Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Mer 15 Jan 2014 - 21:56

Le « Zèle des Vertueux », fleuron et vaisseau amiral de la grande flotte nomade. Bastion colossal autour duquel se réunissaient une myriade de bâtiments de guerre de diverses classes aussi nombreuses que les étoiles, certains étaient endommagés, harassés par des cycles de guerres interminables contre les forces de l'humanité, d'autres, étaient encore flambant neufs et la perfection de leurs blindage trahissaient leurs inexpérience du combat. Mais tous, du plus simple guerrier aux plus hauts membres du conseil étaient unis par le combat qu'ils menaient contre les Hiérarques et leurs aveugles serviteurs.

Ce combat, cette lutte pour la survie de l'espèce, pour la survie de la culture et des traditions qui avaient couvert des lauriers de la gloire tout les clans de la planète baignée de trois soleils, durait depuis désormais ce qui semblait être une éternité et le pire ennemi des guerriers commençait a s'immiscer au sein de leurs esprit, le doute. Ce doute même qui leurs avait permis de se libérer de la domination des faux-prophètes, ce doute qui leurs avait permis d'être libre, commençait a se retourner contre eux et a détruire leurs nouvelles convictions. Sans but autre que la survie, la fuite constante des rencontres avec les grandes flottes de l'hégémonie et la paranoïa allait mener leurs cause a l'extinction, pas par le manque de membres, mais par le manque de but commun.

Ce manque de but, étais la source d'une intarissable rage dans le coeur du maître des Opérations Terrestres, lui qui avait trouvé pendant un court moment la paix dans la pratique de l'art ésotérique de la poésie ou dans celui de la poésie n'arrivait plus a calmer cette terrible colère qui avait fait sa réputation, sa légende.

Il passait des heures a perfectionner sa maîtrise des lames contre des pléthores d'adversaires, des membres de sa propre escorte qu'il mettait au sol sans la moindre pitié, sans le moindre remors. Il ressombrait dans sa propre sauvagerie, faisant fi de sa noblesse et du code que lui dictait son honneur pour n'être plus qu'un avec sa furie. Ce fut en prenant conscience de sa chute vers la barbarie que la réalité de la situation le frappa. La flotte se mourrait et ce n'étais pas du a un manque de nourriture ou a un manque de combats, mais simplement a un manque de direction... D'objectif final. Cet état de latence ne pouvait plus durer. C'est en plongeant son regard dans les abysses parsemées d'étoiles qu'il tentait de trouver une réponse, une voie. Peut-être les Anciens eux-même pourraient l'aider, lui parler ou alors... L'âme d'un frère d'arme pourrait l'assister, le guider dans les eaux troubles de la réalité. Il se retrouvait a nouveau seul face a un obstacle qui ne se limitait pas qu'a sa propre personne.

« - Anciens, aidez-moi. Guidez-moi a travers l'obscurité... Montrez-moi la voie, envoyez-moi un signe. »

Pendant de longues journées, sa plainte aux étoiles n'eu aucun écho, ne trouva aucune réponse. Ce fut dans une salle baignée par la lumière des étoiles qu'il méditait, seul, dans la noirceur de l'espace. La flotte s'était arrêtée non loin d'une vieille étoile afin de remplir ses réservoirs d'hydrogène, le vorace « Zèle des Vertueux » fut le premier a se rassasier a la couronne de l'étoile mourante. Des langues de feu radioactives venaient se dessiner devant la baie d'observation de Khor et son regard se perdit dans les arabesques décrite par la langue de feu.

Ce dilemme, il ne pouvait plus être le seul a le porter. Il étais comme cette étoile, mourant, il n'allait pas se laisser achever ainsi, sans lutter. Se redressant, il activa sa liaison avec le maître de la Flotte.


« - Mon frère, nous devons réunir le conseil de toute urgence. Je crains que si nous ne faisons rien pour nous redresser, la mort et l'anarchie commenceront a frapper notre flotte du sceau de l'infamie. »

En l'espace de quelques heures, de nombreux guerriers de tout les bâtiments de la flotte purent enfin se retrouver a bord du fleuron de la flotte hérétique dans l'énorme salle coliséenne présidée par le maître des Opérations Terrestres et par le maître de la Flotte, ensemble, ils firent signent a ceux invités, de tout rangs, a s'installer. C'est alors que Khor pris la parole.

« - Honorables membres du conseil, mes frères. Si je vous ai aujourd'hui rassemblés c'est que l'heure est grave. Notre grande cause se meurs de jours en jours, je ne mets pas en doute vos convictions et votre attachement a notre lutte contre les Hiérarques et ceux aveuglés par leurs sombre lumière. Nous sommes actuellement entrain de vivre nos derniers instants dans notre forme actuelle je le crains, face a l'absence de but autre qu'une fuite éperdue vers l'avant, nous courrons a l'extinction par manque de convictions, il est temps d'avancer ensemble et de trouver des objectifs concrets qui nous permettraient d'avancer, mes frères. Nous prêterons tous oreille l'un a l'autre et écouterons nos entreprises qui, je l'espère, seront audacieuses, que celui qui désire prendre la parole se fasse entendre. »

_________________



- Ky'Helan percera a nouveau les cieux  -

- Khor Ores 'Koram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Jeu 16 Jan 2014 - 1:14

Mar s’éveilla dans la douce quiétude des salles d'infirmeries du vaisseau mère de la flotte. Dans d'autres conditions, cela aurait put être une habitude, il se rendait fréquemment dans ces endroits afin d'y effectuer ses examens cliniques. Mais aujourd'hui, c'était différent. Aujourd'hui, il n'était pas venu ici de son plein gré.
Comment avait t-il atterrit ici ?
L'infirmier en chef 'Nihain se déplaça à ses cotés et alla vérifier son état. Il lui passa un peu d'eau sur le front et le laissa se réveiller tout seul, tranquillement et sans bruit.
" On dirait que vous êtes enfin réveillé, Mar. " lança doucement l'Infirmier en vérifiant ses instruments.
Mar se redressa très légèrement en grognant, le modeste confort des installations de l'infirmerie lui était familier. Le vétéran se rendit compte qu'il était nu et il se contenta de dévisager 'Nihain pendant un long moment, respirant doucement et cherchant visiblement à reprendre ses esprits. Il ne se souvenait de rien. Rien des dernières heures, en tout cas. Son dernier souvenir était celui du visage interrogé de son sous-fifre d'escouade Neskon. Dans les quartiers d'équipage.
" Que s'est t-il passé... Pourquoi suis-je là ?"
'Nihain inspecta un peu le sangheili et soupira doucement.
" Vous avez fait un malaise en pleine séance d'instruction. Je ne suis pas étonné que vous ne vous en souveniez pas. Je vous laisse pleinement reprendre le contrôle de vos facultés. "
Plusieurs minutes supplémentaires s'écoulèrent, dans le plus grand silence seulement interrompu par le bip de quelques machines. Il fallut au moins cela à Mar pour tenter de faire le vide afin de se calmer et d'essayer de comprendre. Quand il fut enfin disposé à discuter, le vétéran se plaça en position assise sur sa table de repos et planta son regard dans celui de 'Nihai.
" La commission est inquiète Mar. Ce n'est pas la première fois que ce genre de malaise arrive, mais jusque là, ils n'avaient jamais été aussi soudain chez vous. "
Mar émit un grognement.
" Ce n'est rien... Ce n'est rien... juste un petit accident, ça ne devrait pas se reproduire. "
Le médecin secoua la tête.
" Non Mar, les choses évoluent avec le temps. "
Le vétéran exprima le désir de vouloir se lever.
" Je dois rejoindre mon poste... Mon escouade doit être inquiète que je ne sois pas revenu. "
'Nihai plaça sa main sur le torse du sangheili et le força à s'asseoir.
" Mar, vous êtes mourant."

La brutalité et la manière directe du médecin frappa Mar comme si on lui avait mit un coup de poing dans le dos et il se rassied sans faire plus de caprices. 'Nihain soupira de plus belle et sembla chercher ses mots.
" Vous êtes conscient de ce qui se passe, Mar. Je sais qu'il est difficile d'être dans votre situation. Mais je vous en prie, il faut que vous compreniez. Arrêtez de vous voiler la face, écoutez moi. "
" Je suis parfaitement au courant de ce que j'ai, Infirmier. Et avec tout le respect que j'ai pour vous, je vous demanderais aussi de bien vouloir vous mêlez de ce qui vous regarde. Que je sache, vous n'êtes pas mon médecin attitré."
" Oh que si, Mar. Kara 'Nisar ne vous a plus à sa charge a compter de ce jour. Ordre de la commission. "
Le vétéran sembla bougon un instant et s'agaça.
" Quoi ? De quel droit ?!" s'étrangla 'Joaruun
" Inutile d'essayer de nier, nous savons que vous aimeriez bien entretenir un stade relationnel qui n'est pas réellement autorisé parmi nous avec cette neurologue, Mar. Je suis désolé, mais c'est ainsi. Question de prudence. "
" Quoi ? Laissez moi aller poser mon véto, je vais..."
'Nihain frappa du poing sur la table, ce qui fit un grand bruit qui alla même jusqu'à surprendre Mar dont la dernière chose à laquelle il s'attendait, c'est de voir une blouse blanche s'énerver.
" POUR L'AMOUR DE SANGHEILOS, MAR ! Cela a commencé ! L'infection est confirmée dans le cortex cérébral. Ce n'est plus une contamination passive mais active désormais. Vos cellules neuronales commencent déjà à être détruites les unes après les autres. C'est une lente asphyxie cérébrale. Une polynévrite exacerbée. Pour résumé, un catabolisme neuronal majeur. Et il est bien présent aujourd'hui."
Mar resta silencieux et immobile.
" Cela à commencé, Mar. Les dégradations "importantes" sont en marche. Je suis désolé de vous l'apprendre de cette manière, mais vous ne m'avez pas réellement donné d'autres choix."
'Joaruun secoua la tête.
" Je suis désolé... Je comprends. Je comprends. Bien, bien. Parfait. Continuez. Qu'est ce que cela change ?"
" La commission n'a pas encore manifester l'envie de vous retirer du circuit, Mar. Mais vous devez comprendre que maintenant que nous arrivons dans un stade compliqué de votre maladie, c'est moi qui vais décider du moment où l'on vous ôtera de la course. "
" Cela risque d'arriver prochainement ? "
" Tout dépendra de vous... Tant que votre cas n'est pas déterminé comme "incompatible" avec votre tâche, je ne peux pas vous empêcher d'exercer. Mais vous allez souffrir, Mar. Il va falloir doubler vos doses d'antalgiques et d'antiparasitaires. "
Le vétéran sembla troublé et baissa un peu la tête.
" Vous savez que je ne veux pas devenir un poids mort inutile... Vous savez que je compte continuer. "
" C'est votre droit, Mar. Mais n'oubliez pas..."

'Joaruun leva la main pour l'interrompre.
" Il me reste un an et demi. "

------------

Alors qu'il se dirigeait vers le Colisée où la fameuse réunion du conseil avait finalement lieu, Mar se surprit à se trouver étrangement calme pour quelqu'un qui venait d'apprendre que son état était encore pire que ce qu'il imaginait. Il aurait du se sentir comme une vieille machine qui perdait ses pièces au fur et à mesure qu'elle avançait... Mais non... C'était... vide.
A ses cotés, Neskon, devenu depuis un ami de Mar malgré leur rivalité, lui, semblait légèrement tracassé. Doucement, il se permit de lever la voix.
" Officier ? Est-ce que vous allez bien ?"
'Joaruun haussa les épaules.
" Mon état ne vous regarde pas, Neskon. Croyez moi, ceci n'est pas votre affaire. Contentez vous de faire ce que je dit et arrêtez de poser des questions."envoya sèchement Mar.
Neskon se racla la gorge et il y eut un silence de quelques minutes interrompu par le bruits de leurs pas d'acier alors qu'ils suivaient les couloirs de transition.
" Mar ? Comment vas tu ?" retenta le sangheili balafré.
Cette fois, le vétéran soupira et ne répondit pas. Neskon tourna un peu la tête et grogna.
" A ce point ?"
" Eh oui. On en est là."

Puis, ils se saluèrent mutuellement et prirent deux directions différentes. L'un rejoignant les quartiers d'équipages, l'autre, la salle de conseil.

-------------

Mar n'avait jamais aimé être assis dans cette pièce. On y était tout le temps serré, fut la quantité de personnages que regroupait la salle. Il se consola en se disant que les choses devaient sans doute être graves, et donc intéressantes, pour que quelqu'un décide ainsi à faire appel. Il scanna la foule, se demandant si il allait reconnaître un visage ou deux... Celui d'un scientifique peut-être... ou d'un vétéran...
Pour l'heure, rien de particulier. Il se contenta donc de se taire et de regarder.
Les Maîtres...

Mar ne savait pas réellement quoi penser d'eux. Trop différents... Trop discrets... Trop étranges... Il n'arrivait décidément pas à identifier ces derniers comme étant de parfaits semblables. Oui, ils étaient dans le même camp, oui, ils avaient des intérêts communs, oui, ils étaient tous liés. Mais il y avait aussi cette impression de clivage et de ne pas appartenir au même monde.
'Joaruun se demanda si dans une autre vie, il aurait eut l'étoffe d'être l'un d'entre eux. Idée qu'il réfuta bien rapidement. Mar s'attachait trop. C'était aussi ce qui rendait son lien avec son escouade plus différents des autres mais...

Mais certains voyaient là une faiblesse. Tout comme d'autres voyaient une force. Cela dépendait...

Pour l'heure, il mit de coté ses questions et ses rêveries pour se concentrer sur ce qui pouvait être réellement important.

"
« - Honorables membres du conseil, mes frères. Si je vous ai aujourd'hui rassemblés c'est que l'heure est grave. Notre grande cause se meurs de jours en jours, je ne mets pas en doute vos convictions et votre attachement a notre lutte contre les Hiérarques et ceux aveuglés par leurs sombre lumière. Nous sommes actuellement entrain de vivre nos derniers instants dans notre forme actuelle je le crains, face a l'absence de but autre qu'une fuite éperdue vers l'avant, nous courrons a l'extinction par manque de convictions, il est temps d'avancer ensemble et de trouver des objectifs concrets qui nous permettraient d'avancer, mes frères. Nous prêterons tous oreille l'un a l'autre et écouterons nos entreprises qui, je l'espère, seront audacieuses, que celui qui désire prendre la parole se fasse entendre. »"


Une déclaration qui surprit relativement le vétéran.
"Il faut vraiment que quelque chose cloche pour lancer de telles paroles. La situation doit être préoccupante si même les Maîtres commencent à s'attarder dessus."pensa t-il tout haut.

Ce que l'on pouvait faire ? Question difficile. Pas assez de moyens, pas assez de troupes... Ils étaient prit entre deux feux et face à des adversaires bien mieux équipés et plus nombreux qu'eux.

Mar pencha la tête en avant, réfléchissant. Il y avait des idées qui germaient dans sa tête. Mais il n'osait pas les exposer ouvertement, pas tout à fait sur qu'elles étaient assez développées. Peut-être que...

Il se leva.

" Si réellement, comme vous semblez le prétendre, Maître, nous arrivons à la croisée de deux chemins, l'un menant vers la disparition, alors je pense qu'il est déjà nécessaire de nous retourner pour savoir comment nous en sommes arrivés là. Nous avions tout contre nous. Tout et tous. Pourtant, nous sommes encore là aujourd'hui, n'est-ce pas ? C'est bien la preuve que envers et contre tout, nous avons le potentiel pour survivre. Nul n'est spectateur dans notre histoire. Nous devons d'abord identifier nos forces et comprendre ce qui nous a permis de nous en tirer avant de prendre des décisions."
Il tourna un peu la tête.
" On m'a dit un jour que l'important n'est pas de dire ce que l'on pense mais de penser ce que l'on dit. Je ne demande pas à ce que l'on apprécie mes méthodes ou mes jugements. Mais je pense que si un seul homme éclairé est capable de mettre en difficulté un faux-hiérarque, alors rien ne peut s'opposer à une armée de croyants. La conviction est immiscée dans nos esprits. La conviction de rétablir une justice et un ordre dans une conspiration menée par des marionnettistes infernaux. Je pense que le problème est plus terre, malheureusement... Notre ennemi renouvelle ses rangs de manière quasi-permanente. Nous peinons à boucher les trous des notre. Il nous faut quelque chose de gros. J'étais Officier dans le Covenant, comme beaucoup d'entre nous. Vous savez qu'on nous a appris à haïr ce que nous sommes pourtant aujourd'hui. Si nous ne pouvons pas démantibuler l'influence culturelle du Covenant, alors nous courrons vers l'échec. Nous avons besoin d'une victoire emblématique."
'Joaruun haussa les épaules.
" C'est un conflit idéologique. Et la propagation de la culture est un atout crucial. Nous devons marquer les esprits de notre présence, frapper un grand coup !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Jeu 16 Jan 2014 - 17:18

Ne rien faire était relativement agréable, malheureusement dans une flotte comme celle hérétique, on avait que rarement l'occasion de profiter de cette douce insouciance. Et pour une fois, Dorm comptait bien en profiter. Mais dans la flotte hérétique, il n'y avait pas que du boulot, les problèmes étaient légions aussi. Et en l’occurrence un problème requièrent la présence de Dorm cette fois ci, comme d'une grande partie des êtres les plus gradés de la cause venait de tomber : un conseil, génial !
Quel périple suicidaire pouvait bien avoir trouvé les "honorables" à la tête de la flotte ? Un énième assaut contre les forces covenantes ? C'était l'un des meilleurs moyens de passer à la moulinette les nouvelles recrues et un des plus en vogue dans les pratiques hérétiques. Pas étonnant que leur force soit moribonde ...

Le vétéran sangheili prit un transport en direction du Zèle des Vertueux ou devait se tenir le conseil. Le meilleur bâtiment de la flotte, une réputation qu'il n'usurpait pas en comparaison des autres vaisseaux qui composaient ce rassemblement nomade. D'autres sangheilis étaient présent dans le Phantom et ceux la avaient l'air vraiment heureux à l'éventuelle possibilité dans découdre. Quel bande d'imbéciles pensait Dorm, il n'avait rencontré que peu de personnes censées dans la flotte et pour cause, tous ne parler que d'honneur et d'affrontements, ils ne comprenaient rien à la vraie vie, ou plutôt à la survie.

Le transport débarqua enfin sur le Zèle et déchargea les hauts-rang à son bord puis coupa les moteurs jusqu'au retour de ces derniers. En se dirigeant vers la salle du conseil, Dorm examina un peu les têtes qui faisaient le même chemin, il en avait déjà croisées certaines mais il ne prit pas la peine d'aller à leur rencontre pour le moment. De toute façon, il serait peut être forcés par les conséquences de les retrouver un moment ou un autre suite à ce conseil.

Le vétéran pénétra dans la salle qui se remplissait à vue d'oeil de nombres de guerriers hérétiques ainsi que les maîtres qui surveillaient sans relâche la foule présente. Une fois que tout le monde fût en place, c'est le maître des opérations terrestres, Khor Ores Koram' qui prit la parole et entama cette cession du conseil.

« - Honorables membres du conseil, mes frères. Si je vous ai aujourd'hui rassemblés c'est que l'heure est grave. Notre grande cause se meurs de jours en jours, je ne mets pas en doute vos convictions et votre attachement a notre lutte contre les Hiérarques et ceux aveuglés par leurs sombre lumière. Nous sommes actuellement entrain de vivre nos derniers instants dans notre forme actuelle je le crains, face a l'absence de but autre qu'une fuite éperdue vers l'avant, nous courrons a l'extinction par manque de convictions, il est temps d'avancer ensemble et de trouver des objectifs concrets qui nous permettraient d'avancer, mes frères. Nous prêterons tous oreille l'un a l'autre et écouterons nos entreprises qui, je l'espère, seront audacieuses, que celui qui désire prendre la parole se fasse entendre. »"

Ah enfin ils comprenaient que la cause était mourante, mais la seule chose qui en faisait la force selon Dorm était considérée comme la principale faiblesse : la fuite. En gros, pour perdurer, au lieu de fuir les combats, ils préféraient y foncer en plein dedans ? Voilà qui annonçait de sombre présages pour la suite.

Mais quelqu'un d'autre prit la parole, Dorm crut distinguer de loin le vétéran 'Joaruun. Ce dernier était en accord sur le fait que la flotte se meurt mais il invoqué les causes idéologiques de cette guerre, c'était une raison plus que censée et surement la clé de voute de cette guerre, mais malheureusement comme beaucoup d'autres honorables guerriers il prônait la voie de l'action brute. Dorm souhaita faire valoir son point de vue à son tour, il en avait assé de rester et attendre les décisions suicidaires des hérétiques car ces dernières ne lui convenaient jamais, il était temps de changer les choses. C'est donc un Dorm plein d'assurance et qui se leva de son siège et expliqua son point de vue :

"-Bien évidemment que nous sommes sur une mauvaise pente qui ne peut que déboucher sur la fin de notre mouvement ! Mais ce serait donc la fuite qui en serait la cause ? Foutaises ! Mais vous avez raisons, jetons nous sur les défenses ennemis, ils comprendront que notre cause est juste, c'est un plan des plus ingénieux pour assurer notre survie ! Par mes ancêtres que vous faut-il pour enfin vous ouvrir les yeux ?! Notre frère 'Joaruun à clairement évoqué le véritable champ de bataille de ce conflit, c'est à dire le domaine idéologique. Mais frapper un grand coup pour montrer que l'on existe ? Je suis catégoriquement contre. Servitude, opération emblématique, qu'à t-on retenu de nous ? Le fait que l'on est parti la queue entre les jambes ! L'assaut du Scarlet ? La même chose. Dans ces deux cas, si nous n'avions pas fuis nous serions mort à l'heure qu'il est. Alors frappez à nouveau un grand coup à quoi cela reviendrait ? Une nouvelle défaite, des nombreux morts, et côté diffusions des idées ? Nous allons juste passer pour des idiots suicidaires ou des barbares hargneux, de ce fait nous alimentons tous les mensonges que les prophètes vocifèrent contre nous. Il est temps de changer de stratégie, concentrons nous sur des frappes éclairs rapides et efficaces, il faut à tout pris éviter les gros conflits ouverts, nous n'avons pas les effectifs ni la force nécessaire pour mener de telles actions. Quand au côté diffusions des idées, semons le doute parmi les populations c'est mieux que de données l'image négative qui résulte de chacun de nos gros coups ! Avec un message différent, les recrues ne peuvent qu'affluer et cela nous évite de trop lourdes pertes. Voilà ce que je pense le mieux, des conflits de faible envergure, il n’est nul besoin de rappeler aux prophètes que l'on existe, ils le savent déjà depuis longtemps, ainsi nous préservons la ressource la plus importante de notre flotte : ses membres car c'est à travers notre survie que perdure la lutte contre les covenants !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Jeu 16 Jan 2014 - 17:56

Ou pas.

Rell se demanda un instant pourquoi elle avait dit cette phrase après que le vétéran qui avait prit la parole juste après le maitre des opérations terrestres ait parlé. Et surtout, pourquoi elle l'avait dite suffisamment fort pour être audible par bien plus de la moitié de la salle. Attendant qu'un autre hérétique ne finisse le discours qu'il avait lancé juste à la suite, elle se redressa un peu, dépassant d'une tête ses deux voisins, et décroisa les bras pour adopter une attitude légèrement moins sévère ou stricte, mais plus conforme. L'idée d'apparaitre devant le conseil hérétique tout entier avait tendance à la ... Crisper légèrement. Un craquement léger se fit entendre à son oreille. Elle n'y prêta pas attention, pas plus qu'à ses membres qui semblaient changer tous seuls de position pour améliorer un brin sa posture et ses pensées qui se clarifiaient d'elle-même. "On" voulait qu'elle puisse parler de manière correcte visiblement. Tant mieux.

Je conteste également votre point de vue sur un point, mais je suis parfaitement d'accord sur le reste, vétéran Mar'Joaruun. Et dire qu'elle ne s'était même pas souvenu de son prénom quand il avait prit la parole ... Décidément. Rellik l'aidait bien plus qu'elle ne l'aurait à la base pensé.Oui, notre passé n'est qu'un reflet déformé de ce que nous réserve l'avenir. Oui, regarder d'où nous venons tous ici ne peut que mieux nous permettre de savoir à qui nous ferons face, et qui nous serons demain. Mais au risque de paraitre déplaisante, voir même de voir ma foi envers notre groupe mis en doute, je conteste votre idée d'obtenir une "victoire emblématique".

La sangheili prit soin de laisser une pause dans ce qu'elle disait, laissant deux ou trois avis fuser dans sa direction, dont elle ne tint pas compte, pas plus que des insultes. Baissant les yeux à coté d'elle, elle regarda Nazgi, qui jouait nerveusement avec un needler totalement déchargé pour une question de sécurité. Le petit unngoy, sentant le regard de sa maitresse sur sa nuque, cessa d'un coup et releva les yeux vers elle. Il ne lui dirait pas qu'il était admiratif du fait qu'elle s'exprimait d'elle-même devant autant de monde. Elle ne lui poserait pas la question pour savoir son avis sur la situation. Tous les deux savaient depuis longtemps comment deviner les pensés de l'autre d'un simple regard. Et ce que l'élite vit dans le regard de ce subordonné lui donna le courage qui lui manquait pour reprendre lorsque le silence revint.

Qui ici est né au sein des murs de la flotte hérétique? Qui parmi nous n'a jamais vu le covenant? Qui n'a jamais regardé leurs principes, leurs valeurs, leur foi, avant de la rejeter? Mes frères, nous sommes nommés "hérétiques" pour la raison simple que nous sommes un groupuscule minoritaire, peut-être éclairé, mais faisant face à une masse bien plus imposante guidée par une foi aussi forte que celle qui brûle dans nos cœurs. Et je doute franchement que plus de 10, peut-être 20 personnes ici, n'aient appartenu à l'hégémonie au commencement de leur existence avant de venir en ces rangs. Chacun d'entre nous pour ses propres raisons. Chacun d'entre nous contre le même ennemi. Mais nous restons un enfant face à un colosse. Je ne pense honnêtement pas que nous soyons en mesure de frapper "Un grand coup" comme vous le proposez, vétéran.

Nouvelles protestations dans la foules, plus nombreuses peut-être. L'élite, qui à la base se serait repliée sur elle-même face à une telle hostilité, ne ressentait qu'une grande lassitude et une pointe d'énervement. Fouillant un peu sa tenue, elle en sortit un petit morceau de métal. Un disque, aux deux faces différentes, chacune comportant un motif qu'elle ne parvenait qu'à grande peine à comprendre. Le contact froid du petit objet au creux de sa paume lui permit cependant de ne pas claquer des mâchoires et de ne pas se baisser de nouveau pour s'effacer. Deux faces d'une même pièce. Deux faces qui, pour une fois, travaillaient de concert pour faire entendre leur point de vue commun. Rell avait la réfléxion. Rellik le culot. Et les deux pouvaient ainsi parler, et reprirent de fait une fois de plus la parole lorsque le silence fut revenu.

Nous ne le pouvons du moins pas tout de suite. Je pense que nombreux parmi vous sont ceux qui peuvent se souvenir du Scarlet Crusade, que vient de rappeler le vétéran Siwidol, et du combat qui a eut lieu sur ce vaisseau, il n'y a pas si longtemps de cela, ainsi que d'autres opérations encore plus anciennes auxquelles je n'ai pas forcément pris part. Le prendre pour la gloire de la cause aurait été un coup d'éclat. Nous étions 200 à monter à bord. Nous avions la foi. Et nous somment parvenu à faire bien plus que nous n'aurions pu l'imaginer. Mais nous n'avons pas tué le moindre prophète ce jour là. Nous n'avons pas eut le contrôle de ce vaisseau. Et ce n'est pas par plaisir que je rappelle que nombre de nos frères sont tombés. C'est en ceci, Vétéran, que je m'oppose aux actions d'éclat, au moins jusqu'à ce que nous n'affrontions plus un ennemi 4 fois supérieur numériquement. Cependant.

Il y a environ 3 cycles désormais, j'étais sur le point de passer Ultra au sein des covenants. Nazgi à mes cotés était un major domo comme il doit en exister des centaines. Je suppose sans trop m'avancer que le sangheili devant moi a un jour été au sein de l'hégémonie. Presque tous ici, nous venons de leurs rangs. Et qu'est-ce qui nous a mené à nous retourner contre notre patrie natale?


Cette phrase fut ponctuée par un regard appuyé au maitre des oppérations terrestres, qui dominait la foule depuis son poste avec les autres gradés. Eux non plus n'étaient pas des hérétiques à la naissances, eux aussi l'étaient devenu par choix.

Le doute. Le doute envers un système qui nous semblait injuste. Le doute envers une foi dictée par des "prophètes", qui leur servait d'excuse pour toutes leurs exactions. Le doute envers notre armée, notre système. Un doute qui nous a poussé à nous poser des questions. A réfléchir. A changer. A évoluer pour venir dans les rangs de ceux qu'on nous avait décris comme le cancer de la société covenante. Nous somment une maladie dans leur société, une maladie qui les met à mal, et qui pousse ses membres à ouvrir les yeux sur ce qu'ils vivent, ceux qui les dirigent, et la raison de leur combat. Je ne pense pas que nous devions agir par "coup d'éclat", à cause de la probabilité d'échec cuisant qui est la notre. Cependant, nous avons un jour douté. Et nous somment arrivés ici. Je pense que faire partager ce doute, et inciter plus de covenant à passer dans nos rang serait plus productif, comme vient de le dire Dorm'. Plus de soldats, plus de sang neuf, plus d'idées. Et que le jour où nous serons prêts, alors la victoire sera nôtre. Et je dis cela sans le moindre doute.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Ven 17 Jan 2014 - 13:59

[HRP : Bon, puisque la chronologie de la maladie de Mar nous place après Galven IV, je vais tenter de jouer mon perso avec les changements que je compte lui apporter à l'issu d'Artéfact ; pour éviter les incohérences, contentez-vous d'ignorer Kofi.]



Encore tiré du labo ! Encore ! Ça n'en finira donc jamais ?

Kofi 'Qamal s'empara de son long manteau, et avec une vivacité que l'habitude avait rendue exceptionelle, s'en recouvrit entièrement ; de sa lourde capuche au bas de l'habit traînant par-terre, le scientifique était invisible sous l'étoffe. On aurait pu y voir un moine ; pourtant, peu de lieux concentraient comme sous cet habit des pensées moins dévotes. D'ailleurs, peu de moines transportaient des objets tels que celui qui alourdissait le dos de Kofi, et dont il ne se séparait jamais. La robe à capuche glissa sur le sol métallique, jusqu'à l'endroit qu'on lui avait indiqué.

Là, des gens ; ici, d'autres ; et les deux grands au milieu. Que de monde ! Trop de monde !

Kofi 'Qamal se faufila dans la foule, sans que les élites qui regardaient au-dessus des têtes de leurs confrères ne le remarquassent. Il arriva dans un coin, qui lui était sûrement dédié ; en tout cas, maintenant qu'il y était, personne d'autre ne se le dédierait. Un frisson dans la foule et des mots par-dessus :

« Honorables membres du conseil, mes frères. Si je vous ai aujourd'hui rassemblés c'est que l'heure est grave. Notre grande cause se meurt de jours en jours, je ne mets pas en doute vos convictions et votre attachement a notre lutte contre les Hiérarques et ceux aveuglés par leurs sombre lumière. »

Le scientifique se dandinait pour repousser un peu les sangheilis autour de lui.

« Nous sommes actuellement entrain de vivre nos derniers instants dans notre forme actuelle je le crains, face a l'absence de but autre qu'une fuite éperdue vers l'avant, nous courrons à l'extinction par manque de convictions, il est temps d'avancer ensemble et de trouver des objectifs concrets qui nous permettraient d'avancer, mes frères. »

Un juron derrière lui voulu intimer à Kofi d'arrêter de bouger. Peine perdue, qu'est-ce qu'il croyait.

« Nous prêterons tous oreille l'un à l'autre et écouterons nos entreprises qui, je l'espère, seront audacieuses,* que celui qui désire prendre la parole se fasse entendre. »

Ah, ils se sont fait entendre ! Toujours les mêmes histoires. "Guerre, victoire, survie", ils n'ont que ces mots à la bouche. Tous les mêmes.

Tout en écoutant vaguement les autres s'empailler, le scientifique semblait détailler un coin de la salle, sur sa gauche ; mais son regard portait en fait bien plus loin que les murs ne le permettaient.

« ...faire partager ce doute... »

Ah, enfin quelqu'un qui préconisait de répandre la démarche scientifique !

« ...la victoire sera nôtre. Et je dis cela sans le moindre doute. »

Ah non. Toujours pas ; toujours pas capable d'exprimer un sain doute et une recherche de connaissances salutaire. Décidément, fallait-il qu'il déclare lui-même ce que tout le monde aurait du deviner depuis longtemps ? Fallait-il que Kofi 'Qamal se lève et leur dise, enfin, qu'ils devraient tous chercher à savoir et à comprendre, plutôt que de s'occuper les uns des autres avec un nombrilisme sans bornes ? Mais non, bien sûr. Plus large était l'auditoire, plus il était bouché. Il aurait fallu une conversation privée avec chacun d'entre eux, pour que certains aient enfin une lueur de compréhension dans le crâne ! Il avait autre chose à faire ; appliquer ses préceptes, plutôt que de les enseigner. Et puis, s'il criait sur les toits des idées un tant soit peu sensées, on serait capable de lui retirer son matériel de recherche. Ridicule ! Mais pourquoi avait-il seulement pris la peine de se déplacer ?





* Audacibus Annue Coeptis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Dim 19 Jan 2014 - 17:17

« - Qu'en penses-tu, mon frère ? »

Les deux maîtres conversaient a voix basses après chacune des interventions des guerriers qui s'étaient assemblés lors de ce conseil. Ils soupesaient, analysaient et réfléchissaient intensément aux mots de leurs frères d'armes. La situation semblait des plus paisibles pour ceux qui n'avaient jamais été initiés aux obscurs jeux de la politique.

Néanmoins, certaines interventions marquèrent plus le révéré guerrier que d'autres. Il ne manqua pas de marquer son désaccord quand a l'intervention d'un frère qui prônait la fuite. Bien évidemment, il fallait être sot pour ne pas reconnaître que dans le fond, ses paroles n'étaient pas celles d'un lâche mais celles d'un stratège accompli, mais aux yeux d'un vétéran d'innombrables combats, la fuite était l'apanage des faibles et ceux qui la prônaient s'ouvraient au déshonneur. Mais Khor, n'étais pas de ceux-là ou du moins ne l'était plus. Il allait se redresser pour prendre la parole alors qu'une voix au timbre moins rauque et puissant qu'un mâle s'éleva, l'une des rares guerrières de la flotte étais présente.

Un discret rictus étira ses mandibules en l'entendant répondre d'une manière aussi sèche. Sa réponse fut construite et malgré certaines protestations qui s'éleverent contre elle, ces paroles a elle aussi étaient emplis d'une certaine sagesse qui rassura le maître des opérations terrestres.


« - Comme quoi, même les femelle savent être utiles. Lâcha a demi-voix le maître de la flotte. »

Khor ne put retenir un léger sourire qui vint se dessiner sur son visage, pendant qu'il demandait le calme en levant la main droite dans un geste d'appaisement, il se tourna vers son supérieur et discuta avec lui a voix basse avant de se redresser majestueusement et de descendre de l'estrade réservée aux maîtres. Geste symbolique qui voulait signaler qu'il allait s'exprimer non en tant que commandant, mais en tant que simple membre de la grande cause.

« - Honorables membres du conseil, vos esprits et vos langues sont aussi affutés que vos lames et je tiens a vous remercier d'avoir parlé librement. Vos avis n'ont trouvé que d'attentives oreilles mais je ne pense pas que notre situation s'améliorera en une seule séance voir même seulement dans l'enceinte de ce noble conseil. »

Il marqua un temps d'arrêt en regardant les divers visages qui se dessinaient devant lui avant de marcher un peu d'un bout a l'autre de la place centrale, tout les visages rivés sur lui.

« - Je crains néanmoins que certains d'entre vous n'ont pas vu la vérité dérrière mes mots. Si notre grande cause se meurs, ce n'est pas a cause d'une fuite, car nous ne sommes pas de ces ignares qui considèrent la fuite comme un déshonneur, nous vivons dans l'optique d'un combat futur. Il faut l'admettre, mes frères, que lancer des assauts frontaux ne nous a apporté qu'échecs et pertes. Cependant, nous nous devons néanmoins de frapper l'ennemi pour prouver notre existence et prolonger notre survie, il en a toujours été ainsi et il en sera toujours ainsi. »

Quelques voix s'élevèrent a nouveau, qui se turent sous une injonction du maître des opérations terrestres. Peu de gens osaient défier le guerrier devenu légendaire par ses années de services au sein du covenant.

« - Tous dans la flotte sont des fils de Sangheilios, qu'ils aient servis dans l'armée de l'Hégémonie ou qu'ils aient été guerriers de leurs clans voir simples hères sans famille. La puissance de notre race vient de notre honneur et de la fierté que nous en tirons, mais par rapport a d'autres races inférieures telles que celle des humains, nous ne nous laissons pas aveugler par une fausse lueur de gloire avant d'être écrasés par la puissance de nos ennemis. Pour attirer a nous plus de guerriers, nous devons prouver a nos frères de l'hégémonie et a nos pères sur Sangheilios que nous restons avant tout les dignes descendants de nos ancêtres. Mais faisons preuve d'intelligence et de stratégie car nous ne sommes pas de serviles macaques, nous devons trouver une cible et la frapper avec une force écrasante et être disparus avant même que les servants des Hiérarques aient pu mettre en place une contre-attaque. Notre défaite face a la légion de l'ombre vient du manque d'organisation et de force de frappe. Devenons dignes des indomptables Hélioskrills et frappons avec force, rapidité et précision, portons une série de frappe au coeur même de l'empire là où les servants des Hiérarques ne penseront jamais voir un jour les fanions de notre flotte. Mes frères, il est temps de porter cette guerre a notre ennemi avec un sérieux plus appliqué que ce que nous avons fait. Attaquons l'ennemi avec sagesse et non comme de vulgaires brutes. Ô honorables membres du conseil, que me répondez-vous ? »

_________________



- Ky'Helan percera a nouveau les cieux  -

- Khor Ores 'Koram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Dim 19 Jan 2014 - 22:45

Le conseil continua au gré des intervenants, Dorm fut plutôt satisfait de constater qu'il n'était pas le seul à condamner le déroulement et le choix des actions hérétiques menées contre l'hégémonie. Une autre guerrière partagée cet avis et son passage sema un peu le trouble parmi les personnes présentent. Curieusement, les maîtres laissaient chacun exposer son avis sans intervenir, un bon point pour eux même si, au final, ils auraient bien le dernier mot ...

Enfin lorsque plus personne ne souhaita prendre la parole, le maître des opérations terrestres descendit de son "piédestal" et se mit au même niveaux que n'importe lequel des guerriers présent dans la salle. Il exposa ainsi son avis sur la question et probablement celui de ses confrères maîtres. Il est clair que son habilité n'était pas seulement martial car il maîtrisait également l'éloquence. Face à un personnage aussi influent, il serait dur de faire valoir ses propres arguments. Il choisit précieusement ses mots pour marquer son désaccord sans pour autant se mettre à dos tel ou tel partie présente dans le conseil.

« - Je crains néanmoins que certains d'entre vous n'ont pas vu la vérité dérrière mes mots. Si notre grande cause se meurs, ce n'est pas a cause d'une fuite, car nous ne sommes pas de ces ignares qui considèrent la fuite comme un déshonneur, nous vivons dans l'optique d'un combat futur. Il faut l'admettre, mes frères, que lancer des assauts frontaux ne nous a apporté qu'échecs et pertes. Cependant, nous nous devons néanmoins de frapper l'ennemi pour prouver notre existence et prolonger notre survie, il en a toujours été ainsi et il en sera toujours ainsi. »

Bien ils prenaient enfin conscience des échecs mais malheureusement ils préféraient toujours se borner dans cette optique de batailles.

« - Tous dans la flotte sont des fils de Sangheilios, qu'ils aient servis dans l'armée de l'Hégémonie ou qu'ils aient été guerriers de leurs clans voir simples hères sans famille. La puissance de notre race vient de notre honneur et de la fierté que nous en tirons, mais par rapport a d'autres races inférieures telles que celle des humains, nous ne nous laissons pas aveugler par une fausse lueur de gloire avant d'être écrasés par la puissance de nos ennemis. Pour attirer a nous plus de guerriers, nous devons prouver a nos frères de l'hégémonie et a nos pères sur Sangheilios que nous restons avant tout les dignes descendants de nos ancêtres. Mais faisons preuve d'intelligence et de stratégie car nous ne sommes pas de serviles macaques, nous devons trouver une cible et la frapper avec une force écrasante et être disparus avant même que les servants des Hiérarques aient pu mettre en place une contre-attaque. Notre défaite face a la légion de l'ombre vient du manque d'organisation et de force de frappe. Devenons dignes des indomptables Hélioskrills et frappons avec force, rapidité et précision, portons une série de frappe au coeur même de l'empire là où les servants des Hiérarques ne penseront jamais voir un jour les fanions de notre flotte. Mes frères, il est temps de porter cette guerre a notre ennemi avec un sérieux plus appliqué que ce que nous avons fait. Attaquons l'ennemi avec sagesse et non comme de vulgaires brutes. Ô honorables membres du conseil, que me répondez-vous ? »

Dorm souhaita s'élever donc en premier pour répondre à ce discours et exposer son avis.

<- Je vais vous répondre bien que sois fortement peiné de constater que les esprits clairvoyants se font bien rares dans ce conseil, mais je suis néanmoins satisfait de vous entendre parler des échecs et d'en prendre considération même si vous comptez visiblement persévérer à vous en prendre ouvertement aux prophètes et à leurs laquais. En revanche, si nous devons mieux réfléchir à nos actions, j'appelle déjà cela une victoire.>

Ceci étant dit, Dorm présenta donc un plan d'action pour nuire à l'Hégémonie. Habituellement, il se contentait d'attendre les ordres mais si il pouvait donner une optique d'idée ne serait-ce moins suicidaire d'un infime pour-cent, ce serai parfait.

<-Vous cherchez donc à ébranler l'Hégémonie à la base même de ses fondements, si nous devons faire ça de façon posée et réfléchie, je propose de cibler Joyous Exultation. Comme vous le savez, cette planète est fortement protégée mais un petit groupe pourrait facilement passer inaperçue pour saboter divers points clés. De plus les symboles forts de l'Hégémonie sont plus que présents sur cette planète et les occasions de frapper ne manqueraient pas, ajoutons à cela qu'une grande partie de la population travaille dur et traverse une période difficile et nous obtenons une source potentielle de recrues ou du moins une population bien plus réceptive au doute. Nous frapperons ainsi en plein coeur du territoire covenant et la seule façon de faire mieux serait d'aller directement à Grande Bonté. Nous évitons ainsi un affrontement ouvert et des risques de pertes énormes, puis je pense que cela doit bien correspondre à vos attentes, je n'ai rien d'autres à ajouter pour le moment ...>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Lun 20 Jan 2014 - 21:41

Mar émit un grognement suite à quelques paroles qui l'avait visiblement légèrement irrité. En fait, il avait eut l'impression qu'on l'insultait légèrement et qu'on remettait en doute ses capacités de réflexions. Comme quoi, il se rendit compte qu'être en situation de dégénérescence neuronale rendait à ses yeux les sujets portant sur les pensées réfléchies et la réflexion particulièrement délicats et difficiles à aborder. Le vétéran ne fit cependant pas une annexe sur son agacement et passa bien rapidement à autre chose, tout en écoutant les paroles des autres. Il regretta cependant que certains tentaient de tirer des conclusions un peu trop hâtive à son goût. Quand à la question qu'avait soulevé le Maître...

" Avec vous, bien entendu. Mais je crois malheureusement que certains ici ont mal compris ce que je tentais de dire par delà mes paroles..." expliqua t-il.

Effectivement, Mar avait quelques idées en tête, quoiqu'il se doutait qu'il n'était peut-être pas assez renseigné pour pouvoir être sur des les appuyer sur des arguments solides. Néanmoins, cela valait le coup. Après tout, si il commettait une erreur dans ses estimations, il était évident qu'on allait de toutes les manières lui faire remarquer. Il se lança donc.

" Je ne pensais pas à un assaut frontal direct, quand je parlais de victoire emblématique. Vous savez sans doute comme moi que nous ne sommes pas les seuls dans la galaxie, Covenants & Hérétiques. Il existe une autre race sur laquelle nous devrions compter afin de nous tirer du pétrin. Du moins, nous pourrions nous en servir afin d'augmenter nos chances de réussites."
Il toussa un peu, baissa la tête pour se reprendre et continua.
" Les Humains. Quoiqu'on en dise, cette race aussi est active dans la galaxie. Et je crois savoir qu'ils ne s'entendent pas spécialement avec le Covenant. J'ai un plan qui pourrait être intéressant, cependant, je ne cache pas que je ne suis pas certains que ses bases soient bien stables. Je me permets cependant de l'exposer à vous ce soir."
Il tourna la tête de droite à gauche en se demandant si ils allaient le lapider après ça.
" Les Humains savent t-ils que nous existons ? Quand bien même cela serait le cas, feraient t-ils une distinction entre nous et le Covenant ? Je pense que ce serait par le fusil que les choses se résoudraient, et c'est bien pour cette raison que j'ai pensé à quelque chose."
Mar baissa la tête, conscient qu'il ne savait peut-être pas assez de choses pour proposer ceci.
" Si nous parvenions à ébranler encore un peu les relations Covenants et Humaines... Si nous pouvions les pousser à l'affrontement direct, ceci nous profiterais. Le Covenant n'a pas que nous, comme préoccupation. Imaginez ce que nous pourrions faire si nous avions le champ libre et qu'il regardait ailleurs ? Ce que je vous propose est bien simple. Je pense qu'aviver une haine de plus en plus parfaite entre ces deux géants serait un moyen de tirer notre épingle du jeu. Allons chez les Humains, provoquons quelques dégâts, même légers, en prenant le moins de pertes possibles, faisons porter le chapeau au Covenant. Que leurs fronts se multiplient et qu'ils accumulent les sentiments hostiles ! Il doit bien exister un moyen de duper les Humains afin de leur faire tirer sur la cible qu'on désire ?!"

Il se tut et reprit son souffle.
" Un subterfuge habile pourrait nous mettre en bonne position pour la suite des événements. Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas sur que cela soit réalisable... Mais pour toutes le pouvoir de la galaxie, il doit bien être possible de profiter de cette guerre Humano-Covenant afin de faire tourner les choses à notre avantage !"
Autre silence.
" J'en ai fini."

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Dim 9 Fév 2014 - 14:03

Rell dansait d'un pied sur l'autre, observant l'assemblé et les personnes qui prenaient la parole tour à tour sans grande conviction. Elle avait donné son point de vue, il avait été prit en compte. Elle avait réussi à parler à une assemblé entière, sans s'arrêter en plein milieu en voyant que ses idées ne faisaient pas l'unanimité ... Sentiment étrange que celui de remporter un combat où nulle trace de sang ou de violence n'avait été vue. Mais la sangheili chassa cette pensé de sa tête, et se força à rester les deux sabots ancrés dans le sol, cessant par la même de tanguer et de donner le mal de mer à nazgi, qui, ne pouvait comme sa maitresse observer l'assemblé avait fixé son regard sur elle. La sangheili eut un petit soupire non dissimulé lorsqu'il secoua la tête dans tous les sens pour forcer son oreille interne à se remettre en place, et se concentra de nouveau sur le discours.

Des idées. Encore des idées. Toujours des idées. Des idées de combat, de nouvelles manières de tuer, d'autres approches du monstre qu'était l'hégémonie, et des stratégie pour tenter de le vaincre. Même si elle avait réussi à se montrer éloquente la dernière fois qu'elle avait parlé, rell n'était pas certaine de pouvoir réussi à renouveler l'exploit ... Sans compter le fait qu'elle n'avait pas vraiment grand chose à dire. Cependant, une réflexion ( une des dernières en réalité ) attira son attention plus que les autres. Utiliser les humains ... Comme des ... Non, pas des alliés. Plutôt comme des commando sacrifice. Comme si leur rage était un outil dont pouvait se servir la flotte hérétique pour, à défaut de frapper durement l'hégémonie, les distraire pendant que les premiers faisaient leurs coups en douce dans leur coin. Honnêtement, elle n'y avait jamais songé ... Depuis qu'elle avait quitté les rangs de l'armée régulière, elle ne songeait plus que très rarement aux humains. Le petit disque de métal qu'elle possédait sur elle était certes de leur fabrication, mais elle ne savait pas vraiment ni ce qu'il représentait, ni signifiait. Quand aux hommes en eux-même ... Ils étaient nombreux. C'était peut-être la seule chose qui avait assuré leur survie jusqu'à présent. Bien plus faible que n'importe quel sangheili. Mais tout de même capable d'opposer une résistance un tant soit peu tangible lors des combats qu'elle avait mené ... Sans quoi ils n'existeraient plus du tout. La sangheili lâcha un petit soupire, et attendit qu'un autre guerrier n'ait fini d'invectiver le plan qu'avait proposé le vétéran Joaruun pour prendre la parole.

Je me demande si vous avez vraiment écouté le plan du vétéran avant de l'invectiver de la sorte. Contrairement à ce que j'ai compris de votre discours, il ne parle pas de s'allier aux humains, même si c'est ce qu'on aurait pu entendre de premier abord, mais plutôt de les utiliser pour qu'ils harcèlent un peu plus les covenants, nous laissant par la même plus de marge de manoeuvre.

C'est un plan sensé, mais, pour leur avoir un nombre de fois considérable mené bataille, je peux vous affirmer que les covenants font tout ce qu'ils faut aux humains pour qu'ils les haïssent déjà au plus haut point. Cette guerre "humano-covenante" est plus à sens unique qu'autre chose, je ne pense pas qu'il y ait eut de "grande attaque" de la part des humains pour riposter face à l'hégémonie. Cependant, ce n'est pas de leur part un manque de volonté, mais plutôt de capacité qui les empêche de réellement riposter ... Je ne sais pas non plus si cette idée est plus réalisable que la votre, vétéran, mais ... Plutôt que d'aller leur causer quelques dégâts de plus, sur un nouveau champs de bataille où nous n'aurions certes pas à essuyer une défaite monstrueuse, mais où nous perdrions tout de même des effectifs, ne pouvons nous pas la jouer plus tactique? S'ils ne peuvent attaquer les covenants, ne pouvons nous pas ...
La sangheili dut se racler la gorge pour permettre à l'idée qu'elle avait en tête de sortir. Ce n'était probablement pas la meilleur chose à faire que d'avancer des choses pareilles au beau milieu d'une assemblé de sangheilis, mais bon ... simplement leur envoyer des informations, ou quelque chose du genre? Qu'ils puissent tout simplement, à leur tour, planifier et lancer une attaque? Multiplier les fronts de combat entre ces deux factions peut certes être intéressant, mais si les hommes se mettent à leur tour à lancer des offensives sur le covenant, là nous serons absolument certain de monopoliser son attention, et serons alors libre de lancer des attaques bien plus risqués, qui seraient en temps normal impossible. Je ne parles pas bien sûr de lancer l'assaut sur grande bonté ou une autre folie du genre, simplement, une opération telle que celle décrite par le vétéran Siwidol deviendrait alors à la fois plus efficace et moins risqué dans le même temps.

... C'est tout ce que j'avais à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Lun 17 Fév 2014 - 12:13

Personne n'allait parler à sa place, hein ? Ils voulaient tous attaquer, fuir, se battre, s'allier et trahir... Et le progrès, dans tout ça ? Investir dans la recherche, ils y avaient pensé ? Même un travail aussi rébarbatif que faire des canons plus performants était moins désagréable que leurs basses histoires de guéguerre. Il fallait le leur dire ? Il le leur dirait !

" C'est tout ce que j'avais à ajouter.
- Ah, c'est comme ça que vous voyez les humains ? Des soldats plus nombreux et sacrifiables ? Je ne peux pas vous donner tort, mais mais vous semblez oublier une chose ; une chose que font les humains, et qui les avantage - enfin, je crois, ajouta-t-il à mi-voix - une chose que font aussi les covenants, et qui les avantage ; enfin, une chose que personne ici ne semble imaginer. Ils cherchent. Je ne parle pas de trouver son ennemi, non ; pas non plus de chercher de vieux objets, car vous vous êtes enfin mis à le faire. Ce dont je parle, c'est de chercher à comprendre ! Même quand il le cache, le Covenant engrange d'énormes connaissances. Les humains grouillant doivent eux-aussi apprendre certaines choses, parfois ; mais les hérétiques que j'ai devant moi stagnent au même endroit depuis trop longtemps ! Et ce n'est pas une fuite ou une victoire de plus qui feront changer cela d'une écaille. Une flotte entière, qui ne semble pourtant pas enfermée dans les idées des covenants, et qui a pourtant presque autant de capacités - intellectuelles, je veux dire - n'est même pas capable de prendre la décision du savoir, et se borne plutôt à se débattre avec des prophètes. J'aimerais tant que vous soyez capable de mettre un terme à cette guerre et de vous consacrer à la recherche de la connaissance ! "

Ses mandibules formèrent encore les mots "Malheureusement, vous êtes trop idiots pour ces idées, pas vrai ?", mais sagement, aucun son ne fut émis. Il était déjà allé très loin. Kofi 'Qamal se rassit sous les quelques rires qui n'avaient pas tari depuis le début de son discours. Tout compte fait, c'était assez satisfaisant, de donner son avis ! Était-ce ça, la politique ? Des idées plus absurdes, des idées moins absurdes, et des gens qui riaient dans le fond ? Cela manquait un peu de démarche, mais c'était nettement mieux que les décisions habituelles. Le regard dans le vague, il s'apprêtait à deviser sur les différentes formes de décision, quand son esprit le rappela soudainement à lui-même : d'abord, ces sciences comportementales et inexactes ne méritaient pas qu'on s'y attarde longtemps ; ensuite, il avait une assemblée à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Ven 21 Fév 2014 - 1:14

« - Silence ! »

Hurla la voix de Khor alors que le titan légendaire se redressait a nouveau, lançant un regard noir vers les conseillers qui se riaient des propositions des uns et des autres. Les railleries n'étaient source que de conflits, surtout dans le domaine de la politique et encore plus lorsqu'ils étaient face a une situation aussi précaire, cela ne pouvait durer.

« - Ce n'est pas une façon de traiter ses frères digne d'un Sangheili, ne souillez pas l'honneur d'un de vos frères car vous n'êtes pas capable d'émettre la moindre proposition pour empêcher la souillure du votre ! »

Un silence lourd s'installa alors que le maître des opérations terrestres claqua des mandibules en roulant des épaules avant de reprendre place sur son siège, reposant son front dans le creux de sa paume avant de reposer son bras sur l'accoudoir. Il reprit la parole d'un ton assez vindicatif.

« - Sage Quamal, vos mots bien que... Piquants. Marqua-il avec une certain réprobation. Ne sont pas dénués d'une certaine vérité. Les humains, bien que faibles tentent par tout les moyens de remplir le fossé technologique, tactique et idéologique qui nous sépare d'eux, mais nous comprenons très bien le fonctionnement de notre ennemi, le Covenant. Les humains ne sont pas notre priorité. »

Il inspira un peu plus avant de croiser les mains sous ses mandibules, claquant de ces dernieres, ce qui signifiait qu'il n'avait probablement pas terminé sa phrase, relevant la tête il inspira et repris la parole sur le même ton.

« - Cependant, ébranler encore les relations entre l'humanité et le covenant ne sers a rien vu l'état de la guerre, noble Joarunn. Néanmoins, semer la discorde en offrant quelques informations sacrifiables aux humains pourrait-être une alternative intéressante, cependant il ne faut pas oublier que l'objectif final de notre cause n'est pas de détruire toutes les possessions de l'hégémonie mais bien de les libérer des hiérarques. Nous allons former un conseil exceptionnel pour l'étude de cette possibilté. »

Tournant la tête vers le maître de la flotte, il discuta a voix basse avec lui pendant quelques instants avant de se lever vers le conseil.

« - Quand a cibler Joyous Exultation, je pense que l'idée est hors de propos. Cette planète-relique est un des centre de culte les plus important de notre foi envers les anciens, bien que de telles attaques auraient un effet dramatique sur le moral de nos ennemis a court-termes, je crains que les clans majeurs installé sur cette planète ne lèvent les armes en réponse a cette action blasphématrice et ne viennent renforcer les rangs de l'inquisition. Il serait préférable de s'attaquer a des cibles plus matérielles qu'idéologiques pour commencer et plutôt agir de manière bénéfique pour les clans de nos frères. Une action de propagande aggresive pourrait renforcer notre flotte, en plus de répandre nos idées par delà les frontières de l'empire, la répression des inquisiteurs fera gronder la population, telle est ma proposition. »

Conclu le maître en attendant des réponses a sa proposition et a ses réactions.

_________________



- Ky'Helan percera a nouveau les cieux  -

- Khor Ores 'Koram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   Dim 9 Mar 2014 - 9:44

Le débat se prolongea et chacun continua d'exprimer ses idées avec plus ou moins de diplomatie. Chacun défendait avec plus ou moins de hargne son idée, il est intéressant de voir l'ingéniosité éclore dans les esprits en temps de guerre. Le plan du vétéran 'Joaruun était très malin même si il portait sur une confrontation directe à la base. La variante apportée par la Spec Ops 'ikiha était tout aussi intéressante et avait l'avantage d'éviter les pertes. Beaucoup de personnes n'accepteraient pas ce plan et ce en grande partie avec l'intervention des humains dans l'affaire, toujours les mêmes préjugés ...

Dorm' n'avait pas d'avis particulièrement négatif face aux humains. Certes certains sont vraiment stupide et pense que le sacrifice de soit est une fin convenable alors que d'autres comprennent que la survie est le plus important et sont capable de tout pour y arriver, cela était admirable. Puis il fallait bien reconnaître que leur ténacité est bien admirable. Et qui sait, un élan de générosité envers eux pourrait poser les germes d'une future coopération ...

Dorm' fut tiré de ses pensées par l'intervention du vétéran 'Qamal qui prônait la fin de la guerre et la poursuite intensive de la recherche et de la connaissance. Malheureusement l'avis d'un scientifique à un sommet militaire est un peu hors de propos. Si nous mettions un terme à la guerre nous serons pas en paix pour autant tant que les covenants existeront. Quant à l'avis de concentrer tout sur la recherche de la connaissance, cela n'apporterait aucun avantage. Certes on sera cultivé, voilà une belle arme contre les covenants, on leur fera la leçon d'histoire pendant qu'ils nous tireront dessus pensa intérieurement le vétéran 'Siwidol.

Alors que le vacarme prenait place dans la session du conseil le maître des opérations terrestres se leva et imposa son autorité en sermonnant les troubles fêtes. Il donna son avis et par la même occasions celui de son confrère sur chaque idée exposée puis au final il exprima sa propre idée qui consistait à diffuser avec plus d'insistance les idéaux hérétiques afin d'augmenter les persécutions de l'inquisition, résultat les hérétiques auront le bon rôle, c'était ingénieux et peut être dénué de risque, il restait à savoir comment procéder.

Voyant que le maître en avait finit et attendait les avis des autres membres, Dorm' se leva et prit la parole :

<-Bien, il semblerait que vous ayez pris votre décision de toute façon, il ne reste donc plus qu'à le mettre en oeuvre, comment procéderons nous ?>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Extinction par manque de conviction [Privé Hérétique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les elfes de sang en manque
» Apollo Justice Ace Attorney
» apprentissage. [Rp privé ] SUITE
» Importations Privées
» manque de dextérité et modelisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par les hérétiques. :: 
Bastion Hérétique
-
Sauter vers: