’est pas la première. Ces créatures ont déjà tués une vingtaine de mes hommes au cours des derniers mois. Vous allez me les trouvez et les éliminés. Vous avez carte blanche Spartan, demandez moi ce que vous voulez vous l’obtiendrez ! »

-« Je n’ai besoin que de deux choses Monsieur. Qu’un pélican nous ramène des armes lourdes avec une mangouste. Et deuxièmement qu’un couple de bombardiers ShortSword soit prêt à intervenir à tout moment sur mon ordre. Oh et monsieur, prévenez Omega. Ils ont du boulot. »

La COM se coupa et Ordo tourna la tête vers Djerin.

-« Vous aimez la chasse soldat ? »

Oui Major, pourquoi ?

-« Parce qu'on a reçu l'ordre de repartir en chasse, et pas plus tard que tout de suite ! »

Ordo attendit patiemment que le second pélican arrive. Il avait une surprise à l’intérieur. L’engin passa prêt du duo et se posa lentement, restant à une cinquantaine de centimètres du sol. Il largua une mangouste, mais le plus impressionnant restait à venir. Deux monstres d’aciers sortirent du pélican avec assez de matos pour maté une armée de Covenants. Deux lances roquettes, un fusil à lunettes dernière génération, et des armes conventionnelles. Marcus jeta le fusil à pompe d’Adrix à Ordo, ainsi qu’une paire de mitraillettes.


-« Soldat Rashkae, je vous présente Claudia et Marcus. Les deux autres membres de l’escouade Oméga. » Claudia et Marcus firent un signe de tête à l’ODST comme salutation. Ordo fit signe à l’ODST et aux Spartans de se rapprochés. « Voilà le plan. On traque les guettas, ont les trouves, ont les extermines. Ces saletés ont déjà tués plus de vingt marines au cours des derniers mois. Le commandement de Reach m’a contacté, ils vont faire bombarder la zone ou seront les guettas pour mettre fin à la menace une bonne fois pour toute. Djerin vous êtes le meilleur pisteur je vous laisse passez devant avec la mangouste. Vous prenez un lance-roquette avec vous ainsi que des roquettes. Ce fusil à lunette là est pour vous, les balles dedans son explosives. Elles vous plairont. Moi, Claudia et Marcus on vous suivra. Spartans on s’écarte sur environs un kilomètre tout en suivant le soldat Rashkae. Le premier qui repère quelque chose prévient les autres. On ne coupe pas le contact radio.Ordo montra la mangouste du doigt à Djerin. « Après vous soldat ! »

Ordo attendit que l’ODST prenne la mangouste et s’engage dans la forêt avant de s’élancé à la poursuite du petit engin. Claudia et Marcus sur ses talons.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Mer 16 Oct 2013 - 16:16

-« Parce qu'on a reçu l'ordre de repartir en chasse, et pas plus tard que tout de suite ! »

Le ''tout de suite'' se révéla être un ''dans dix minutes'' et Djerin compris quand le pélican leur passa juste au dessus pour se poser et larguer une mangouste. Djerin jeta un coup d’œil alentour et s’aperçut que celles des ODSTs avaient été emportées par l'escouade quand celle ci était partie. Et comprit aussi qu'ils auraient besoin d'armes en maudissant une seconde fois son amour de la chasse qui lui faisait perdre tout sens logique. Quand deux Spartans armés jusqu'aux dents descendirent à leur tour du pélican, Djerin eut un temps d’arrêt avant de déglutir péniblement. Un Spartan, c'était une donnée possible à prendre en compte. Quoiqu’extrêmement dangereux, il restait un humain presque faillible. Trois, c'était une machine de guerre à laquelle Djerin n'avait sûrement été rajouté que par principe. Surtout aux vues du sniper que tenait un des nouveaux. Un SRS99D AM modifié à l’extrême avec un calibre supérieur, un canon un poil plus court, une lunette à vues multiples dont Djerin n'avait jamais vu que des photos et, summum de la nécessitée pour une arme de ce calibre, un compensateur de recul quatre-vingt-dix pour cent. Djerin eut un effort à fournir pour ne pas baver sur un engin qu'il n'aurait sans doute jamais la possibilité de monter ou même d'utiliser. Les deux Spartans était immense comme il se doit, et l'un d'entre eux lançât ses armes au Major.

Soldat Rashkae, je vous présente Claudia et Marcus. Les deux autres membres de l’escouade Oméga.

Lesdits Claudia et Marcus firent un signe de tête à l’ODST comme salutation. Djerin répondit de la même manière, encore sous le choc, avant de rejoindre Ordo qui leur avait fait signe de se regrouper.

Voilà le plan. On traque les guettas, ont les trouves, ont les extermines. Ces saletés ont déjà tués plus de vingt marines au cours des derniers mois. Le commandement de Reach m’a contacté, ils vont faire bombarder la zone ou seront les guettas pour mettre fin à la menace une bonne fois pour toute. Djerin vous êtes le meilleur pisteur je vous laisse passez devant avec la mangouste. Vous prenez un lance-roquette avec vous ainsi que des roquettes. Ce fusil à lunette là est pour vous, les balles dedans son explosives. Elles vous plairont.

What ?! Sérieux ?

Marcus, Claudia et Moi on vous suivra. Spartans on s’écarte sur environs un kilomètre tout en suivant le soldat Rashkae. Le premier qui repère quelque chose prévient les autres. On ne coupe pas le contact radio.


Ordo montra la mangouste du doigt à Djerin, qui l'enfourcha en faisant tourner le moteur. Vérifiant comme par habitude les sangle du chargement à l'arrière tout en se demandant ce que contenait cette caisse aveugle sur laquelle il avait posé ses munitions de lance-roquette.

Après vous soldat !

La mangouste partit comme une balle, ayant déjà eut un aperçu les performances des super-soldat face à ce genre d'engin, il ne s’inquiétât pas de savoir s'ils le suivraient, car ils le feraient.

Major, je vais suivre la trace des arbres arrachés, elle semble aller en ligne droite mais je vous préviendrais dès qu'elle virera.

Le Spartan s'abstint de répondre, mais Djerin sut qu'il l'avait entendu. Il prit une légère accélération et louvoyant entre les souches défoncées chercha un élément qui aurait pu paraître étrange. Dans son souvenir les Guetas étaient des bêtes assez territoriales, assez rapide malgré leur masse impressionnante mais surtout guère plus intelligente que des gros singes. Cependant il n’arrivait plus à se rappeler la taille moyenne de leurs groupes.

J'hésite entre cinq et quinze... De toute façon, si on tombe sur un groupe supérieur à  quinze, on est dans la merde.


Un virage se présenta soudain à portée visuelle.

Major, virage à gauche à cent-cinquante mètres.

Reçu, Spartans réglez vous trajectoires !

Djerin prit le virage à pleine vitesse dans un dérapage contrôlé. Avant d’accélérer d'un coup sec.

Oh merde !!!

La foret s’arrêtait au sommet d'une petite côte, rien de bien dangereux à vitesse raisonnable. Cependant, en pleine accélération la mangouste fit un vol avant que Djerin ne puisse réagir. L’atterrissage finit dans un violent dérapage à moitié contrôlé qui fit voler moult pierre. Djerin regarda autour de lui. Ils se trouvait à la lisière d'une plaine semi-rocheuse qui menait vers des collines. Le Major surgit à ses cotés, ses homologues sortant de la forêt un peu plus loin de part et d'autre. La zone étant ouverte, ils rejoignirent l'ODST et le Major.

Notre progressions va être ralentie, mais la piste peut encore être suivie. Alors vous gardez la tête Soldat. On garde la formation en réduisant les distances à une portée visuelle directe. En avant !

Djerin repartit à une vitesse moindre. Malgré le fait qu'ils étaient dans une plaine, ils approchaient des contreforts des collines. Ces contreforts étaient assez escarpés et surtout offraient un zigzague important réduisant fortement les portées visuelles. L'ODST et les Spartans avancèrent donc avec une certaine prudence, sur la piste que formaient les pierres brisées par le pas lourd des Guetas. Au détour d'un virage, alors que les trois Spartans n'avaient pas encore tourné, il murmura dans sa COM

Stop

Il arrêta le moteur, et recula lentement la mangouste derrière le virage. Il se tourna vers les Super-soldats qui le regardaient derrière leurs casques polarisés.

Allez voir discrètement, ça n'est pas que je sois trouillard mais l'attaque frontale n'est pas de mise si vous voulez mon avis. Ils sont facilement une vingtaine, voire plus donc je préconise l'élaboration d'une stratégie avant d'y aller comme des bœufs... Major ?

Le Spartan s'approcha de la parois rocheuse qui les soustrayait à la vue des monstres. Djerin le rejoint. Ils étaient à l’extrémité nord d'un petit vallon rocheux, sans aucune trace de végétations. L'autre bout du val devait se trouver à un petit kilomètre. Mais il était occupé par une colonie de Gueta d'une belle vingtaine d'individus. Et à en voir la façon dont ils étaient installés, ils n'avaient pas l'intention de partir de sitôt. Les deux soldats reculèrent à couvert

Ils sont vingt-huit, mais le problème, c'est que si on a jamais réussi a trouver cette colonie, c'est qu'elle s'est formée récemment, ou bien qu'elle fuit au bruit que font les véhicules de reconnaissance. Je suis surpris qu'on ne l'ai jamais aperçu via satellite, mais encore faudrait-il la chercher... Bon, étant donné que les shortswords ne sont pas très discrets dans leur approche, il va falloir trouver un truc pour les bloquer ici.

Dites Major, mais je me dit un truc, quand on voit l'étroitesse du vallon sur son extrémité Sud, je me dit qu'il suffirait de la faire sauter pour la bloquer trois minutes avant l'arrivé des bombardiers, et de maintenir un feu nourrit sur les bêtes affolées jusqu'à ce qu'elles soient exterminées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Jeu 17 Oct 2013 - 22:47

Les trois spartans s’engagèrent à la suite de la mangouste. Ils étaient habitués aux courses de longues distances. Claudia brisa le silence rapidement.

-« Alors Major. Pourquoi garder un ODST ? »

-« Parce que ce petit est bon. Vraiment, il m’a battu à la chasse. Enfin battu c’est un grand mot. Il a eu de la chance parce qu’un loup géant à tenter de me bouffé et j’ai été ralentie. »

-« On a toujours une bonne excuse Ordo. Comme à l’époque du camp d’entrainement ou John te mettais la pâtée. Tout comme Adrix. »

Le Major se renfrogna. Il détestait quand Claudia avait raison, de même quand Cassandra avait raison. Le rire de Claudia se diffusa dans les haut-parleurs du casque. Le trio continua à courir jusqu’à ce que Djerin les fassent changé d’angle de course. La forêt qui entourait les Spartans laissa peu à peu place à des rochers de plus en plus gros. Ils devaient arriver prêt des montagnes. Les guetas devaient s’y être regroupés.  Ordo espérait vraiment que les créatures ne c’étaient pas regroupés en troupeaux immense, sinon elles seraient quasiment impossible à retenir.

Impossible, le mot résonna dans l’esprit d’Ordo. Rien n’était impossible pour les Spartans. Ils avaient été entrainés à être les meilleurs, à gagner à mille contre un. Quoi qu’il arrive aujourd’hui les Spartans en sortiraient vainqueurs une fois de plus.


Stop

Le mot résonna dans les oreilles d’Ordo. L’ordre Stop, le seul ordre qu’il détestait recevoir car pour lui il signifiait d’absolument tout arrêté au moment où il était prononcé. Ordo se stoppa net dans sa course, ses pieds dérapant sur le sol. Il sembla perdu un dixième de secondes, puis il reprit ses esprits et reprit sa course pour rejoindre Djerin. Rapidement lui et ses Spartans arrivèrent en courant vers Djerin. Sans bruits aucun. Le trio s’approcha du jeune soldat et Ordo le regarda en penchant légèrement la tête sur le côté.

Allez voir discrètement, ça n'est pas que je sois trouillard mais l'attaque frontale n'est pas de mise si vous voulez mon avis. Ils sont facilement une vingtaine, voire plus donc je préconise l'élaboration d'une stratégie avant d'y aller comme des bœufs... Major ?

Ordo avança sans bruit prêt d’un rocher afin d’observer. Son ATH se remplie de carrés rouge lumineux qui marquèrent chaque ennemis. Le total augmentait rapidement puis s’arrêta au chiffre vingt-huit. Vingt-huit guetas, ça promettait une sacrée surprise partie tout ça. Le Major sourit, oh oui l’action leurs ferait le plus grand bien. Il se retourna et rejoignit les deux membres de son escouade flanqué par Rashkae.

-« Ils sont vingt-huit, mais le problème, c'est que si on a jamais réussi à trouver cette colonie, c'est qu'elle s'est formée récemment, ou bien qu'elle fuit au bruit que font les véhicules de reconnaissance. Je suis surpris qu'on ne l’ait jamais aperçu via satellite, mais encore faudrait-il la chercher... Bon, étant donné que les shortswords ne sont pas très discrets dans leur approche, il va falloir trouver un truc pour les bloquer ici. »

Le Spartan avait déjà un plan qui se dessinait dans sa tête. Un bon plan. Faire décoller les bombardiers maintenant, attendre le dernier moment. Tout faire sauter et maintenir un feu nourrit contre les animaux puis admirer le spectacle lorsque les bombes exploseraient. Cependant il laissa l’ODST s’exprimer.

Dites Major, mais je me dit un truc, quand on voit l'étroitesse du vallon sur son extrémité Sud, je me dit qu'il suffirait de la faire sauter pour la bloquer trois minutes avant l'arrivée des bombardiers, et de maintenir un feu nourrit sur les bêtes affolées jusqu'à ce qu'elles soient exterminées...

-« C’est un bon plan. »Déclara Claudia.

Ordo hocha la tête lentement. Il comptait peaufiner le plan de Djerin à présent.

-« OK. On garde l’idée. Rashkae vous montez en hauteur et vous trouvez un coin dégagé pour nous couvrir avec le fusil à lunette. Claudia, Marcus placez des mines anti chars Lotus le long de la zone. Si les guetas arrivent à approcher malgré les tirs nourris, les mines les calmeront. Claudia, Marcus prenez position au-dessus de la colline de chaque côtés. En position soldats ! »

L’ODST et les deux Spartans se dispersèrent dans les rochers. Les Spartans se fondirent dans la masse pendant que Djerin cherchait un endroit parfait pour couvrir le Major. Le Major attendit que ses hommes aient placé les mines sur le seul chemin que pouvait emprunter les guetas. Ça allait leur faire couler les yeux. Puis Ordo avança calmement à l’entrée du défilé. Quoi qu’il arrive, si les guetas voulaient sortirent après qu’ils aient fait sauté l’autre côté, ce serait par là.

-« Sierra 011 à bombardier ShortSword. Autorisation de décollage immédiate ! »

-« Reçu Sierra 011. Nous décollons, sur zone dans sept minutes. »

Sept minutes d’attente. Elles promettaient d’être extrêmement longues. Ordo regarda le chronomètre défilé sur son ATH. Les guetas ne semblaient pas vraiment soucieux de savoir ce qui allait leurs tomber sur le coin du museau dans moins de cinq minutes. Le chrono passa à quatre minutes.

-« Major, on sera sur zone dans moins de quatre minutes, tachez de ne plus être là lorsque ça explosera. »

Ordo activa la liaison avec toute son escouade et donna ses ordres.

-« Faite moi sauter ce passage, puis feux à volonté. »

A peine l’ordre fut-il donné, que deux roquettes partirent. Suivit de deux autres une seconde après. Les missiles trainaient derrière eux un panache de fumée. Le raffut que faisaient les roquettes attira l’attention des guetas. Ces derniers se levèrent comme prit de panique et poussèrent des cris. Les roquettes explosèrent détruisant le passage, et l’échappatoire des guetas. A présent, ils ne leurs restaient qu’une option. Passez là où se trouvait le major. Et cela leurs sembla être la bonne option, le groupe s’ébranla en poussant des cris rageurs et fonça vers Ordo. De nouvelles roquettes percutèrent les guetas. Les balles perforantes et explosives du sniper Rashkae faisaient mouche avec une grande précision. A moins de deux cents mètres des mines anti-chars, Ordo ouvrit le feu. Il laissa une vrai déferlante de cuivre s’abattre sur les guetas. Mais ces derniers étaient résistants. Claudia et Marcus continuaient à tirer avec les dernières roquettes qui leurs restaient, avant de reprendre leurs armes conventionnelles.

Claudia et Marcus rejoignirent leur supérieur d’un saut presque gracieux sans cesser de tirer. Les Spartans reculaient pas à pas en prenant soin de gardé une distance de sécurité raisonnable entre eux, les créatures mais surtout les mines. Le Major jeta un rapide coup d’œil à son chrono. Moins de deux minutes avant l’arrivée des bombardiers.

-« Rashkae, décrochez maintenant ! Trouvez-vous un abri soldat. C’est un ordre. »

Ordo espérait pour l’ODST que ce dernier allait effectivement obéir, auquel cas. Il y laisserait probablement la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Sam 19 Oct 2013 - 0:05

C’est un bon plan.

Déclara la Spartan nommée Claudia, tandis qu'Ordo hochait la tête silencieusement.

OK. On garde l’idée. Rashkae vous montez en hauteur et vous trouvez un coin dégagé pour nous couvrir avec le fusil à lunette. Claudia, Marcus placez des mines antichars Lotus le long de la zone. Si les Guetas arrivent à approcher malgré les tirs nourris, les mines les calmeront. Claudia, Marcus prenez position au-dessus de la colline de chaque côtés. En position soldats !

Djerin partit silencieusement parmi les rochers, cherchant un point discret qui lui permettrais de couvrir la zone depuis laquelle le Major voudrais retenir les Guetas. Le seul sentier assez large pour pouvoir laisser passer des bêtes de cette taille. Les Spartans se déployèrent et en quelques instant disparurent. La zone devait être désormais minée jusqu'aux yeux. Les Guetas allaient souffrir. Il finit par trouver un renfoncement rocheux qui le couvrirait de son ombre et potentiellement, un grotte pas trop loin dans laquelle il serait à l’abri de la fureur du ciel. Il positionna, prévoyant d'arroser rapidement, la moitié de ses chargeurs verticalement à coté de son fusil. Le Major sortit de sa cachette.

Faite moi sauter ce passage, puis feux à volonté.

L'ordre venait a peine de finir de grésiller sur la COM que déjà deux puis quatre roquettes volaient vers le passage Sud. Attirant l'attention des Guetas par leur bruit et leur traînée. Lorsqu'elles explosèrent, le bruit et la chute des gravats effrayèrent les monstres qui commencèrent à fuir vers le Major au sommet du défilé. Dès lors, Djerin entama sa danse de mort. Abattant bête sur bête visant la tête de colonne pour ralentir les suivantes sur les cadavres. Ces balles l’impressionnaient par leur efficacité, perforantes et explosives, avec un détonateur retardé, mortelles. Hélas, les balles comme les roquettes ne pouvaient en abattre qu'un à la fois (quand une seule suffisait), les monstres couraient vite et arrivaient parfois à éviter les tirs de roquettes. Les Spartans n'avaient presque plus de munitions pour leurs lanceurs. Lorsque les Guetas arrivèrent à deux cents mètres des mines le Major ouvrit le feu à son tour. Les rafales de plombs s'abattirent sur les monstres, leurs causant des dégâts superficiels qui, à la longue finissait par les faucher. Les deux autres Spartan sautèrent auprès du Major pour couvrir ses flancs de leurs dernières roquettes pour passer à leur tour au plomb standard. Ils reculaient en bon ordre, diminuant lentement mais sûrement la masse de chair qui montait vers eux.

Rashkae, décrochez maintenant ! Trouvez-vous un abri soldat. C’est un ordre.

Djerin poussa un juron sonore. Cet ordre signifiait que les bombardiers arrivaient.

Je me mets hors de portée des bombes Major, mais il faudra se passer de moi pendant une petite minute. Je couvrirait ensuite votre repli.

Djerin se releva, récupérant le dernier chargeur qu'il avait posé devant lui pour le glisser dans son arme, et se mit à courir vers la grotte. Elle possédait une sortie de l'autre coté, un boyau étroit mais praticable. Dès qu'il fut entré, il se retourna, observant les Spartans qui avaient presque atteints le sommet de la cote. Il restait une bonne dizaine de Guetas, et les Spartans partageaient visiblement leurs derniers chargeurs. Le Major du donner un ordre étrange car les deux autres tiquèrent puis lui donnèrent leurs chargeurs et s'enfuirent. Le Major chargea soudain les monstres en tirant sur un maximum d’entre eux. Djerin compris et sourit, le Spartan avait l'intention de servir d’appât car les Guetas n'étaient plus dans la vallée donc hors de portée des bombes.

Encore un  héros suicidaire. Quoique...


Major, la grotte à votre droite. Au niveau de l'explosion.

Quelle explosion ?

Cette explosion...

Djerin tira dans un rocher juste devant l'entrée de la petite grotte et le fit éclater. Le Spartan infléchit légèrement sa course pour signifier qu'il avait vu et partit s’arrêter au centre de la vallée en continuant de tirer sur les Guetas pour les énerver. Arrivé à court de munitions, il prit son fusil à pompe et courut dans la grotte quand les premières bêtes arrivaient a vingts mètres de lui. Djerin abattit le plus proche, mais son fusil s'enraya. Il le refroidit avec sa gourde avant de remonter les pièce qu'il avait enlevé. Il repris sa position et s'aperçut que la grotte était trop petite pour les Guetas. L'un d'entre eux avait envoyé son bras, mais visiblement le trous était suffisamment profond pour que le Spartan soit à l'abri. Djerin entendit tout à coup un sifflement, et les ShortSwords apparurent. Djerin s’enfonça dans sa grotte en espérant que le corps du Gueta devant le Spartan, protégerait ce dernier. Auquel cas, il y laisserait probablement la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Lun 28 Oct 2013 - 23:05

Bientôt les Guettas furent non loin du trio. D’un geste de la main Ordo ordonna a ses hommes de lui donner leurs dernières recharges avant de se dispersés. Ordo enfila deux nouveaux chargeurs dans ses mitraillettes. Puis il chargea en déversant une pluie de plomb sur les Guettas. Les créatures plutôt stupides le suivirent en hurlant et Ordo les mena sur le champ de mine. Un soleil se créa dans le dos du Spartan, éliminant une dizaine de guettas. Bientôt à cours de munition Ordo jeta ses armes au sol et dégaina le fusil à pompe d’Adrix. Il tira une décharge de plomb en direction des animaux. La com d’Ordo grésilla.

-Major, la grotte à votre droite. Au niveau de l'explosion.

Le Major ne comprit pas immédiatement de quoi parlait Djerin.

-« Quelle explosion ? »

Un tas de rocher s’écroula plus haut devant Ordo. Le Spartan changea légèrement de trajectoire et s’enfonça dans la grotte toujours poursuivit par les guettas. La grotte se rapprochait rapidement, mais les créatures aussi. Ordo ne réfléchit pas deux fois et sauta les pieds en avant dans la grotte sur le dos. Il glissa sur vingt mètres, et l’énorme bras d’un guetta boucha l’entrée de la grotte. Ordo dégaina son couteau de combat et le planta dans le bras de l’animal.

-« Sierre zero un un, bombardier sur zone dans dix secondes. » La com se coupa, et Ordo entendit un bruit sourd. « Bombes largués ! »

Ordo augmenta à fond la polarité de sa visière. L’un des guettas devant la grotte poussa un cri sourd et l’explosion brula les animaux. Ordo sentie la chaleur et malgré qu’il soit au fond de la grotte et son armure qui tentait de diminué la chaleur. Le Spartan sentie des cloques se créés sur son corps à cause de la chaleur. Il serra les dents et ignora la douleur. Puis aussi soudainement que la tempête c’était déclenché, le calme revint. Ordo poussa le corps d’un guetta de devant l’entrée de la grotte. Des dizaines, voire plus, de cadavres étaient carbonisés au sol. Le Spartan tourna la tête de gauche à droite et regarda ce qui restait de la vallée. Tout avait été carbonisé sur des centaines de mètres à la ronde.

-« Sierra zéro un un à commandement UNSC. Les hordes de guettas du continent ont été éliminé. Le travail est terminé. »

-« Reçu Sierra. Excellent boulot Spartan. Terminé. »

-« Soldats, au rapport. Je vous attends au milieu de la clairière. Pélican deux quatre sept. Demande extraction sur ma position. »

-« Reçu Major. On est en route. » déclara le pilote du pélican.

Le détecteur d’Ordo afficha trois contacts sur son ATH. Ses spartans et Djerin revenaient le voir. Ordo se tourna vers eux.

-« Bon boulot à tous soldats. Djerin. Vous vous êtes montrez à la hauteur des plus brillants, soldat. »

Ordo regarda l’ODST et hocha la tête. Le Major attrapa un écusson avec le blason de l’escouade Omega. Ce n’était rien de bien compliqué, simplement le mot Omega en grec. Le Spartan le regarda une vingtaine de secondes. Puis il s’approcha de l’ODST et la lui accrocha sur son thorax. Ordo hocha la tête. Les deux pélicans arrivèrent en faisant un boucan d’enfer. Le Spartan fit signe à ses deux hommes de monter à bord du véhicule.

-« Ce fut un plaisir Djerin. Vraiment. Tu aurais fait un bon Spartan. »Ordo tendit sa main ganté à Djerin, qui la serra. Puis le Spartan se détourna et monta à bord du pélican. Il jeta un dernier coup d’œil au sniper qui montait à bord de l’autre pélican. Peut-être que les deux hommes se recroiseraient plus tard. Qui sait, la vie est pleine de surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   Lun 28 Oct 2013 - 23:40

Soldats, au rapport. Je vous attends au milieu de la clairière.

Le Spartan était entouré des cadavres carbonisé des guettas, Djerin s’arrêta un instant sur un des cadavre pour en prélever les défense. Elle étaient solides et feraient de bons totems.

Bon boulot à tous soldats. Djerin. Vous vous êtes montrez à la hauteur des plus brillants, soldat.

Le Spartan hocha la tête avant de saisir un écusson pour le regarder et le donner à Djerin. Il ne s'agissait que d'un bout de tissu, mais Djerin compris qu'il possédait un sens profond, comme ses propres totems. Le Spartan hocha la tête à nouveau comme pour confirmer son choix. Le bruit que faisaient les pélican ne tarda pas a enfler.

Ce fut un plaisir Djerin. Vraiment. Tu aurais fait un bon Spartan.

Djerin sourit quand le super-soldat dit cela en lui serrant la main. Après tout, si ce dernier partageait ses totems, il était normal que Djerin fasse de même. Hélas il n'en avait plus fait depuis des années. Il réfléchit rapidement et au moment ou il montait dans son pélican, il eu une idée, il tailla bien visible une tête de loup stylisée dans une des deux défense de guetta et hurla alors que les pélican faisaient chauffer leurs moteur pour redécoller

Ordo, attrape !

Et il jeta tel un couteau la pointe d'os acérée. Le Spartan l'attrapa au vol.

Si jamais il te faut un homme pour te couvrir, où que je sois, je répondrais a l'appel que représentera ce totem. Bonne route, et puissent nos chemins se croiser à nouveau dans des jours futurs. J'ai peu d'amis Spartan, mais sache que je leurs suis fidèle jusqu'à la mort et que désormais, tu en fait partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entrainement? Non, un tir aux pigeons....
» Quel entrainement pour Hattrick?
» Rapport entrainement
» ENTRAINEMENT ACADEMIE
» Vol d'entrainement de la patrouille --> Samedi 15 à 20H30

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
Reach
 :: Nature.
-
Sauter vers: